Save Your Tears

The Weeknd revient avec “Save Your Tears”, le nouveau chapitre de l’étrange saga “After Hours”

Image d'avatar de Noémie ArensmaNoémie Arensma - Le 6 janvier 2021

C’est discrètement qu’est sorti cette nuit “Save Your Tears”, la suite de la folle histoire mise en scène dans les clips déjantés de The Weeknd. Sur une mélodie qui nous invite comme toujours à la danse et aux écoutes à répétition, nous découvrons le nouveau visage au sourire figé du canadien, attention les yeux.

La tête sur les épaules

Réalisé par Cliqua, “Save Your Tears” marque explicitement la suite de la série de clips proposée pour l’album aux 14 titres déjà iconique “After Hours“. Rappelons-nous, tout partait bien dans “Heartless“, Abel Tesfaye (aka The Weeknd donc) est en virée à Las Vegas où la fête bat son plein jusqu’à la consommation de produits hallucinatoires. Dans “Blinding Lights” (chanson la plus écoutée de l’année avec 1,6 milliard de streams dans le monde) le chanteur s’éprend de vitesse et goute au danger avant de se faire casser le nez dans un club vide, non sans perdre son sourire, quelque peu inquiétant. S’ensuit un court métrage comme un interlude au titre éponyme à l’album, dans lequel l’ambiance devient pesante et la folie s’empare de lui, jusqu’à suivre un couple dans un ascenseur pour un dénouement que l’on nous laisse imaginer violent. Et c’est la femme de ce couple qui fini par le décapiter à la hache dans le très bon “In Your Eyes” avant de danser avec sa tête.

Tête que l’on retrouve alors dans le clip à l’esthétique aussi soignée que dérangeante “Too Late” dans lequel deux femmes aux visages enrubannés façon post chirurgie esthétique décident que ce visage est bien trop beau pour ne pas avoir de corps, et corrigent donc le problème, à la manière d’un chouette épisode d’American Horror Story. Ainsi il se montrait à son tour le visage recouvert de bandages lors de sa remise de prix aux American Music Awards, laissant le doute sur le reste à venir, qui est donc venu.

The Weeknd AMA ceremony

Gloire au fake

Dans Save Your Tears le personnage de The Weekend s’offre un show dans un club où personne ne danse. Dans son costume rouge nouvelle version, c’est son visage complètement retouché de chirurgie qui saute aux yeux. Malgré une bonne humeur apparente et un sourire dérangeant, le public élégamment masqué à la “Eyes Wide Shut” reste inerte. Une femme seule apparait à découvert et se laisse entrainer dans la représentation qui prend alors un tour dramatique lorsque l’artiste lui met dans les mains un revolver pointé sur lui-même. S’ensuit une danse folle et inquietante, proche de celle du Joker de Joaquin Phoenix. Sur le fil, le spectacle se termine sur un faux coup de feu suicidaire. Ce sont des confettis qui explosent.

The WEEKND Save Your Tears

L’ensemble parait dessiner la comédie du faux ; visage retouché, public invisible, arme factice, sourire de façade et paroles explicites ” it is too late too save our souls”. Récemment contrarié de ne pas être dans la sélection des Grammy Awards malgré sa position dans le top 5 des artistes les plus écoutés à l’international sur Spotify en2020, il avait tweeté : “ Les Grammys restent corrompus. Vous vous devez d’être transparents avec moi, mes fans et l’industrie…“, faisant référence au système opaque de sélection de cette compétition.

The Weeknd girl save your tears

Plus que jamais inspiré par l’année qui vient de sécouler The Weeknd s’exprimait ainsi Dans un entretien accordé à TMRW Magazine : ” J’ai été plus inspiré et créatif pendant la pandémie, que je ne le suis habituellement sur la route en tournée […] La pandémie, le mouvement Black Lives Matter et les tensions autour de l’élection ont surtout créé un sentiment de gratitude envers ce que j’ai, et un sentiment de proximité avec les gens près de chez moi ” .

Alors s’il est difficile de savoir ce que nous réserve Abel Tasfaye pour la suite, on la devine captivante et surprenante. Et l’on trépigne à l’idée de son show à venir le 7 février prochain alors que la mi-temps du Superbowl 2021 lui est confiée. Une chose est sûre cette performance risque de nous faire perdre la tête à notre tour.

Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
Smalltown Kids, clip poétique pour balade électronique

Smalltown Kids, clip poétique pour balade électronique

O'Bear est un jeune artiste musical que l'on a pu…

28 novembre 2023

Duda Lozano réalise des broderies… sur la peau

Duda Lozano réalise des broderies… sur la peau

Avis aux amateurs de tatouages ! Duda Lozano est un…

20 novembre 2023

Sarah Bethea explore les glaciers islandais

Sarah Bethea explore les glaciers islandais

Originaire de Portland, Sarah Bethea nourrit une véritable passion pour…

6 novembre 2023

Noémie Arensma
Article écrit par :
Je m’appelle Noémie, ce qui fait de moi, d’après prénoms.com , une personne “sensible, intelligente et communicative”. Me connaissant, j’aurai peut-être ajouté deux ou trois adjectifs séduisants mais non moins réalistes, cependant, écrire requiert une certaine impartialité paraît-il. J’ai grandi à Toulon sous les chants des cigales et du Pilou-Pilou, côtoyant les cagoles en tong et le mistral. Sentant naître un léger décalage avec mon environnement (j’étais finalement plus intéressée par la culture générale que par celle des vignes), j’ai pris la direction de Montpellier. J’aime lire tout ce qui me passe sous les yeux, écrire, aller au cinéma, danser en concert et la bonne bière. En résumé et pour citer un grand homme je dirais que "je chante la vie, je danse la vie et je ne suis qu'amour". Et parfois, je suis sérieuse.

Laisser un commentaire

1 commentaire

  • Fabrice Arensma

    Découverte d’un artiste original avec un article qui comprends de nombreux renseignements.Merci.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.