Born a Loser MYD

Avec “Born a loser”, MYD sort (enfin) son premier album solo

Malgré presque une décennie de présence sur la scène musicale française, le DJ signe aujourd’hui son premier album solo.

Couverture de “Born a Loser”, crédit Alice Moitié

MYD dévoile avec “Born a loser” un premier album à son image : dansant, sympathique et solaire. Dans cet ensemble de quatorze titres très personnel, il déploie une palette d’émotions qu’il est allé puiser dans sa mémoire.

La synthèse de toute une décennie

Quentin Lepoutre, dit MYD, fait ses armes au cœur du groupe Groupe Club Cheval à partir de la fin des années 2000. Venus du nord de la France, ils forment un ensemble à la fois kitsch, dance et aux touches R&B qui insuffle un second souffle à la scène française. En solo, loin de ses comparses Sam Tiba, Panteros 666 et Canblaster, il produit une myriade d’EP.

Depuis 2011, il peaufine en effet son univers loufoque et coloré, et sa techno définitivement groovy. Cet esprit si singulier, on le retrouve en filigrane dans “Born a loser”, grand bricolage entre house et pop music, qui s’offre comme un été sans fin, une invitation chaleureuse à l’hédonisme. En octobre, il dévoilait déjà l’entêtant morceau “The Sun”, comme une sensation de soleil sur la peau, puis “Moving Men”, aperçu définitivement estival, travail d’équipe avec le très cool Mac DeMarco.

Une structure ultra-personnelle

Avec les titres “Born a loser” et “Let you speak“, il dévoilait le pan plus humoristique de son œuvre. Plus dansants ils sont le terrain de jeu de l’artiste, qui s’inspire inlassablement de genres toujours plus différents, l’un plus club et l’autre plus indie pop. Car MYD est bien un artiste polychrome, et cela se ressent indubitablement à l’écoute de “Born a loser”, l’album.

Il y a des chansons pop, mais il y a aussi des partis pris extrêmes dans la production. Avant j’étais un peu timide de ce côté-là. Cette fois-ci, je termine cet album avec plein de confiance. Je l’ai fait à ma façon et j’en suis vraiment très content, c’est hyper important de sentir le travail accompli.

MYD

14 titres et une surprise

Oscillant entre morceaux très dansants et ballades délicates, cet album est enfin un témoignage définitivement personnel, accompagnant chaque heure de la journée printanière. Et pour une sortie en beauté, le musicien et producteur se lance dans un morceau collaboratif, réalisé avec les auditeurs de radio nova, qui sera dévoilé le 14 mai prochain.

Tracklist de Born a Loser, le premier album de MYD:

  • 01 – We Are the Light
  • 02 – Let You Speak
  • 03 – Together We Stand
  • 04 – Born a Loser
  • 05 – There Is a Snake in My Boot!
  • 06 – The Sun
  • 07 – Whether the Weather (feat. Juan Wauters)
  • 08 – Always a Light
  • 09 – Call Me
  • 10 – Moving Men (feat. Mac DeMarco)
  • 11 – It’s About You
  • 12 – I Feel Better (I Got Something)
  • 13 – Now That We Found Love
  • 14 – We Found It (feat. Bakar)
  • 15 – Morceau collaboratif avec les auditeurs de Radio Nova (14 mai)

Restez à l’affut de l’actualité de MYD sur Instagram.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
Nina Kraviz signe le voyage techno de la semaine