Originaire de Montpellier, Romain Thiery est un photographe adepte d’urbex. Ses séries nous dévoilent des lieux désertés par l’Homme où l’on retrouve régulièrement des pianos, un instrument de musique cher au cœur de l’artiste.

Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano sur une scène
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano près d'un chandelier
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano dans une pièce abandonnée
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano sur une scène
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano en bas d'un escalier

L’amour de la musique

Romain Thiery s’intéresse à la photographie depuis l’âge de 10 ans. Il a hérité cette passion de sa mère qui travaillait dans la photographie patrimoniale. Amateur d’exploration urbaine, c’est suite à la visite d’un château abandonné dans le sud de la France qu’il décide de réaliser ses premières séries. Les clichés nous dévoilent toujours des pièces poussiéreuses, parfois partiellement détruites avec une histoire à raconter. D’ailleurs, un thème revient régulièrement au fil des séries : la musique. Il s’agit de la seconde passion de Romain Thiery qui joue du piano depuis qu’il est enfant. Il met à l’honneur cet instrument de musique dans sa série “Requiem pour piano”.

Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano dans une pièce abandonnée
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano dans une salle lumineuse
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano en haut d'un escalier
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano dans une véranda
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano détruit dans une salle poussiéreuse

L’histoire derrière les photographies

À l’occasion de sa série “Requiem pour piano”, Romain Thiery a voyagé à travers toute l’Europe. Il s’est notamment rendu dans un grand nombre de manoirs et de châteaux abandonnés pour photographier les pianos qui se trouvaient à l’intérieur. Certains sont encore en parfait état tandis que d’autres sont presque entièrement détruits. L’artiste évoque une certaine nostalgie à travers ses pianos. Selon lui, cet instrument est “profondément enraciné dans les strates de notre culture” et avec sa série, c’est notre histoire que l’on découvre petit à petit.

Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano dans une salle abandonnée
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano dans une vieille pièce
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant d'un piano sous une grande peinture
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant d'un piano sous un chandelier
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un vieux abandonné

La photographie d’urbex

L’urbex est une pratique de plus en plus répandue qui peut toutefois se révéler dangereuses. Il faut donc suivre certaines règles à commencer par respecter les lieux abandonnés. Certains photographes en tombent amoureux et leurs dédient des séries de photographies. Si l’exploration urbaine vous intéresse, n’hésitez pas à jeter un oeil aux photographies de JONK (notament son livre photo sur Baïkonour) et de Danila Tkachenko. Arte a également réalisé un reportage à ce sujet : Paradis de Rouille.

Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant d'un piano face à de grandes fenêtres
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant d'un piano en bas d'un escalier
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano près d'un escalier
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant d'un piano abandonné
Photographie réalisée par Romain Thierry illustrant un piano partiellement détruit

Retrouvez toutes les séries de photographies de Romain Thiery sur son site internet.