Histoire de finir l’année en beauté et de vous offrir un petit cadeau de Noël, notre équipe s’est amusée à retourner sur 12 mois de sorties musicales pour sélectionner nos 100 morceaux préférés de l’année 2018.

5 membres de l’équipe se sont prêtés au jeu, et leurs choix rend hommage à deux valeurs de l’association : éclectisme et qualité.

meilleurs morceaux de 2018

Florine, Solal, Floris, Adrien et Erwan ont donc chacun sélectionné entre 10 et 27 morceaux qui les ont marqués tout au long de l’année.

La parole est à eux :

La sélection des meilleurs morceaux de 2018 en détail

La sélection de Solal

Pour moi, 2018 a été à la fois l’année de mes premiers amours techno, et de mes amours blues retrouvées. Mais si mais si, c’est compatible. D’ailleurs, je vous invite à un voyage qui débutera avec (justement) du blues, pour se diriger lentement vers et de l’electro-pop avant de de monter dans les BPM (j’oublie volontairement quelques étapes).

L’electro, ça n’a pas toujours été mon truc, avant (et encore aujourd’hui), j’écoutais du rock et du métal, et c’est pour ça que j’ai craqué sur Greta Van Fleet et sur le dernier Alice In Chains cette année.

Khruangbin, Parcels, Her… Si ces noms vous parlent, c’est que vous avez étés attentifs cette année. Moi aussi j’ai bien aimé. Partageons.

Et le jazz c’est cool, alors j’ai mis un peu de Tigran Hamasyan, parce que j’aime le piano et la musique compliquée. Portico Quartet, c’est pour l’originalité de leur douceur,

Enfin, un peu de belle electro, a écouter avec autant d’attention que le jazz que vous venez d’écouter. Au menu, Lone et Skee Mask. Pour finir, mes amours les plus récentes : Adam Beyer et Yan Cook. Le premier pour les charts, le second pour le sound design.

On se retrouve en 2019 pour plus de musique


Les meilleurs morceaux de 2018 selon Floris :

Je pense que personne n’oubliera l’année 2018, notamment les amoureux du hip-hop. Pour le meilleur mais malheureusement aussi pour le pire.

2018 marque la sortie de grands projets aux Etats-Unis comme l’excellent Swimming de Mac Miller, KOD de J. Cole, Astroworld de Travis Scott, ou encore ? de XXXTentacion. C’est aussi une année dure pour le hip-hop qui se voit perdre de jeunes prodiges déjà capables de marquer notre génération, à qui il restait pourtant encore beaucoup de choses à accomplir.

C’est donc naturellement que Mac Miller et XXXTentacion font partie des artistes qui m’ont le plus touché cette année. Avant de nous laisser, Mac nous offrait surement le meilleur album de sa carrière et l’un des meilleurs projet 2018. Un album mélodique, touchant, dans lequel il semble retrouver la surface. XXX lui semblait avoir appris de ses erreurs et se transformait en messager de la paix et de l’amour pour les jeunes générations.

Mais pas que, on y retrouve aussi les singles hallucinants de Childish Gambino, A$AP Rocky, Tyler the Creator, Jaden Smith et Octavian. Ajoutez à cela un peu de douceur avec du Jorja Smith et de Tom Misch, et saupoudrez le tout d’une touche francophones avec les Belges confirmés, Orelsan, Lomepal et Josman, et voilà ! Vous avez globalement le meilleur du Hip-Hop 2018.

Petit spoiler, on y retrouve aussi du Jay Rock, Kali Uchis, Denzel Curry, The Internet, Nao & 6lack, Pusha T et Theophilus London.

Mon top 5:
Mac Miller – Dunno (Spotify version) (tout son album en réalité)
Tyler the Creator & A$AP Rocky – Potato salad
J. Cole – KOD
XXXTentacion – Moonlight
Jay Rock – WIN

Hors catégorie : le clip de This is America


La sélection des meilleures musiques de l’année par Florine :

Mon top 20 de l’année 2018 est placé sous le signe de l’éclectisme : rap, rock, punk, pop française, afro-électro, j’ai pris plaisir à explorer mes styles de prédilection tout en les dépassant, et m’obliger au vertige. Des femmes fortes, des hommes songeurs, des crews qui font penser à une famille idéale, des collabs transcendantales, il y en aura pour tout le monde…


The Blaze Queens : Depuis Territory, ce groupe n’en finit plus de me bouleverser. Ce titre ne contrevient pas à la règle : un clip au lyrisme puissant, une électro haletante. On en revient transformé.

