Royal Blood sort son troisième album “Typhoons”

Le duo de Brighton revient avec un troisième album toujours plus rock.

Mike Kerr à gauche et Ben Thatcher à droite rient ensemble dans une pièce éclairée par des néons rouges.
Photographie des membres de Royal Blood : Mike Kerr à gauche et Ben Thatcher à droite.

Avec “Typhoons” les britanniques approfondissent leur discographie. Le groupe s’ouvre à des touches plus dansantes qui complètent leur répertoire fidèle au garage rock .

L’essentiel Rock&Roll

Dans ce troisième opus, on retrouve la signature du groupe : la batterie omniprésente de Ben Thatcher et les basses profondes de Mike Kerr. Les morceaux se construisent toujours autour de névroses avec parfois beaucoup de cynisme digne du stoner blues.

Fidèle aux racines héritées du hard rock d’AC/DC, le titre “Boiler Maker” donne un coup de jeune au rock “dirty“, avec des riffs saturés et une batterie répétitive. Un morceau qui saura ravir les fans de la première heure, suite logique des premiers albums qui ont fait le succès du duo.

Plus surprenant, le titre “Tyhoons”, seul morceau à ne pas être auto-produit, est beaucoup plus dansant. Aux manettes, on retrouve Josh Homme, membre fondateur des Queens of the Stone Age. Plus mélodieux, c’est le morceau qui fait le lien entre l’univers très sombre de l’album “How Did We Get So Dark” sorti en 2017, et la nouvelle page du groupe, qui se laisse aller à des essais inspirés de la French Touch.

De nouveaux horizons

Avec “Mad Vision”, le groupe rend un hommage presque explicite à un autre duo. Entre les notes plus technos et les chœurs tout au long du morceau, on retrouve l’influence des Français de Justice. Avec “Hold On”, des touches proches des Daft Punk se font plus discrètes. “Oblivion” quant à lui, est définitivement le moment le plus disco de l’album.

Un album qui se veut celui de jours nouveaux. Imaginé après la prise de conscience du chanteur et bassiste Mike Kerr, il évolue sous le prisme de la sobriété. Plus vulnérable que jamais, les textes se font plus crus, plus ouverts. Avec les fins des excès et la volonté de se réinventer, on retrouve le duo pour la première fois dans une balade aux airs d’Elton John très réussie.

Tracklist de “Typhoons

1. ‘Trouble’s Coming’
2. ‘Oblivion’
3. ‘Typhoons’
4. ‘Who Needs Friends’
5. ‘Million & One’
6. ‘Limbo’
7. ‘Either You Want It’
8. ‘Boilermaker’
9. ‘Mad Visions’
10. ‘Hold On’
11. ‘All We Have Is Now’

Retrouvez l’actualité du groupe sur Instagram.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
Krazy Baldhead : Empty Boy