sunflowers from petrol station, interprétation des tournesols de van gogh avec des fleurs fanées et flétries par la pollution

Les tournesols de Van Gogh revisités par Banksy mis en enchères pour 10 à 15 millions d’euros

Le street artiste Banksy n’a pas fini de faire parler de lui. Après sa dernière œuvre “Love in the bin” autodétruite, l’artiste polémique revient avec une interprétation des Tournesols de Van Gogh qui sera mise aux enchères le 9 novembre à New York.

image comparative des tournesols de vincent van gogh et de l'interprétation de banksy avec sunflowers from petrol station
Tournesols de Van Gogh et Sunflowers from Petrol Station de Banksy

Banksy et ses nombreuses polémiques

Banksy fait partie de ces artistes contemporains qui proposent des œuvres engagées prenant place dans l’espace publique. Du fait de sa vision de l’art, dénonciatrice, il est arrivé plusieurs fois que celui-ci fasse polémique à l’issue de la découverte d’une de ses créations. Ce fut notamment le cas avec son œuvre “La fille au ballon“, qui s’est autodétruite à partir du moment ou sa mise en vente fut confirmée. Désormais renommée en “Love in the bin” (l’amour est dans la poubelle), la performance de Banksy avait remué le monde de l’art.

Alors que son identité est encore inconnue, il ne cesse dans ses créations de dénoncer le consumérisme de la société autant qu’il met en garde sur les catastrophes écologiques qui en découlent. 

Pour découvrir l’étendue de l’art de Banksy, Beware! vous propose cet article qui recense ses œuvres les plus connues.

image comparative des nymphéas de monet et de l'interprétation de banksy avec les caddies et les plots de signalisation qui coulent dans l'eau
Le bassin aux Nymphéas de Monet et Show me the Monet de Banksy
show me the monet, oeuvre qui détourne monet en y placant des caddies et autres pollutions dans le bassin aux nymphéas
Show me the Monet

L’art de détourner

Banksy n’en est pas à son coup d’essai lorsqu’il s’agit de détourner les grands classiques de la peinture pour les rehausser d’une pointe d’humour noir. Dans son œuvre “Show Me The Monet“, il reprend le Bassin aux Nymphéas de Monet en laissant couler caddies et plots de signalisations dans le célèbre bassin, d’habitude si paisible. Le titre évoque frontalement une société de consommation grandissante, Show me the Monet (Montre-moi le Monet) pouvant tout aussi bien se lire d’une autre façon : Show me the Money (Montre-moi l’argent).

Pour l’œuvre dont il est question, c’est aux célèbres Tournesols de Vincent Van Gogh qu’il s’est attaqué. Réalisée en 2005, l’huile sur toile de Banksy présente un bouquet de tournesols flétris dans un vase. Revisitant jusqu’à la signature de Van Gogh sur le vase qu’il échange avec son nom, Banksy sort de l’espace public qu’est la rue pour cette huile sur toile. Intitulé “Sunflowers from Petrol Station” (les tournesols de la station essence), le tableau présente des fleurs complètement fanées à cause de la pollution. Les pétales sont tombés et pourrissent au pied du vase, le bouquet normalement bien garni ne présente plus que quelques tiges dépouillées de toute fleur. Le street artiste livre une critique douce amère des répercussions sur l’environnement d’un consumérisme destructeur.

Tout comme il l’a fait avec Monet auparavant, Banksy se joue des classiques et détourne une œuvre célèbre présentant une nature apaisée, pour la souiller d’éléments modernes et destructeurs. Le message change et alerte sur les problèmes écologiques contemporains.

tableau de banksy 
sunflowers from petrol station dans son cadre. On voit un vase rempli de fleurs flétries et fanées avec des pétales au sol
Sunflowers from Petrol Station

Une vente aux enchères le 9 novembre

La peinture est issue de la collection du créateur de mode Paul Smith et sera mise en vente par la société Christie’s. Ironie de l’histoire, c’est d’ailleurs cette même société qui mettait aux enchères une toile de la série de Tournesols de Van Gogh en 1987. La toile avait été vendue pour 41 millions de dollars, ce qui était à l’époque le prix le plus élevé atteint pour une peinture. Autant dire qu’avec la mise en vente de Sunflowers from Petrol Station, une certaine boucle se termine.

L’interprétation de Banksy est aujourd’hui estimée entre 10 et 15 millions d’euros. Elle sera exposée à Los Angeles du 20 au 23 octobre, avant de rejoindre New York le 9 novembre pour sa mise en vente. 

Pour suivre l’actualité de la vente aux enchères : site de Christie’s

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.