meilleurs-illustrateurs-2021

Les quinze illustrateurs les plus marquants de 2021 selon Beware!

Chez Beware! la sélection des illustrateurs les plus marquants de l’année est une tradition, alors l’année 2021 ne va pas y échapper. Nous espérons que vous ferez de belles (re)découvertes.

De l’imaginaire au photoréalisme vous pourrez trouver l’illustrateur ou l’illustratrice qui vous plaît !

Katie Mansfield détourne l’illustration vintage au profit du féminisme

Le travail de l’artiste se résume de la manière suivante : création d’illustrations aux allures vintage, mais dont le contenu est plus proche du féminisme que des valeurs rétro. Son crédo : “Vintage Style Not Vintage Values” (Style vintage sans les valeurs vintage).

L’artiste aborde des sujets qui touchent au féminisme, à la santé mentale, et aux inégalités sociales. Elle le fait avec audace, un brin d’humour et une once de sarcasme. Visuellement, elle s’inspire du pop art.

Ce qui est drôle c’est que dans la plupart des bandes dessinées rétro dont je m’inspire la femme est impuissante et désarmée et elle attend qu’un homme vienne la sauver. J’adore prendre le contre-pied de ces clichés et rendre la femme forte et badass.

Interview donnée à Threadless, Katie Mansfield
Tragic Girls

Kristian Hammerstad : la science-fiction sous des traits pop

Fan de science-fiction et de comics, Kristian Hammerstad a fait de son métier un mélange parfait de ses diverses passions. Les dessins de l’artiste sont remarquables tant par leurs styles que par la clairvoyance des messages qu’ils portent. Bien qu’il illustre des personnages loufoques en mélangeant humains, créatures bizarres et robots, il est facile de s’identifier à l’histoire racontée. Ses méthodes de travail sont toujours les mêmes : il réfléchit à un sujet, dessine des traits épais à l’encre, scanne et ajoute des couleurs vives en aplat.

Kristian Hammerstad : la science-fiction sous d

Pablo Gerardo Camacho : plongez dans son univers sombre et attirant

Pablo Gerardo Camacho célèbre nos différentes facettes et notre nature sauvage et animale. Définissant lui-même son travail comme de l’art pop surréaliste, tout ce qu’il dessine contient de nombreuses références graphiques, de poésie, de films, de musique et d’expériences. Cela en devient une sorte d’amalgame d’éléments qui retiennent son attention, le résultat d’un mélange de styles dont il s’est inspiré et qu’il s’est réapproprié. Son esthétique est donc vouée à évoluer en fonction des choix qu’il prendra, des personnes qu’il rencontrera et de ce qu’il vivra tout simplement.

La culture japonaise est aussi très présente dans le travail de Pablo Gerardo Camacho. Un mélange de sentiments et de compositions génèrent certaines atmosphères et expressions uniques. Le beau, le grotesque et l’étrange du monde influencent largement ses perceptions, et vous pouvez en observer les détails dans le travail de l’artiste.

Pablo Gerardo Camacho

Les portraits plus vrais que nature de Dylan Andrews

L’artiste Dylan Andrews met l’accent sur la lumière et l’ombre afin de construire des atmosphères dramatiques et intenses. Les œuvres de l’artiste se concentrent principalement sur le portrait et les études réalistes de la forme humaine. Son travail met l’accent sur la manipulation de la lumière et de l’ombre. Cela crée des atmosphères dramatiques et intenses aux portraits. Il travaille notamment avec du charbon de bois, ce qui vient sublimer l’expérimentation de la lumière et de l’ombre.

Dylan Andrews illustration

L’imaginaire absurde de Spoon Tar

L’artiste met sur papiers toutes les idées qui lui passent par l’esprit, un esprit à la fois espiègle et cynique. Avec des graphismes simples, il construit des personnages inspirés de la pop culture ou de vanités modernes. C’est un univers qui se nourrit inlassablement de “futilités“, selon les termes de l’artiste. Avec sarcasme, il retravaille les lieux communs de l’imaginaire partagé. Un travail cartoonesque.

Spoon Tar illustration

Glennray Tutor, le photoréaliste nostalgique

Les paysages de Glennray Tutor ressemblent à des décors de cinéma. Des espaces typiques de l’Amérique profonde se démarquent, toujours dans une ambiance lumineuse. Que ce soit sous un grand soleil ou en pleine nuit, la lumière englobe ces lieux, vidés de présence humaine. Comme désertée, la ville peinte invite au divertissement.

Les objets peints sont ceux de l’enfance. Peu importe les périodes, les bandes dessinées, les billes, les pétards et les petites voitures font partie de l’expérience de tous. Dans un cadre ensoleillé, l’artiste met à l’honneur ces morceaux oubliés d’après-midis paisibles.

Glennray Tutor, le photoréaliste nostalgique

Miki Kim : place à une folie distordue

Miki Kim a grandi à Busan (Corée du Sud). Ce qui lui a permis d’avoir accès, dès sa jeunesse, à un divertissement japonais. L’artiste se sert de nombreuses influences pour, sans cesse, imaginer de nouvelles mises en scènes toutes plus surréalistes que les précédentes, et ce, tout en s’encrant dans le réel grâce à une situation quotidiennement réalisée par la plupart d’entre nous. Alors, qu’au départ, l’illustratrice/tatoueuse ne partait pas confiante au moment de se lancer dans une carrière artistique, elle est aujourd’hui plébiscitée et louée de toute part pour son univers débridé, coloré et psychédélique.

