Fresque de Simone Veil réalisée par C215

Le street-artiste C215 rend hommage à Simone Veil

Image d'avatar de Aurelie CordonnierAurelie Cordonnier - Le 14 mai 2024

À Melun, C215 a réalisé une fresque gigantesque sur le mur extérieur de l’école Simone Veil, afin de lui rendre hommage.

Fresque de Simone Veil réalisée par C215 à Melun

L’artiste mondialement connu pour ses œuvres réalisées au pochoir a été approché par Mathieu Duchesne, élu en charge de la Culture. Celui-ci explique au Parisien : « Il y a plus de deux ans, quelques mois après le début de la guerre en Ukraine, j’ai démarché Christian Guémy (nom véritable de C215) alors qu’il dessinait au milieu des rues de Kiev, sur des édifices ravagés par les combats et nous avons convenu ensemble, avec le soutien actif du maire Kadir Mebarek, de réaliser une belle et grande fresque de Simone Veil. »

Il a reproduit quatre portraits différents représentants Simone Veil à différents âges de sa vie. La fresque, qui mesure six mètres de haut et neuf mètres de large, est visible depuis l’espace public, rue Saint-Exupéry, sur un mur du groupe scolaire Montaigu. Elle s’inscrit dans un programme de fresques d’art urbain lancé dans tous les quartiers de Melun et qui vise à embellir la ville avec des œuvres pérennes de street art.

« C’était une grande dame »

« Avec mes pochoirs, dans la rue, et sur cet établissement, j’ai tenté de restituer les différentes facettes et la grandeur de ce personnage entré au Panthéon, et qui symbolise à lui seul la France de notre temps », explique le pochoiriste.

Deuxième fresque de Simone Veil réalisée par C215 à Melun

Le maire de Melun, Kadir Mebarek, ajoute également : « Simone Veil incarne la lutte pour les droits des femmes, la défense des valeurs humanistes et la mémoire des victimes de l’Holocauste. Son parcours exceptionnel et son engagement en faveur de la justice et de la dignité humaine sont célébrés à travers ces œuvres d’art urbain. Cette fresque sera un symbole de la lutte contre l’intolérance. »

La fresque a été inaugurée le 3 mai. S’en est suivi pour l’artiste une rencontre avec une classe de cm1 multidiffusée en vidéo dans toutes les classes de l’établissement, dans laquelle il était question de son métier, du Panthéon et des personnalités historiques qui y sont, ainsi qu’un temps d’échange autour de Simone Veil, de la question de l’antisémitisme et de la condition féminine dans la société actuelle.

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Aurelie Cordonnier
Article écrit par :
Après des études d’histoire, Aurélie s'est tournée vers des études de journalisme. Férue de musique (notamment de hard rock, glam metal et heavy metal), de littérature et de cinéma, il était tout naturel pour elle que d’orienter son choix de carrière vers le journalisme culturel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.