Rone Esperanza

Rone nous redonne espoir avec son clip “Esperanza”

Le 24 avril dernier, Erwan Castex alias Rone (qu’on ne vous présente plus), offrait à la scène électronique française son cinquième album studio “Room With A View”; conjointement à un ballet éponyme mis en scène et chorégraphié par le collectif (LA) HORDE.

Dans cette pièce envoutante, les danseuses et danseurs du Ballet National de Marseille incarnent la souffrance et la colère d’une jeunesse qui cherche à se fédérer pour trouver un sens à notre monde au bord de l’effondrement. Les deux arts s’entrechoquent en un cri de révolte contre le chaos. Et pourtant, le projet ne se veut pas défaitiste ; le morceau “Esperanza” et son clip coloré laissent entrevoir la possibilité d’un avenir meilleur.

Lutter ensemble pour un avenir meilleur

“Esperanza” est le troisième single de l’album. Il se démarque par son début très rythmé, comme une marche en cadence, là où les autres morceaux ont des mélodies plus lentes et progressives. On y entend des gens frapper dans leurs mains et rugir à l’unisson, une musique qui donne envie de se lever et de lutter ensemble.

“Je voulais faire un morceau qui soit solaire et optimiste, qui vous élève, vous encourage à vous battre, à voir les choses sous un jour positif“.

Rone
Rone Esperanza Soleil
Image du clip “Esperanza” réalisé par Virginie Kypriotis

La musique rencontre l’illustration de Virginie Kypriotis

Pour son clip, Rone a fait appel à l’illustratrice et réalisatrice française Virginie Kypriotis, qui nous livre une pièce cinématographique colorée et pleine d’espoir.

Rone Esperanza végétation

Après avoir travaillé plusieurs années dans l’animation (pour Cartoon Network ou encore Netflix), l’artiste plusieurs fois primée continue de créer des histoires uniques inspirées des dessins animés des années 30 aux années 90. Elle n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne l’industrie de la musique électronique et l’art engagé d’un point de vue écologique. Son dernier projet était le clip du groupe britannique Foals ““Like Lightning“, pour annoncer le lancement de Music Declares Emergency (une organisation créée pour lutter contre le changement climatique au sein de l’industrie musicale). Elle compte également parmi ses clients le célèbre club berlinois “Berghain”.

Un voyage à travers le temps

La vidéo s’ouvre sur un lever de Soleil, un jour nouveau, ou un “Nouveau Monde” qui est également un titre de l’album. Elle nous fait ensuite voyager à travers le temps et les transformations de la planète Terre depuis sa naissance jusqu’à sa destruction fantasmée, en mélangeant habilement des formes minimalistes 2D avec la profondeur d’un mouvement 3D qui semble nous entrainer avec lui comme la folle course du temps.

Rone Esperanza lever de soleil sur des volcans
Rone Esperanza dinosaures

Après une première grande catastrophe, l’extinction des dinosaures, on assiste au renouvellement de la vie. Peu à peu la végétation repousse. Les premiers Hommes apparaissent comme sortant du sol tels des arbres, ce qui les rend indissociables de la nature qui les entoure et les compose. Ils sont représentés dansant autour d’un feu, ce qui questionne également les rapports qu’ils entretiennent entre eux.

Rone Esperanza premier hommes sortis du sol
Rone Esperanza hommes dansant dans une cave

Le début de la fin…?

On arrive alors dans un monde dystopique, une ville futuriste immense à en donner le tournis où formes géométriques répétitives ont remplacées les plantes et les animaux. Le mouvement de la caméra ne se contente plus d’être linéaire, il monte et descend, et entre dans des intérieurs ; ce monde semble donc plus intime, proche de nous, et on comprend que si on ne fait rien pour la planète on arrivera à la fin d’un cycle.

Rone Esperanza architecture ville futuriste
Rone Esperanza appartement futuriste

Seul un arbre semble avoir survécu, et surplombe la mer de gratte-ciels. Un grand nuage orageux apparait sur la ville au moment où cet arbre perd sa dernière feuille. Une image forte en symbolique, il n’y a pas de vie sans nature (et les hologrammes de plantes que l’on peut voir à l’intérieur d’un appartement ne permettent pas d’échapper à la réalité sur le long terme).

Rone Esperanza arbre sur le toit de la ville futuriste
Rone Esperanza arbre ville futuriste eprd sa derniere feuille
Rone Esperanza gros nuage orageux sur la ville futuriste

… ou la perspective d’un nouveau monde

Alors que la tempête et les éclairs couleurs néons se déchainent sur la ville, ce que l’on peut interpréter comme la fin du monde tel qu’on le connait, les personnages continuent à danser et faire la fête dans un club. Leurs corps se métamorphosent en plantes qui grimpent vers le ciel en s’entremêlant jusqu’à arriver dans un nouveau décors, et forment un homme nouveau. La vie renait en même temps que la végétation. Le clip se clôt sur un nouveau lever de Soleil.

Rone Esperanza club
Rone Esperanza l'Homme nouveau

Après tous les titres de l’album sur l’effondrement et la destruction, “Esperanza” nous ouvre la porte à une nouvelle perceptive d’espoir, où l’Homme peut rebondir et construire un monde meilleur.

Découvrez le clip ici :

Rone vient également de sortir, ce 4 décembre, l’album de remix “Views Of A Room”. Un album en édition limitée où des musiciens du monde entier, comme proposent leurs interprétations des morceaux du producteur français et des problématiques qu’ils soulèvent.

Découvrez tout le travail de Virginie Kypriotis sur son site et sur son compte Instagram.

Plus de clip musicaux illustrés sur Beware, avec We Are The Sons, le nouveau clip de Concorde.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.