Rosalia Malamente : Une sensualité fière et brûlante, le coup de bambou de cette année.

Christine and the Queens – La marcheuse : Son album est une succession de perles, enfilée sur un fil rouge fait d’arrachement aux diktats en tout genre. Ce titre est un bouclier anti-mélancolie.

Cardi B, SZA – I Do : Les femmes commencent peu à peu à se faire une place dans le rap, bien que l’ascension soit lente. Ce titre est une ode d’indécence fière, féministe qui sait, servi par un duo hautement désirable.

Terrenoire – La nuit des parachutes : La langue française a ceci de précieux qu’elle magnifie la mélancolie, à l’instar de ce titre qui nous plonge dans un doux bliss.

Pongo Kuzola : L’artiste angolaise excelle dans le kuduro, mix entre musique africaine et électro-club. Aussitôt écouté, aussitôt adoré, à l’image de la traduction du titre qui signifie « amour » en kimbundu.

Petite Noire – Blame Fire : Si vous ne connaissez pas encore ce producteur, ce titre est parfait pour une mise en bouche réussie. Afro-beat, néo-électro, élancées rock, une symphonie aux pulsations virtuoses.


La sélection d’Erwan :

Je ne suis pas un fin connaisseur, J’ai même tendance à découvrir et écouter des sons sortis 1 ou 2 ans auparavant, c’est pour dire…

Ma playlist est donc plus le résultat de rencontres que j’ai eu le plaisir de faire tout au long de l’année. Par exemple celle de Alice et moi lors du festival Cabourg Mon Amour ou bien celle de MYD dont nous avions réalisé l’interview.

Toutefois plusieurs coup de cœurs :

Le remix de la track Mirapolis de Rone par Laurent Garnier.
J’aurai voulu mettre tout l’album de Rone (Erwan Castex) mais celui-ci est malheureusement sorti en 2017… Je me suis donc “rabattu” sur ce remix qui n’en reste pas moins très bon

X-Ray du rappeur estonien Tommy cash.
Cela fait quelques temps qu’on suivait le rappeur sur Beware Magazine, notamment les sorties de ses clips totalement barrés qui sont à chaque fois de belles surprises

Pocket Piano de Dj Medhi en version orchestrale.
Sortie pour les 15 ans du label Ed Banger cette track est une pure merveille et un bel hommage à l’artiste !


Les meilleurs morceaux de 2018 selon Adrien :

“Pour moi, 2018 a été l’année des confirmations, celle des filles et gars qui tentent pour forger leurs propres territoires, raconter leurs histoires. Des univers propres qui me font penser que la musique ne connaît plus de limites et qu’il serait dommage de se limiter à un genre. Pop, house, rap, sont des termes qui ne suffisent plus à décrire tel ou tel son. Je vous laisse donc faire votre propre avis avec la sélection des perles qui ont bercée mon année.
Bonnes fêtes, et que 2019 continue à nous en mettre plein la tronche. “

Mormor : Un OVNI sorti des confins de la pop. Un titre poussé par Youtube qui, parfois, fait un bon boulot avec ses algorithmes. Un peu déboussolant au départ, ce track dégage une émotion particulière entre nostalgie et espoir. De bon augure pour le passage en l’an 2019 du calendrier grégorien.

Yaeji : La pépite coréenne est arrivée en 2018 pour tout casser. Après quelques EP’s ces dernières années, Yaeji confirme tut le bien que l’on pensait d’elle. Mélodies vaporeuses, ambianceuse comme on n’en fait plus (big up pour son set We Love Green), elle nous aura bien éclaboussé de sa patte si singulière.

Young Fathers : Un album tellement puissant ! Top 5 de mon année 2018 assurément, les trois écossais ont lâché une bombe. Un projet si cohérent que rien n’est remis en question, vibes hip hop/pop/electro qui forment un triangle des Bermudes dans lequel j’aime me perdre.

Krystal Klear : Mention spéciale pour le track Neutron Dance découvert sur un set d’anthologie de Gerd Janson au festival Sugar Mountain. De la veine d’un Inspector Norse – Todd Terje, c’est le son qui m’a fait vibrer tous les samedis soirs. Y a pas moyen Krykry, en dance moves tu dead ça.


Pour aller plus loin

Vous pouvez faire un tour sur nos précédentes sélections :

Vous pensez qu’il en manque une ? Dites le nous en commentaire (peut-être l’ajouterons-nous!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.