sélection 12 clips Hervé Addenda
Plan du clip Addenda de Hervé

Quelques clips dont on ne vous a pas encore parlé

Avec les évènements récents, la scène musicale connait une avalanche de sorties : les albums précédant (feu) les tournées estivales, mais aussi les imprévus, composés en confinement ou après. Retour sur une douzaine de clips, passés sous le radar, qui sentent bon l’été et les vacances.

Couleurs et diversité : Ichon feat. loveny – Noir ou blanc

Aux couleurs douces et tamisées, le clip salut la diversité. Ichon et Loveny, en voiture, nous embarquent à la découverte des corps beaux et singuliers de plusieurs artistes : Yseult, Cheik Ahmed Thani… La photographie travaillée et la lumière raffinée de “Noir ou Blanc” rappellent brièvement l’atmosphère d’un précédent clip de l’artiste :

Hypnotique : Lolo Zouaï – Beautiful Lies (Cold)

Un clip sensible et intimiste, cadré – presque – exclusivement en gros plan. Le crépuscule se lève dans le parc National de Johsua Tree en Californie. Le temps est triste, Le ciel est bleu, pour Lolo Zouaï : triste d’avoir rendu triste un partenaire, d’avoir été froide avec lui. Pourtant, le clip, tourné en deux plans rappelle les premières lueurs chaudes de l’été. C’est peut-être la promesse d’un futur brillant pour la jeune chanteuse.

Coming of Age : Boy Pablo – Hey girl

On ne s’attendait pas à une voix off. On ne s’attendait pas à un mini court métrage du Coming of Age ; À assister au point de bascule de la vie d’un jeune joueur de foot : Wachito Rico. Aux couleurs éclatantes, mais rétro, le clip nous tient en haleine. Sofia et Wachito Rico vont-ils vivre le début d’une idylle ? Ce clip touchant est réalisé par Eivind Landsvik. Le réalisateur norvégien est l’auteur de nombreux clips stylisés et travaillés. En 2017, il a tourné pour Daniel Kvammen et Lars Vaular “Som om himmelen revna”, un clip sur les amours de jeunesse : il a gagné 4 prix dans plusieurs pays.

L’ambiance WTF : Bonnie Banane – La Lune et le soleil

La recette du clip détonant de Bonnie Banane en collab avec Vanish la Piscine ? Des peluches qui s’animent, une tranche de pain de mie géante (avec un grand G), une lune humaine et une ambiance digne des meilleurs tableaux du maître, Salvador Dalí : difforme. Ce clip, “astral” selon les mots du réalisateur Clifto Cream a nécessité un gros travail de montage et de trucage.

Le monde est malade : Julien Doré – La Fièvre

Julien Doré ne vit pas sur la même planète que nous. Ici, les baleines volent, les jardins sont à l’intérieur des maisons et la terre a disparu : le monde a changé. Dans ce clip écologiste, le chanteur nous alerte : « Ils iront sur la banquise / Passer quelques mois d’été ». Le clip, écrit par le chanteur, s’accorde à ses paroles.

Poésie et nostalgie : Oscar Anton et Clémentine – nuits d’été

Tourné à l’Iphone pendant le confinement, “nuits d’été” est poétique, nostalgique et lyrique. Réalisé en un plan-séquence, le clip est fluide. Il nous fait regretter ces douces soirées d’été où le soleil n’est pas encore couché. Réalisé d’une main d’artiste, le clip harmonise mélodie, paroles et atmosphère d’une tiède nuit d’été.

Un road clip électrique : Hervé – Addenda

Un mini road clip à bord d’un cabriolet bleu électrique. Le clip, réalisé par la photographe et réalisatrice Marie Schuller, est cinématographique et léché. Addenda est un grand bol d’air, salvateur et puissant. En peu de temps, le clip nous fait ressentir l’euphorie rayonnante de la chanson énergique.
Voir notre interview d’Hervé

Épopée graphique : Indochine – Nos Célébrations

Nicolas Sirkis embarque dans un train. Il met son casque et lance “Nos célébrations” : Démarre un voyage épique et historique. On y croise, en dessins : Simone Veil, Nelson Mandela ou encore Greta Thunberg. Mais aussi la chute du mur de berlin, le tunnel de l’Eurostar ou la pollution des océans. Ce clip d’époque est réalisé avec brio par la production High Scream. Leur credo : transformer des idées en réalité. Un pari réussi pour “Nos célébrations”.

Black Lives Matter ! : Anderson Paak – Lockdown

“Les gens se lèvent”. Nous sommes à la fin du clip : George Floyd, Tony Mc Dade, et le prénom de plusieurs dizaines américains noirs assassinés par la police forment le poing levé du mouvement Black Lives Matters. La vie des noirs compte ! Mis en ligne et réalisé dans un contexte tendu aux états-unis, “Lockdown” rend hommage aux Américains noirs assassinés par des policiers. Les regards intenses d’Anderson. Paak et des figurants nous plongent dans un clip fort : Jay Rock et Anderson. Paak nous fixent droit dans les yeux puis regardent les figurants : le clip brise – légèrement- le quatrième mur.

Irréel et robotique : Grand Soleil – Réalité

C’est un clip galactique que nous livre Bruno Tondeur, réalisateur belge de film d’animation. Un voyage interstellaire où se croisent planètes, monolithe, humain et robot. Alors que l’un découvre un monde « Rien de tout ça n’est réel ? » L’autre le questionne : « Qu’est-ce que le réel / quelle est ta définition du réel ? ». Qui baigne dans l’illusion ? Le robot rose ? L’homme vert ? Nous ? “Réalité” est un clip visionnaire pour une musique chimérique.

Super-rétro : Metronomy – The Light

Jade Roche Aka Ramenpolanski est influenceuse et créatrice de filtres utilisés des millions de fois sur Instagram. Mais cette fois-ci, son face filter est utilisé par Metronomy, pour son clip décoloré et démodé : “The Light”. Le style VHS donne un côté plus que rétro au clip du groupe électronique anglais. “The Light” nous offre un voyage psychédélique et décalé, en dehors de notre époque.

Nostalgie fait maison : Jon Onj – EFO

Les « clips faits maison » aux formats verticaux, ça marche toujours. On se rappelle du récent clip d’Odezenne “Hardcore” réalisé pendant le confinement. Tourné à l’Iphone 5S, le clip “EFO” est beau par ces images authentiques, par cette mélodie mélancolique qui berce ces fragments de vies nostalgiques.

Si vous avez aimé ces clips, vous apprécierez sûrement l’univers acide du collectif Deform Scan. Vous pouvez jeter aussi un coup d’œil  à notre portrait sur le réalisateur Jonathan Glazer.