Cover-Odezenne

Odezenne prend de la hauteur avec “1200 mètres en tout”

Pour ce dernier album sorti ce vendredi 7 janvier, Odezenne révèle des chansons pleines de poésies. Imprégné par ces dernières années, le groupe dévoile son évolution artistique et sa prise de hauteur.

Photo d'Odezenne 1200 mètres en tout

“1200 mètres en tout” n’est pas un simple album, il est celui de la maturité. Cet opus est le dernier qui a été composé dans leur Home Studio à Bordeaux. Après y avoir écrit les deux premiers album studio, Odezenne décide d’aller de l’avant tout en prenant de l’altitude.

Une composition hors du temps

En association avec Bertrand Fresel (qui collabore avec Feu! Chatterton) pour le mixage, et le mastering avec Antoine Chabret (Daft Punk), Mattia, Alix et Jacques ont créé un opus innovant. Avec des sonorités industrielles, Odezenne se réinvente et continue de faire danser ses fans sur un album qui n’était pas prévu.

Home Studio d'Odezenne
Home Studio d’Odezenne

Alors qu’ils passaient leur temps confinés au sous-sol dans leur studio aménagé, le groupe s’est retrouvé en 2021 face à sa collection de synthétiseurs. En assouvissant leur besoin de composer, les 3 membres se sont remis à puiser au fond d’eux. Les artistes ont mis en ligne, une par une leurs créations, avant de voir qu’ils tenaient là leur nouvel opus.

De “Géranium” à “Mamour“, et avec l’aide d’Edward Nardon (Billie Eilish), le directeur artistique des visuels, les paroles co-écrites par Alix et Jacques ont trouvé résonance. Composés dans la bulle de leur studio, les 15 titres de l’album sont le reflet d’artistes qui se sont mis face à la vérité. Avec des morceaux inédits comme “Garnement” et “Candi”, Odezenne signe un opus unique et singulier.

Odezenne à 1200 mètres d’altitude

Cet album veut rendre hommage au passé et aux personnes avec qui les membres du groupe ont pu partager une partie de leur expérience. “Vu d’ici”, écrit pour la soeur d’Alix Caillet, est un morceau électronique, plein d’émotion et nostalgique. En rémission d’un cancer, Marie-Priska Caillet avait réalisé un mini-film plein d’espoir. Odezenne en fait son clip. C’est une démonstration d’amour envers la jeune danseuse qui a succombé à la maladie le 29 octobre 2021.

Cet opus a été pensé à partir de la hauteur et du recule avec laquelle on peut observer et vivre sa vie malgré les épreuves. De 0 à 1200 mètres, l’échelle de l’observation est grande, et chaque palier amène avec lui des variations. 1200 mètres étant le niveau où la vie est observée et vécue avec le plus d’intensité. Toutes les chansons de l’opus sont autant de variations possibles. En mettant des mots sur les événements passés, le groupe fait vivre à l’auditeur ces changements d’intensité et dévoile sa résilience.

Seul avec avec un bout d’shit

J’touche le fond

Un siphon

Font font font

Mais on l’a fait

Conte de faits.

Odezenne, “Svengo”

En continuant de partager leur amour de la musique avec leurs fans, Mattia, Alix et Jacques ont su composer un album haut en couleur. Et avec “1200 mètres en tout”, le groupe aux 600 000 auditeurs mensuels sur spotify, assure son futur. Le groupe va même de l’avant et ouvre en novembre prochain, un nouveau lieu de résidence artistique : Universeul Studios. Ce lieu, consacré à la création de leur label et à la fabrication de chansons, sera la matérialisation d’un nouveau départ.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.