tommy cash univers visuel

L’univers visuel décalé du rappeur estonien Tommy Cash

Tommy Cash est le rappeur du moment. Il est connu pour ses musiques post-soviétiques mais aussi pour son univers. L’artiste a su créer des visuels uniques pour ses clips et un personnage complètement cinglé. On s’est penché sur le style visuel du rappeur estonien.

tête Tommy Cash sexe femme vidéo clip

Pegi 18

« Quand les culs sont contre mon visage, quand je tape sur les fesses comme sur des tambours, je ne pense pas aux chattes qui sont près de mon nez. Je vois ça comme de l’art. Peut-être parce qu’en tant qu’artiste, j’ai tellement de chattes à ma disposition que j’en ai plus rien à foutre (rires). Je me suis habitué, et je privilégie la partie artistique désormais. Je veux faire un beau produit, rien d’autre. » explique Tommy Cash dans une interview pour Les Inrockuptibles.

La nudité est cœur du travail visuel de l’artiste. On la retrouve dans ses photographies et dans ses clips. C’est avec son clip “Winaloto” que Tommy Cash s’est fait connaître du plus grand monde. Le rappeur commence la vidéo en utilisant des fesses comme un tambour. L’image rejoint la musique puisque c’est un son de cloches qui retentit lorsqu’il tambourine les fessiers. Sur plusieurs plans, Tommy Cash joue avec les corps, il s’en amuse. Il les contorsionne. Outre le côté provocateur du clip, c’est sans doute ce qui lui a permis d’atteindre une telle visibilité, Tommy Cash célèbre la diversité des corps : poilus, imberbes, vergetures, en chair, musclé, corps jumeaux…

Il défie les lois organiques puisque Tommy Cash remplace, dans une partie de la vidéo, un sexe féminin. C’est lui l’origine du monde et de son monde. C’est est aussi lui qui est à l’origine du clip. Dans une interview pour le Magazine Antidote, il explique avoir eu l’idée du clip alors qu’il déambulait au Louvre : « Je me suis retrouvé face à des œuvres qui présentaient beaucoup de peau, et j’ai dit à ma copine : “on devrait réaliser une vidéo inspirée par toute une variété de types de peau.” J’avais neuf idées de concepts pour le clip, et ça me semblait être la meilleure. »

trois hommes gros nain tommy cash pour clip winaloto
Image tirée du clip “Winaloto”
pyramides humaines personnes nues
Image tirée du clip “Winaloto”

Pour créer ses clips, l’artiste s’inspire le plus souvent de sa vie. Parfois, Tommy Cash vit ses clips dans sa réalité. Pour “Surf“, le rappeur estonien décide de n’avoir aucun rapport sexuel afin de stimuler sa créativité. Il commence alors à sexualiser tout ce qu’il voit : « Tout a commencé par le rythme du morceau, c’était évidemment sexuel et on s’est dit qu’il fallait exploiter ça. C’est un morceau que je garde de côté depuis un moment. Le porno des années 70 et l’univers soviétique semblaient coller à ce qu’on avait en tête. C’est donc une sorte d’utopie érotique et soviétique. Je pense aussi que, s’il y a autant de sexe dans ce clip, c’est parce que pendant que j’étais en tournée et que j’avais deux mois de frustration à faire passer. Inconsciemment, je pense qu’à ce moment, tout pouvait m’exciter. » explique l’artiste à Vice.

tommy cash debout sur la table sexe floutté

« Je faisais des rêves de mains enfilant un préservatif sur un gratte ciel, et tout est parti de là. »

Tommy Cash dans une interview pour Antidote
préservatif gratte ciel main surf clip tommy cash
Image tirée du clip “Surf”
femme attend train jambes écartées queue de cheval
Image tirée du clip “Surf”

Si la nudité et la sexualité ont une place centrale chez Tommy Cash, c’est aussi parce que le rappeur a consommé du contenu pornographique dès le plus jeune âge. Pour Crack, il se souvient de sa réaction lorsqu’il tombe pour la première fois sur du porno sur internet : « C’était incroyable, yooo ! Au début ? Oh mon dieu. »

Il n’y a pas que les clips où l’artiste met en scène la nudité et le sexe. Dans ses photographies Instagram, Tommy Cash n’hésite pas à exposer son corps. Mais là aussi, il ne le fait pas comme tout le monde. Il est souvent pris en photo par des photographes renommés, comme Kevin Vasser pour les photos ci-dessous.

hommes sauna nus asiatique Tommy Cash
Crédit photo : Kevin Vasser

« Je veux voir jusqu’où je peux emmener mon esprit et mon corps. J’expérimente avec mon physique, je m’entraîne et je danse tous les jours et je me pousse vraiment. J’essaie différents types de régimes alimentaires et je vois comment ils m’affectent. En ce moment, je suis vraiment dans cette merde cétogène. »

Tommy Cash dans une interview pour Indie Magazine
femme et Tommy Cash nus mains couvrent parties intimes salle velours tapisseries
Crédit photo : Kevin Vasser

La dernière photo est particulière, presque hypnotique. Le photographe joue avec l’illusion, comme aime le faire Tommy Cash dans ses vidéos. C’est notamment un adepte du morphing.

