Rock en Seine, dernier rendez-vous estival incontournable des Parisiens

C’est un peu le dernier rendez-vous estival des Parisiens, Rock en Seine revient du 24 au 26 août au Domaine de Saint-Cloud pour sa 12e édition. Décryptage du festival historique.

« Tu vas à Rock en Seine cette année ? », tout Parisien a déjà entendu une fois cette phrase dans sa vie, normal, le festival organisé au Domaine de Saint-Cloud est un événement musical phare de la capitale et rameute plus de 100 000 festivaliers chaque année. Rock en Seine a le prestige tous les ans de réunir une affiche à la fois éclectique et cohérente, tout en restant dans l’air du temps. On mélange des valeurs sûres de la musique, des groupes qui font l’actu, des petites pépites indés et des jeunes talents en devenir, tout le monde y trouve son compte. Si le nom du festival porte le mot « rock », la programmation s’est diversifiée au fil des années pour aujourd’hui s’aventurer sur des terrains électro et hip hop notamment, en phase avec l’actualité du moment. De cette façon, en 2018 PNL est une des têtes d’affiche, et si ce choix n’est pas au goût de tous les festivaliers, ce n’est pas tout le monde qui peut se féliciter d’avoir booké ce groupe aussi rare qu’intriguant, qui rappelons-le, devait se produire à Coachella l’an dernier, avant qu’une obscure histoire de douane ne le leur empêche.

Rock en seine affiche

À travers les éditions, le festival s’est créé sa propre histoire, de la dissolution du groupe Oasis juste avant leur concert sur la Grande Scène à cause de la bagarre fatale des frères Gallagher (2009) au live interrompu par la pluie des Arcade Fire qui ont fini leur show a cappella (2010), en passant par les deux annulations d’Amy Winehouse avant qu’elle ne décède tragiquement. Quand on se rend à Rock en Seine, on espère secrètement qu’un énième événement musical historique s’y produise.

Créé en 2003 par François Missonnier, Christophe Davy (dit Doudou) et Salomon Hazot, l’événement a attendu 2005 pour réellement prendre de l’ampleur avec la mise en place d’une troisième scène, la création d’un camping après de longues négociations avec le Domaine de Saint-Cloud classé monument historique et l’émergence des Avant-Scène permettant de faire rayonner la nouvelle scène francilienne en donnant une opportunité à de jeunes groupes. De cette manière des artistes tels que Stuck In The Sound, Lilly Wood and The Prick, Hyphen Hyphen, FAUVE ou même Thérapie Taxi l’an dernier ont pu s’y produire à l’aube de leur gloire.

Rock en seine

Cette année sera une autre année charnière pour Rock en Seine, François Missonnier, cofondateur et directeur historique du festival a été remplacé par son adjointe Sarah Schmitt, devenant ainsi la première femme à la tête d’un des plus grands festivals français. On se souvient également qu’en mars 2017, les trois créateurs de Rock en Seine, avaient vendu leur petit bébé à Matthieu Pigasse, patron de Lazard France, et détenteur de plusieurs médias comme Radio Nova et Les Inrocks. Rock en Seine bouge, évolue, mais on espère, ne perdra pas de son âme rock et fougueuse avec l’arrivée des multinationales américaines dans la course des festivals en France. Car le vrai challenge de cette année pour RES sera de ne pas (trop) pâtir de la soirée Paris Summer Jam, directement organisée en concurrence de l’événement le vendredi 24 août. C’est une des premières fois à Paris que deux festivals s’opposent ainsi à armes égales, avec des têtes d’affiche renversantes. Les Parisiens iront-ils plutôt applaudir les mystérieux PNL au Domaine de Saint-Cloud ou se délecter de la prose de Kendrick Lamar au U Arena à Nanterre ? Rock en Seine se relèvera-t-il de ce coup de massue signé Live Nation ? Les chiffres parleront bientôt !

Retrouvez Justice, Macklemore, PNL, Post Malone, Thirty Seconds To Mars, Die Antwoord, Mike Shinoda, Liam Gallagher, Charlotte Gainsbourg, Parcels, Bonobo, Cigarettes after sex, Anna Calvi ou encore Stefflon Don à l’affiche de Rock en Seine 2018. Il reste encore des pass jour par ici !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.