Jacques sort "Ça se voit" et annonce la date de son premier album studio 1

Jacques sort “Ça se voit” et annonce la date de son premier album studio

Dernière mise à jour:

Habitué du DIY, Jacques continue de se réinventer en présentant un nouvel extrait de son premier album studio à venir.

Jacques sort "Ça se voit" et annonce la date de son premier album studio 2
Couverture de l’album LIMPORTANCEDUVIDE par Alice Moitié

Le musicien à la tonsure signature déclarait fin 2017 arrêter la musique. Presque quatre ans plus tard, il annonce son grand retour avec la sortie de “Ça se voit”, suite poétique de “La vie de tous les jours”. De quoi préparer en grande pompe l’arrivée de l’album “LIMPORTANCEDUVIDE”, prévu pour le 11 février prochain.

La touche poétique

Dans son dernier titre, “La vie de tous les jours”, Jacques voulait célébrer la beauté du quotidien. Joli clin d’œil au titre de l’album, il y chantait : “Au fond je sais mais à chaque fois j’oublie : il n’y a rien de plus vital que le vide de tous les jours“. Avec beaucoup de douceur, il invitait alors à redécouvrir la banalité avec un regard apaisé, à apprécier la quiétude d’une vie sans surprise.

D’une certaine manière, “Ça se voit” prend le contre-pied de ce premier titre. Le quotidien, auparavant invité à être vécu avec sérénité, en devient une prison. Le refrain tonne : “Les jours passent et se répètent J’aimerais bien que ça s’arrête. J’ai besoin de faire la fête. J’ai trop d’onglets dans la tête“.

Alors que “La vie de tous les jours” est un exercice de contemplation purement personnel, “Ça se voit” est un dialogue qui rend plus subtil encore son prédécesseur. “Je sais pas c’que tu fais là, ta bataille est tellement loin. Au lieu d’être qui tu es, tu y penses et ça se voit“, reprend le chanteur. Un beau rappel qu’on ne sait rarement de quoi est constitué le “vide” des autres.

L’album studio, un renouveau ?

Après avoir passé trois ans au Maroc, Jacques reprend la route des studios et commence à travailler sur “LIMPORTANCEDUVIDE”. Plus clair, très net, mais toujours fidèle aux racines bruitiste de Jacques, l’album est une belle synthèse de ses influences. Et pour célébrer ça en beauté, il s’offre un Olympia le 20 octobre 2022, introduit par un cryptique : “Et là, c’est là où je suis rentré dans le présent”.

On y retrouve des successions surprenantes de sonorités parfois inattendues à la première écoute. Mais rapidement, les ensembles déploient la poésie bien pensée par l’artiste. Accompagné de la photographe Alice Moitié, Jacques complète bien l’univers de l’album, toujours aussi barré, mais peut-être plus mature.

L’album sera disponible le 11 février prochain. En attendant, retrouvez l’actualité de Jacques sur Instagram.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.