Provoc’ et illusions

Tommy Cash aime provoquer ou choquer. Pas seulement par des images crues ou érotiques. Mais aussi par des stratagèmes d’illusions. Lorsque l’on regarde de près l’univers de l’artiste, on ne sait tout d’abord pas trop où l’on a mis les pieds, tant son monde est décalé par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir. Puis on accepte de ne pas comprendre et d’être seulement spectateur d’un univers qu’on ne peut rejoindre.

Si Tommy Cash a réussi à rendre son personnage si intriguant, c’est aussi parce qu’il a une idée précise de ce qu’il veut donner comme images à voir et comme personne. C’est lui qui pense tous ses visuels de ses clips : « Je dirais sans hésiter que mon produit est ma passion. La musique, mes spectacles, mes vidéos, mes photos – tout ! Pour moi, chaque pas que je fais est une sorte de passion. » explique-t-il dans une interview pour kaltblut. Sa femme l’accompagne d’ailleurs dans ses projets. Anna-Lisa Himma est styliste, productrice de toutes ses vidéos et directrice artistique. Le rappeur estonien ne se pose donc aucune limite et il travaille dur dans tous ses projets. Ils sont tous minutieusement léchés, que ce soit dans ses clips ou dans ses posts Instagram.

2 Tommy Cash dans 1 corps allongés sur lit motifs bordeaux chambre verte

Tommy Cash joue sur l’illusion et l’humour sur ses photos. En légende de la seconde photographie il écrit : « Help me to find this girl 😂 ». Tommy Cash se travestit souvent dans son univers. On le retrouve ici avec une photographie où l’artiste utilise le morphing. C’est un concept qu’il apprécie fortement. Son visage se fond dans des endroits inhabituels comme un sein ou même sur ce qui semble être le corps d’une femme. Dans une autre photographie, c’est sur un dauphin qu’il prend place.

Tommy Cash femme morphing donne bisous bébé sans visage
dauphin gris bisous tommy cash déguisé en dauphin

Little Molly“, le clip de Tommy Cash illustre parfaitement la notion du morphing. On voit la tête de l’artiste partout, confondu sur tous les corps : homme, femme, enfants, animaux…

Si l’artiste a un tel univers, c’est aussi grâce à ses influences.

influences

On vous l’expliquait dans un portrait que l’on avait consacré à Tommy Cash, l’artiste est estonien. Il est influencé par l’univers post-soviétique mais aussi et surtout par d’autres artistes. On compare souvent son univers visuel au duo Die Antwoord. À juste titre puisque leur univers est autant bizarroïde que Tommy Cash :

die antwoord pique nique influence Tommy Cash
Die Antwoord

Mais l’artiste avoue s’inspirer de d’autres personnalités, notamment des films provocateurs du réalisateur Français Gaspar Noé et de Lars Von Trier. Il est vrai que les provocations de Tommy Cash peuvent ressembler à celles de Gaspar Noé sans pour autant le copier : les scènes de ses clips ne sont pas choquantes mais plutôt perturbantes voir surprenantes. En revanche, le rappeur estonien s’inspire du scénariste et producteur danois Lars Von Trier, avec des visuels très travaillés. Outre le cinéma, ce sont d’autres artistes qui l’inspirent : « Bien sûr, j’en ai marre de toujours voir les mêmes types de personnes dans les clips. Dans ma vie, je ne vois pas tellement de beautiful people, je rencontre surtout des weirdos. J’ai une fascination pour eux, c’est d’ailleurs pourquoi j’adore Rick Owens, Marilyn Manson, Rammstein ou encore Prodigy. J’ai un état d’esprit similaire, je me sens proche d’eux. J’étais d’ailleurs chez Rick hier, c’est devenu mon mentor. Il me parle de beaucoup de choses. Hier, il m’a dit par exemple : « Tu peux toujours être plus sombre. » Ma date d’anniversaire est la même que la sienne d’ailleurs, c’est assez dingue. » confie-t-il pour Antidote.

Marilyn Manson est une figure notable dans l’inspiration de Tommy Cash. Ils évoluent tous deux dans un univers décalé qui se rapprochent plus du cauchemar que du rêve. Tout comme Tommy Cash, Manson utilise le morphing dans son nouveau clip “We are chaos”.

Enfin, en 2019, Tommy Cash prouve son attachement à la mode. Le seul compte qu’il suivait jusqu’à présent sur Instagram était celui du créateur de mode, Rick Owens. Ils ont lancé une exposition intitulée “The Pure and the Damned” musée d’art Kumu en 2019. On vous en avait parlé dans cet article.

Il ouvre l’exposition avec Rick Owens : « C’était dingue. En fait, je ne savais pas que j’allais ouvrir l’exposition. C’est ça le truc. Ils me l’ont dit quand je suis arrivé le matin. Je n’ai jamais marché ou posé pour quoi que ce soit, donc Rick était comme : “Tu veux accompagner Tommy ?” – Parce qu’ils utilisaient ma musique de toute façon pour le spectacle. Je leur ai dit : “Ouais, allons-y”. » explique-t-il pour Kaltbut Magazine.

Depuis, ils ont fait plusieurs collaborations. En attendant les prochaines folies de Tommy Cash, on vous laisse avec quelques autres photos qui témoignent de l’univers loufoque de l’artiste :

défilé tommy cash rick owens tee shirt troué
barbies sauna Tommy Cash poupée corps isages réels serviette rouge verte
Tommy Cash sort trou toilettes WC sale corps recouvert caca
robe rose montage photo sac à main rose casquette visière rose

Si vous aimez Tommy Cash, vous pouvez le suivre sur Instagram.