Miki Kim dessin

Les fresques animales de Fumi Nakamura

SI vous êtes un amoureux de la nature le travail de cette illustratrice va sans aucun doute vous plaire. Fumi Nakamura est une artiste bercée par deux cultures. Jusqu’à son douzième anniversaire, elle a vécu dans une petite ville japonaise, Shimizu. Sa famille déménage ensuite en Californie, où elle fera toutes ses études jusqu’à obtenir un diplôme en Art Pictural à l’université de San José. Plus que des œuvres traitant des différentes sociétés qu’elle a connues, l’artiste figure la nature, autant la faune que la flore.

Fumi Nakamura

Valentin Pavageau, le voyageur d’un univers psychédélique

Le collage numérique (s’il est bien maîtrisé) permet de laisser libre cours à son imaginaire, tant cet outil est malléable et sans limite. Valentin Pavageau l’a, justement, bien compris. Que ça soit grâce à la découverte d’une photo/image ou que la scène lui soit apparu dans son esprit, son processus créatif laisse une grande place à l’expérimentation et à l’impulsivité. Se décrivant, en effet, comme quelqu’un “d’assez désordonné”, l’artiste ne se refuse aucun chemin avant d’arriver à un visuel qui lui convienne.

valentin pavageau

La Russie futuriste de Evgeny Zubkov

Evgeny Zubkov est un jeune artiste russe de 25 ans. Autant illustrateur que designer graphique, il crée un univers cyberpunk bien particulier. L’artiste dessine, sur papier ou sur écran numérique, et réalise d’impressionnants montages, intégrant des personnages ou des éléments cyberpunk à des paysages russes. Ces multiples outils lui permettent de tisser, au fil de ses œuvres, une Russie futuriste et dominée par des technologies inquiétantes et menaçantes.

 Evgeny Zubkov
Russia 2077 – Evgeny Zubkov

MADSAKI, le parcours d’un éternel étranger

MADSAKI semble avoir toujours vécu en terrain étranger. Né à Osaka, au Japon, l’artiste doit, dès ses 6 ans, quitter sa terre natale pour les États-Unis. Le voilà donc arrivé dans le New York des années 80. Ce qui était, à l’époque, synonyme de vivre dans une ville en perdition et à l’infrastructure désastreuse.

Aujourd’hui reconnu pour ses toiles qui détournent les œuvres de grands maîtres ou des scènes de la pop culture, l’artiste a réussi à tirer le maximum de son expérience. Ses origines japonaises, son arrivée à New York, sa découverte du street-art et de la culture nippone, sa perte d’attrait pour la peinture, son œuvre est totalement habité par des fragments de sa mémoire. MADSAKI est son œuvre. Ses toiles peintes à la bombe aérosol, au format historique et aux figures identifiables, sont maintenant reconnues à l’échelle internationale.

MADSAKI

Les illustrations gothiques de Ruth Speer

Ruth Speer s’est approprié le genre gothique du Moyen Âge et, en plus de le remettre au goût du jour, l’a transformé et changé en un art nouveau dont elle seule à connaît le secret.

L’illustratrice s’est bien vite spécialisée dans la peinture à l’huile et produit depuis près de 6 ans des tableaux et toiles avec cette technique artistique qu’elle chérit. L’influence l’art du Moyen Âge est très marquée chez Ruth Speer. Elle orne de mille détails ses tableaux, et ces détails là nous plongent dans un univers à la croisée entre notre temporalité et un gothique un peu vintage, revisité et retravaillé.

Ruth Speer
Ruth Speer, alles zu seiner zeit

Beeple, le crypto-artiste qui bat les records NFT

Impossible d’être blasé avec les 6,6 millions de dollars payés pour sa vidéo NFT de Donald Trump ou d’être passé à travers son œuvre numérique vendue à 69,3 millions de dollars. Beeple frappe fort et les chiffres liés à ses créations sont presque imprononçables tellement ils sont colossaux. Ce spécialiste des effets spéciaux numériques est devenu l’artiste phare de l’art numérique.

Beeple de son vrai nom Mike Winkelmann – travaille dans une pièce où la télévision est constamment sur les chaînes CNN et FoxNews avec des ordinateurs suspendus au-dessus d’une baignoire, car les douze cartes graphiques combinées produisaient bien trop de chaleur. Chez l’artiste, la maison et le travail se mélangent et ne se dissocient plus.

portrait de l'artiste beeple

Dexter Maurer, un illustrateur onirique

Dexter Maurer, jeune illustrateur suisse a fait sensation avec Brand Knight. Ces “chevaliers de marque” (en français) sont des dessins de petites figurines aux couleurs d’entreprises célèbres.

Lacoste, Puma, Fila… Chaque firme à un ensemble rétro-minimaliste unique, qui intègre complétement son identité à l’armure du chevalier. Un travail des détails impressionnant, jusque dans les reflets du supposé emballage plastique.

The wrath of Sleipnir par le jeune illustrateur suisse Dexter Maurer

Le Game Art signé Nicolas Degaudenzi

Les illustrations de Nicolas Degaudenzi sont peuplées de guerriers, de monstres et de bien d’autres personnages défigurés. Le jeune artiste se construit un univers plastique chimérique.

Diplômé de l’École Professionnelle des Arts Contemporains, la première école de bande dessinée et de game art en Suisse. C’est tout naturellement qui poursuit son chemin. Particulièrement attiré par les univers fantastiques des jeux vidéos, des films et des mangas, il mélange les influences pour créer sa propre armée d’illustrations. Son univers plastique est essentiellement composé de guerriers monstrueux, d’êtres humains recouverts d’armures ou de blessés.

Illustration en couleur réalisée sur Procreate, armure
Tribal Armor, Nicolas Degaudenzi

Si cette sélection vous a plu c’est l’occasion de découvrir la sélection des meilleurs illustrateurs de 2020 et celle de 2019.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.