Loin d’Atlanta, le rap de Milwaukee a de beaux jours devant lui

milwaukee

Parfois, suivre les sorties incessantes de mixtapes peut faire mal à la tête et développer la même anxiété que lorsque vous attendez un poke Facebook de votre crush (qui fait encore ça?). Ce sentiment est d’autant plus vrai pour les attentifs du rap hyperproductif d’Atlanta, et le retour de Gucci Mane sur ses terres n’a pas vraiment ralenti la cadence. Le problème, c’est qu’on a l’impression qu’à côté il ne se passe pas grand chose, même si on s’est pas mal étendu sur Chicago avec Chance the Rapper et d’autres aussi talentueux comme Saba ou Noname. Remontons le lac Michigan à 150 km au nord, à Milwaukee et Madison, à mi chemin sur la route vers Green Bay.

Depuis qu’on a découvert que Milo était originaire de cette ville, et que ça l’a amené a enregistrer le premier EP d’Anderson Paak, on a voulu en savoir plus, en s’éloignant de la trap d’Atlanta ou la drill de Chicago. La scène est encore à ses débuts, mais tous ses protagonistes savent que le plus dur, placer ces villes sur la carte, est déjà fait. Il est maintenant temps de se familiariser avec eux.

milwaukee

TRAPO

« Tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant, c’est grâce à Internet. C’est un cadeau et une malédiction en même temps (…) C’est marrant, j’ai vu (Derrick Thomas son producteur ndlr) et ses sons sur Youtube (…). J’ai rappé sur sa production et j’ai sorti ça sur Soundcloud. Il l’a entendu et m’a contacté et depuis on travaille ensemble. (…) On ne s’est jamais rencontrés. »

A seulement 18 ans, l’histoire de Trapo ressemble à celle de tous ces bedroom rappers qui enregistrent chez eux. Sauf que Davon Prather a le don pour trouver les mélodies qui ne sortent plus du cerveau, et un rythme de production déjà hallucinant: 2 EPs de 10 titres et un album complet. Rien est à jeter dedans, on lui donne moins d’un an pour exploser.

 

1300-2015-11-21-ishdarr-1435870495

ISHDARR

« Je me vois comme le pilier d’un mouvement hors de la ville maintenant. (…) j’essaye de rester positif parce que je sais que beaucoup observent ce que je fais en ce moment. Il ne faut pas s’arrêter d’inspirer les gens, c’est beau de voir comment la scène grandit, c’est une question de temps avant qu’on soit vraiment reconnus »

Ishmael Ali n’est pas vraiment plus vieux que Trapo, tout juste 19 ans, et lui non plus n’hésite pas à sampler Chilly Gonzales et citer Kendrick Lamar comme influence sur son écriture. A l’instar du premier album de Frank Ocean ou J Cole, Ishdarr ne compte quasiment aucun featuring sur une solide mixtape remplie d’hymnes. Schoolboy Q ne s’est pas trompé en le prenant en première partie.

websterx

WEBSTERX

« C’est fun d’être d’une ville qui n’a rien à voir avec le hip hop. Nous sommes des pionniers, c’est notre avantage, on doit faire ça bien. »

Depuis la claque qu’on a prise en 2015 avec « Doomsday », on n’a plus décollé les oreilles de l’addictif WebsterX. Récemment, il a samplé Radiohead et produit un clip qu’on n’arrive toujours pas à expliquer. WebsterX est parfaitement conscient qu’il a tout à inventer, jusqu’à sa propre esthétique, minutieuse, quelque part entre Wes Anderson et l’étrangeté de Childish Gambino, lui cite Kid Cudi comme modèle de carrière. On attend son album avec beaucoup d’impatience.

 

150723-thegist-juiceboxxx-jpg-crop-promo-xlarge2

JUICEBOXXX

« Des fois je me dis: « tu sais quoi, peut être que ce truc de rappeur blanc n’est pas pour moi » et puis je flippe et je me fracasse une pinte sur la tête après une seule chanson, mais ça fait 11 ans que je fais ça et ça continue ! »

Depuis tout ce temps, Juiceboxxx continue de faire comme si rien d’autre que les Beastie Boys n’avait existé, passant adroitement du rock crade au rap qui postillonne. Il fait partie de ces gens dont la street cred’ n’est plus à prouver, recevant les bénédictions de Major Lazer, et quelques morceaux avec Kool AD et Antwon, doit-on vraiment en dire plus ? Ah si. Pendant un an, Juiceboxx s’est filmé chaque semaine en train de discuter d’un sujet au hasard, rarement pour dire quelque chose d’intéressant, souvent pour gueuler sans avoir une seule idée de ce dont il parle, on y retrouve même des invités aussi barrés que lui, comme Dan Deacon. Laissez tomber vos youtubeurs et jetez-vous sur tous les épisodes de State Of The Thunder Zone.

unnamed

RA SHAUN

Dans l’entourage de Trapo, Ra Shaun creuse un trou dans un r’n’b un peu plus expérimental. Peu d’informations filtrent encore sur lui, excepté une lettre de remerciements suite au succès de son EP « Kolors ». La suite se passera à Los Angeles pour lui, et on peut se douter que les connexions avec le Hellfyre Club de Milo seront à surveiller de très près. Et puis ce n’est pas tout le monde qui a le soutien de l’actrice Chloe Moretz (Kick Ass).

 Eric Rktn est sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.