Michael DeForge

Michael DeForge, l’illustrateur et l’auteur de comics engagé

Faire passer un message par des illustrations de comics : voilà le défi que s’est donné Michael DeForge. Cet artiste dessinateur et auteur créé des œuvres engagées avec une esthétique de bande dessinée. Il en a fait sa profession principale puisqu’il est maintenant auteur de ses propres comics. Pour le plaisir ou pour le travail, il nous partage ses créations à couper le souffle autant par la forme que par le fond.

dessin de Michael DeForge
“So You Had A Bad Day” pour The New York Times
Plusieurs éléments sur une page d'ordinateur
“The Evangelicals Who Are Taking On QAnon” pour The New York Times
Détenu de prison marchant avec une chèvre attachée d'une laisse en fer
“Milking Prison Labour”

L’engagement sans tabou de Michael DeForge

La passion et les combats ne font qu’un chez Michael DeForge. Les messages engagés qu’il nous partage à travers son travail peuvent être concrets et facilement compréhensifs ou bien être plus discrets, demandant à son public d’observer avec attention ses créations.

Étudiante diplômée
“‘Techlash’ Hits College Campuses” pour The New York Times

Parmi ces nombreuses batailles, certaines de ses réalisations s’inscrivent dans l’actualité notamment avec le confinement lié à la pandémie. Cet événement inédit a été d’une grande inspiration pour de nombreux artistes. Michael DeForge n’y échappe pas. Mais alors que d’autres illustrent la vie quotidienne à l’intérieur d’un logement, l’auteur de comics se concentrent sur les problèmes sociaux qui découlent de cette quarantaine. Nous retrouvons alors une affiche/illustration prévenant sur la situation des personnes sans domicile fixe qui demandent de l’aide. Can’t Stay Home Withou A Home – “Je ne peux pas rester à la maison sans maison” – devient une affiche de prévention et inscrit les étapes à suivre pour venir en aide à ces personnes.

Affiche/illustration sur les étapes à suivre pour aider les sans-abris
Can’t Stay Home Without A Home

Avec la situation sanitaire, l’artiste a alors illustré de nombreux problèmes en tout genre qui sont nés avec l’apparition du virus. Après avoir rappelé que nous devons devenir responsable des sans-abris, Michael DeForge a dessiné pour que la Pandemic Pay – le salaire en temps de pandémie – soit de retour et qu’elle devienne permanente.

Employé travaillant pendant la pandémie
Restore Pandemic Pay

Toujours aussi engagé dans les luttes sociales, Michael DeForge va collaborer avec des magazines pour faire passer ses nombreux messages. Avec la revue Jacobin, il publiera une illustration au sujet du Medicare for All pour que l’assurance santé américaine soit accessible à tous – et non pas seulement aux privilégiés. L’auteur de bandes dessinées n’hésitera pas à dessiner également les violences policières sans tabou avec une illustration aux couleurs vives et aux mots puissants : violence coloniale, terreur, génocide.

Texte illustré par Michael DeForge pour Jacobin sur Medicare For All
Medicare For All pour Jacobin
Femme malade qui ne peut pas être soignée à cause du manque de moyens
Paid Sick Leave
Affiche sur violence policière
How Do You Spell “Racist”
Manifestation contre le travail des policiers
Cops aren’t workers

L’engagement de Michael DeForge n’a aucune limite. Le challenge de relier création artistique et engament politique, social et économique est toujours ambitieux pour les artistes. Mais celui-ci sait faire un parfait équilibre entre le dessin et le message : les deux se complètent et s’assemblent. C’est là la particularité de ce fan des comics qui a décidé de mêler sa passion à son devoir. Lutte pour l’environnement, prévention sur notre technologie actuelle et sur les réseaux sociaux, messages anti-colonial, dessins qui diabolisent le capitalisme… Michael DeForge ne laisse rien passer !

Poing levé au milieu de plantes et d'arbres
“Can we achieve climate action and reconciliation in a post COVID world?” pour Monitor Magazine
Gens agenouillés devant la technologie et le numérique
“The Church of Techno-Optimism” pour The New York Times
Affiche pour informer les gens sur destruction d'un parc
1492 Land Back Lane of Action
La corruption diabolisée
“Contract Hell” pour Bloomberg View/Bloomberg Businessweek

Ses bandes dessinés : l’humour se mêle au social

Depuis les dix dernières années passées, Michael DeForge a publié onze livres. Au fil du temps, ses approches et son style ont évolué. Mais il n’a jamais dévié de cette volonté de créer des personnages tendus aux commentaires sociaux perspicaces, et sans oublier l’importance de l’humour. L’auteur et illustrateur a profondément sondé les sujets comme l’identité, la gentrification, la célébrité et le désir sexuel.

Heaven No Hell par Michael DeForge
Heaven No Hell

Parmi ces nombreuses œuvres publiées, nous retrouvons Familiar Face. L’histoire évoque un personnage travaillant pour le service des réclamations du gouvernement. À travers ce boulot, nous faisons la connaissance des problèmes que les citoyens ont avec les mises à jour du système. En tant que lecteur, nous rentrons dans l’intimité de ces personnes. Ce ne sont pas forcément des problèmes importants qui sont évoqués, mais tout simplement des faits qui nous semblent existentiels, insignifiants et tout simplement déchirants. Familiar Face invite à l’identification où, en tant que citoyens, chacun d’entre nous arrive à comprendre les réclamations de toutes ces personnes.

Affiche de la BD Familiar Face
Familiar Face
Extrait de la BD Familiar Face
Familiar Face
Extrait de Familiar Face
Familiar Face

Dans Ant Colony, Michael DeForge nous plonge dans un monde existentiel et sombre où il existe de faux prophètes, des guerres injustes et des officiers de police corrompus. La bande dessinée suit les habitants d’une colonie de fourmis noires sous l’attaque des fourmis rouges voisines. Sur la surface, il s’agit de l’histoire de cette guerre, la destruction d’une civilisation et le désir familier des fourmis à reconstruire. Mais sous cette surface, Ant Colony connecte les plus grandes inquiétudes de l’humanité : la solitude, la foi, l’amour, l’apathie – et bien d’autres encore. Tout cela est fait avec humour et sensibilité, exposant un monde où les araignées peuvent causer une quantité inimaginable de dégâts avec un simple grincement de leur mâchoire.

Affiche version française de Ant Colony
Ant Colony
Reine des fourmis selon Ant Colonis
Ant Colony
Extrait de la BD Ant Colony
Ant Colony

Avec l’exemple de ces deux bandes dessinées de Michael DeForge, nous nous rendons compte que l’artiste cherche toujours l’identification et l’engagement social. Que ce soit à travers des humains ou des insectes, l’auteur basé à Toronto nous partage les grands questionnements de l’humanité avec une touche d’humour qui apaise la profondeur du message. Avec une palette de couleurs vives, nous voyageons dans un univers imaginaire et pourtant bien proche de notre réalité actuelle.

Affiche de la BD Big Kids
Big Kids
Affiche de la BD All Dogs are Dogs
All Dogs are Dogs
Esthétique pour la BD Stunt
Stunt

Pour explorer le portfolio de comics de Michael DeForge, tout est sur son site. Vous pouvez également lire sa BD Leaving Richard’s Valley sur Instragram. Et si vous avez apprécié ses messages engagés, vous aimerez sans aucun doute ceux de Shaun Tan.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.