alma grand soleil

“Alma”, nouveau volet de l’aventure Grand Soleil

Troisième opus de son nouvel album, “Alma” dévoile un nouveau pan de l’univers futuriste du duo français Grand Soleil.

Univers futuriste, tiré du clip "Alma". Ciel jaune, planète verte et rouge en fond. Une ville se dresse, avec des immeubles géométriques et colorés (rouge, bleu, gris, jaune et touches de vert-de-gris). Au sommet d'un haut bâtiment se distingue une silhouette rouge. Plus bas, dans sa ligne de mire, une autre silhouette se tient debout dur une petite colline jaune. Un trait déchire le ciel juste devant lui, comme la trace d'un coup de feu qui lui serait destiné.
"Alma", nouveau volet de l'aventure Grand Soleil 1

Après “Réalité” et “Round Round Round“, c’est désormais “Alma” qui a le droit à son clip. Continuant de développer un univers fantaisiste et futuriste, ce petit bijou est une nouvelle pierre à l’édifice de l’ensemble “Human Errors”, grande fresque explorant des mondes toujours plus étonnants.

L’univers futuriste de “Human Error”

Découvert en 2015 avec un premier ensemble “This Is a Good Day”, les deux frères Adrien et Benjamin Sahuc, alias Drich et Pach, continuent de mener le vaisseau Grand Soleil vers des galaxies ensoleillées. Après “See You Space Cowboy …”, ils dévoilent cette année une première partie de leur nouvel album “Human Error”.

Un nouvel album qui offre à ces deux premiers titres un monde unique. On commence par une escale sur la planète “Réalité”, dont on vous dévoilait les remix en novembre dernier. Avec un clip animé psychédélique elle dévoile un monde entre film de science-fiction et questionnement métaphysique. Plus tard, on découvre notre Terre face à un ange masqué futuriste et à une prise de conscience écologique, dans le film d’animation de “Round Round Round“.

Entre la thématique du questionnement du rôle de l’homme de l’univers, la récurrence de l’homme masqué et de la lévitation psychédélique, l’univers avant-gardiste à la limite de la dystopie de l’album “Human Error” est tout tracé. Le “Grand Soleil Cinematic Universe” continue son expansion avec le clip de “Alma”, avant de dévoiler de nouveaux morceaux en avril prochain.

La planète Alma

Toujours dans un monde de science-fiction coloré, deux personnages s’affrontent dans un western avant-gardiste. Se construit alors un récit à la David contre Goliath du futur, sur une étoile aux tons chaleureux et aux formes limpides. Moins dans la grande réflexion humaine, c’est un récit ludique qu’on découvre dans ce cartoon musical.

C’est alors un monde au ciel orange, baigné du “big bright yellow sun“, refrain qu’assène le titre éponyme de l’album. Un monde réconfortant, proche des dessins-animés de notre enfance qui joue également sur des sonorités réconfortantes. On y retrouve des notes de funk et de basses organiques, empruntées à George Clinton, pour un ensemble vintage et solaire.

Diptique. Dans l'univers au ciel jaune de la planète "Alma". 
Premier plan en contre-plongée sur des immeubles futuristes, proche des rues de Tokyo.
Second plan, un personnage en justaucorps et masqué se prépare à sauter, accroupis avec la bras tendu. Dans le coin droit, on distingue un morceau de la planète verte et rouge qui fait office de soleil.
"Alma", nouveau volet de l'aventure Grand Soleil 2
Plan de la ville. En arrière-plan central on retrouve la planète verte et rouge. Devant des immeubles se dressent, avec des sommets arrondis et composés de formes géométriques. Colorés rouge, vert et jaune. 
Plus loin, on distingue d'autres constructions en ombres.
"Alma", nouveau volet de l'aventure Grand Soleil 3
Le personnage principal à la peau foncée, en grosse veste pourpre foncée avec un col épais plus clair et des lunettes noires cours de façon comique. Il tient dans sa main un bouton, comme un détonateur de bombe. Il est dans une rude de la ville furtive, derrière lui on distingue des immeubles, un pont et le soleil vert et rouge.
"Alma", nouveau volet de l'aventure Grand Soleil 4
Vue du personnage principal de dos. Face à lui, le personnage en justaucorps et masque flotte dans l'air grâce à des réacteurs sous les pieds. Affrontement digne des combats de regards dans les western. Décors de ville.
"Alma", nouveau volet de l'aventure Grand Soleil 5
Gros plan sur le personnage principal. Coloris complémentaire entre sa peau vert-de)gris et son col et bonnet presque magenta, et ses lunettes sombres bordées de jaune. Il a un air désabusé. 
Derrière lui, des ombres de bâtiments et le ciel jaune.
"Alma", nouveau volet de l'aventure Grand Soleil 6
Plan large, fond de villes. Personnage en justaucorps de dos, toujours flottant dans l'air. En face se dresse le personnage principal, en hauteur. Il est sur un humanoïde gênant, à tête ronde et à la bouche comme un bec de poussin, et deux yeux ronds rouges. De la poussière l'entoure, comme s'il venait de bondir de sous le sol.
"Alma", nouveau volet de l'aventure Grand Soleil 7

Derrière le clip, on retrouve l’équipe de Valère Amirault à la réalisation et Lili des Belons aux graphismes. Le premier perfectionne depuis 2018 sa technique d’animation, entre 2D et 3D. Il est également à l’origine du projet Chemical bouillon, qui lie des réactions chimiques filmées de près à de la musique techno, pour un résultat hypnotisant. L’illustrateur Lili des Bellons est quant à lui un habitué des galaxies lointaines, avec une patte qui lie heroic-fantasy et science-fiction. Un mélange explosif, à qui on doit cette immersion réussie sur la planète “Alma”.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
La culture japonaise vue par l’artiste Takehiro Tobinaga