Ben Grosser Tokenize This

Tokenize This, la défiance de Ben Grosser envers les NFT

Les NFT (jeton non fongible en français) se retrouve sur le devant de la scène depuis maintenant de nombreuses semaines. Entre les ventes records et les institutions artistiques renommées qui s’y intéressent, ces œuvres d’art numériques(mais pas que) sont, aujourd’hui, légions… en plus d’être l’objet de spéculations financières dantesques.
Seulement, de nombreuses voix dans le monde de l’art expriment leur vive réticence envers ce phénomène. Parmi elles, la prise de parole de Ben Grosser attire particulièrement l’attention. Artiste et professeur à l’Université de l’Illinois, aux États-Unis, Ben Grosser ne s’est pas contenté de seulement s’exprimer le sujet. Lui qui est un habitué de ce genre de projets artistiques (avec notamment Endless Doomscroller ou Facebook Demetricator), s’est de nouveau inspiré de la situation actuelle pour mieux en détourner les codes.

Tokenize This par Ben Grosser
Exemple d’œuvre générée par Tokenize This.

Tokenize This, l’œuvre “qui ne se prête pas à la tokenisation”

En visitant le site de Tokenize This, ne vous attendez pas à trouver un des nombreux jetons non fongibles qui pullulent depuis quelque temps. Une fois sur le fameux site, celui-ci génère une URL unique qui renvoie vers l’œuvre. Très épurée (voire simple) esthétiquement parlant, l’image est composée d’un dégradé de couleurs, sur lequel est apposé un code alphanumérique. Seulement, ce qui fait l’unicité de Tokenize This est que cette URL n’est pas convertible en NFT. Dès que vous vous éloignez ou quittez cette URL, elle s’autodétruit automatiquement. Ainsi, “bien que cette structure n’empêche pas quelqu’un de vendre un NFT qui pointe vers une page Tokenize This, elle garantit que la page vers laquelle il pointe ne sera jamais vue par l’acheteur de ce NFT.”

Tokenize This, la défiance de Ben Grosser envers les NFT 1
Récapitulatif réalisée par Ben Grosser pour expliquer le procédé de Tokenize This.

L’idée lui est, notamment, venue au moment de la vente record à 69 millions de dollars (chez Christie’s) du collage NFT réalisé par le crypto artiste Beeple. En effet, cet évènement va faire le tour du monde et va encore plus propulser les Tokens Non Fongibles artistiques sur le devant de la scène, tant dans la sphère artistique que publique. “L’inspiration initiale est probablement le fait d’avoir vu les discussions sur les NFT dominer de plus en plus mes flux de médias sociaux dans les premiers jours de mars, alors que certains membres de mon réseau étaient obsédés par le sujet” explique-t-il lors d’une interview.

Alors que jusqu’ici, les artistes dit numériques restaient déconnectés du marché de l’art et de son processus, les NFT ont poussé (selon Ben Grosser) nombre d’entre eux à revoir leur stratégie. L’essentiel n’est, donc, plus de délivrer un message, mais bien de parier sur la potentielle valeur marchande et boursière d’une œuvre. Telle une ruée vers l’or, ces artistes se sont engouffrés dans cette bulle spéculative pour avoir leur part du gâteau. L’artiste de 48 ans propose avec Tokenize This, un véritable contre-projet qui “résiste” à cette marchandisation. Le design est volontairement fade et souligne la création d’une “série sans fin d’objets numériques banals…” Avec ce site, Ben Grosser cherche donc à interroger la raison d’être d’une œuvre qui n’existerait que pour une quête insatiable de followers, de retweets et d’enchères.

Tokenize This, la défiance de Ben Grosser envers les NFT 2

Retrouvez le travail de Ben Grosser sur son site !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.