MELLOW MOON
MELLOW MOON

Mellow Moon : dans la tête d’Alfie Templeman 

Dernière mise à jour:

Avec son premier album studio “Mellow Moon”, Alfie Templeman fait voyager ses fans dans un monde mélancolique.

Mellow Moon; Alfie Tempelman

Ce nouvel opus est un carnet de voyage. Il retrace les étapes difficiles par lesquelles l’auteur-compositeur est passé ces dernières années.

Alfie Templeman et la musique 

En 2016, à seulement 13 ans, Alfie Templeman commence à enregistrer des morceaux dans sa chambre. C’est en 2018 qu’il se lance vraiment dans une carrière solo avec son titre “Orange Juice”. 

À l’aube de ses 16 ans, il quitte l’école et se lance dans l’écriture d’”Happiness In Liquid Form”, un EP qui le propulse à la radio anglaise. Avec l’aide de Chess Club Records, l’ancien label de Jungle, son titre “Forever Isn’t Long Enough” est nommé 3 fois dans Hottest record, sur la BBC Radio 1.

Pourtant, durant la pandémie du Covid-19, Alfie Templeman est enfermé chez lui. Il fait face à ses pensées et se pose des questions. L’artiste se tourne alors vers la musique pour trouver des réponses et compose un nouvel opus.

Le jeune auteur-compositeur né en Angleterre commence alors l’écriture de son premier album studio : Mellow Moon. Chaque sortie à l’extérieur lui donne de l’inspiration et il se met a écrire sur son mal-être et sur ses problèmes.

C’était comme une thérapie, comme si je me demandais “qu’est-ce qui ne va pas chez moi ?”

Alfie Templeman

Mellow Moon : une thérapie

Avec la sortie en avril dernier de “Leaving Today”, et plus tôt de “Broken”, les fans avaient déjà aperçu cette nouvelle facette du chanteur.

Sorti ce 27 mai, les 14 titres révèlent toute la sensibilité d’Alfie Templeman et son point de vue sur la vie. Influencé par Steve Lacy ou Leon Bridges connu pour son titre “River”, l’artiste est parvenu à créer des titres plus personnels avec un sens plus profond. 

Et c’est encore en collaboration avec des artistes comme Tom McFarland (Jungle) et Justin Young (The Vaccines), qu’Alfie Templeman a pu composer cette nouvelle palette de morceaux.

Avec Galaxie, le jeune artiste décrit son envie de rester auprès des étoiles plutôt que de vivre dans la réalité et offre un solo de guitare électrique qui emporte l’auditeur. D’autres morceaux, tels que “Colour Me Blue”, dont le clip est sorti ce 27 mai, offrent des notes plus joyeuses.

Mais c’est avec “Take Some Time Away”, que les fans peuvent percevoir le tournant pris par le chanteur. Plus sombre, ce titre rock progressif exprime un besoin de ne plus faire semblant et d’être soi-même sans écouter les autres.

Pour Alfie Templeman, “écrire des chansons, telles que “Take Some Time Away” et “Mellow Moon” a été comme une thérapie”. Pour lui, c’était aussi une libération. En ayant la possibilité de partager toutes ses pensées, il semble qu’il a réussi à trouver la paix. 

Et il est facile de voir que ce monde n’est pas pour moi, 

j’ai trouvé, malgré tout, la paix dans ma tête,

Et maintenant je suis fort.

Alfie Templeman, “Just Below The Above”

En réussissant à écrire sur ses difficultés, tout en se mettant face à elles, Alfie templeman révèle la force avec laquelle il a composé cet album, et le travail qu’il a effectué sur lui-même.

En s’ouvrant à son public, l’artiste de 19 ans fait donc preuve de maturité et offre un album plus sincère. Par là, “Mellow Moon” est un opus qui ne laisse pas indifférent et montre toute l’intelligence de ce jeune artiste. 

N’hésitez pas à aller suivre Alfie Templeman sur Instagram et à aller sur son spotify !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.