"Our love" : la live session de Kids Return au studio mythique Motorbass

“Our love” : la live session de Kids Return au studio mythique Motorbass

Le duo des ex-membres du groupe Teeers continue de tracer sa voie avec un second titre évènement.

Plan sur une table de mixage. Sous le logo motorbass gravé, sont écrits au feutre "Kids Return" et "our love".
Extrait de la live session “Our Love”

Après “Melody”, les musiciens dévoilent avec “Our Love” un second morceau toujours aussi solaire, fidèle à l’esthétique vintage de Kids Return.

“Our love”, la pop toute en douceur de Kids Return

En avril dernier, les deux amis d’enfance dévoilaient une première live session avec “Melody“. Nichés dans une maison à l’architecture rétro, Clément Savoye et Adrien Rozé signaient alors une ode à la musique, entourés d’un groupe d’amis.

Le 30 juin, le duo sortait son deuxième opus avec “Our Love“. Dans la semaine, ils reprennent la recette de “Melody” en présentant un live aussi chaleureux que le premier. Désormais entourés d’une équipe de musiciens, on les retrouve ayant troqué la maison suspendue pour un studio légendaire.

Extrait du début de la live session "Our Love". Les deux musiciens sont filmés à travers une vitre. "KIDS RETURN" est écrit au milieu de l'écran.
Extrait de la live session “Our Love”
Adrien, au premier plan, chante dans un micro vintage. Derrière lui un guitariste et un batteur jouent de la musique.
Extrait de la live session “Our Love”
Adrien au premier plan, chante debout. Derrière lui, Clément est au piano.
Extrait de la live session “Our Love”

Motorbass, un studio légendaire

Un morceau d’histoire

Fondé à la fin des années 1970, ce studio était à l’origine le projet de Jean-Claude Tahar. Fondateur de la chaîne de magasins de musique “Star Musique”, qu’on retrouve encore à Pigalle, quartier iconique du nord de Paris, il voulait doter à ce projet son propre studio d’enregistrement.

Un pari réussi, grâce à un travail minutieux pour en faire un véritable studio à l’américaine. Sous le nom “Studio Continental” puis “Musika”, il voit défiler avec les années Michou, Dalida, Sheila, Julien Clerc, Dick Rivers et Michel Polnareff, entre autres, mais son locataire le plus emblématique reste Serge Gainsbourg.

L’héritage de Philippe Zdar

Autre grand tournant pour le studio parisien : l’arrivée du groupe parisien Cassius pour l’enregistrement de “Cassius 99”. C’est un véritable coup de cœur pour Philippe Cerboneschi, dit Zdar. La regrettée moitié du groupe parisien, disparue en juin 2019, en devient donc le nouvel acquéreur.

Sous son impulsion, le studio devient la coqueluche de la nouvelle scène musicale. Des grands noms comme Phoenix, Metronomy ou Franz Ferdinand, par exemple, y font leurs marques. Sébastien Tellier sera un des premiers à l’adopter, avant même les équipes de la maison de disque Ed Banger, qui en sont maintenant des habitués. C’est d’ailleurs le terrain de jeu de Gaspard Augé, qui y a enregistré son premier album solo.

En attendant la prochaine pépite de Kids Return, retrouvez leur actualité sur Instagram.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.