ParseError : portrait d’un artiste connecté

ParseError, Fabien de son vrai prénom, est un artiste français autodidacte basé à Marseille. Son travail est une interaction entre art, design et technologie. Fondateur et éditeur du magazine en ligne UFUNK, ParseError s’est en partie fait connaître grâce à son œuvre Political Lamp.

ParseError Political Lamp 1
ParseError Political Lampe

La Political Lamp est une lampe renfermant un nuage connecté qui réagit en temps réel aux Tweets. A chaque message posté, un orage lumineux est déclenché à l’intérieur-même de la lampe. La Political Lamp est reliée au compte Twitter de Donald Trump. Selon l’artiste, le président américain incarne une époque dangereuse où la parole d’un seul homme peut impacter des millions de personnes.

ParseError Political Lamp
ParseError Political Lampe
ParseError Political Lampe 3
ParseError Political Lampe

ParseError souhaite que les gens voient la politique comme quelque chose d’inéluctable, sur laquelle ils n’ont aucune emprise, comme le climat.
Au-delà de la politique, ParseError s’intéresse de près aux réseaux sociaux. Début 2018, l’artiste présente Tears of Twitter, une œuvre connectée qui réagit à l’utilisation de certains emojis. L’œuvre invite le spectateur à contempler le flux de messages postés sur Twitter et pose la question de notre réaction face à une overdose d’informations. Tears of Twitter détourne l’objet connecté et offre un nouveau regard sur la technologie pour finalement la transformer en véritable émotion.

ParseError Tears Of Twitter
ParseError Tears Of Twitter
ParseError Tears Of Twitter 2
ParseError Tears Of Twitter

Fasciné par la lumière et par l’objet connecté, ParseError crée la Earthquake Lamp, une lampe qui réagit aux tremblements de terre du monde entier. Reliée aux données de l’Incorporated Research Institutions for Seismology, cette installation est pensée comme un planisphère. Ses pulsations lumineuses et sonores évoluent en fonction de la localisation du tremblement de terre mais également en fonction de sa magnitude. La volonté de l’artiste est de plonger le spectateur dans la sensation inquiétante d’un véritable tremblement de terre.

ParseError Earthquake Lamp
ParseError Earthquake Lamp
ParseError Earthquake Lamp
ParseError Earthquake Lamp
ParseError Earthquake Lamp
ParseError Earthquake Lamp

Inscrite dans la même lignée que la Political Lamp et la Earthquake Lamp, la MoonPhase Lamp est un hommage à la lune. Cette lampe connectée à internet récupère en temps réel des informations sur notre satellite et adapte sa lumière en fonction des phases lunaires.

ParseError MoonPhase Lamp
ParseError MoonPhase Lamp

Cette lampe ne dispose d’aucun bouton et ne permet pas à l’utilisateur de moduler l’intensité lumineuse. Si la lune est pleine, la lampe sera complètement allumée et à l’opposé, elle n’affichera qu’une faible lumière lors du premier croissant de lune. Cette œuvre d’art invite le spectateur à lâcher prise et interroge notre rapport à l’environnement. La MoonPhase Lamp reproduit fidèlement un phénomène naturel sur lequel l’Homme n’a aucune emprise.

Son œuvre The Hater Box est une réflexion sur le politiquement correct, sur l’évolution des normes sociétales ou encore sur le déferlement de haine sur les réseaux sociaux.

ParseError The Hater Box
ParseError The Hater Box
ParseError The Hater Box fuck instagram
ParseError The Hater Box

Le Cube Notifier, quant à lui, est un objet connecté capable d’afficher en temps réel le nombre de fans d’une page Facebook, le nombre de visiteurs sur un site web ou encore le nombre de mails non lus. Cette œuvre affiche les notifications en temps réel grâce à un affichage coloré basé sur les icônes de Gmail ou de Facebook.

Le travail de ParseError a été mis à l’honneur par de nombreux magazines, donc ELLE Décor, Playboy ou encore 20 Minutes. Vous pouvez retrouver son travail sur son site internet,  ou sur sa page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.