Something Between Us Polycool

“Something Between Us”, le retour plein d’amour de Polycool

Image d'avatar de Noémie ArensmaNoémie Arensma - Le 28 juin 2022

Il y a des chansons qui, dès leur première écoute, sentent bon l’été et la bonne vibe. C’est le cas, sans conteste, de “Something Between Us“, le nouveau titre annonçant le retour du groupe Polycool. Préparez-vous, crush estival en approche.

Polycool 2022

Groove’n Love

Nous vous avions déjà parlé des âmes créatrices du groupe en 2019, à l’occasion de la sortie de leur album acidulé Lemon Lord. Aujourd’hui, c’est avec un morceau aérien, rempli de groove, de synthés et de guitares que nous retrouvons les trois garçons dopés à l’absurde dans leur univers complexe et affirmé.

Something Between Us CLIP Polycool

Something Between Us, c’est une summer song, une vraie, qui parle d’amour inconditionnel enrobé d’indie pop à la sauce west coast. Délicieux et entêtant comme un cocktail sucré au bord de la mer, on retrouve là toutes les influences du groupe, de Sébastien Tellier à Air, en passant par Unknown Mortal Orchestra, Nick Hakim ou Connan Mockasin. Des références de qualités auxquelles cette nouveauté n’a rien à envier.

clip Polycool something betwwen us

Porté par une voix suave et légèrement haut perchée, le titre s’accompagne d’un clip psychédélique qui provoque en nous l’envie irrésistible de porter des tee-shirts tie and dye. Sensuel et coloré, l’esprit DIY du groupe est partout. Les Polycool s’y démultiplient pour nous offrir “toujours plus d’absurde et d’amour”, une abondance qu’on se saurait refuser.

Acidulé et vintage, la simplicité apparente du clip de Something Between Us délivre pourtant l’essence du groupe, à savoir, l’indépendance et l’absurdité.

Amour toujours

Ce qu’il y a de plus cool que cette nouvelle sortie, c’est qu’elle annonce l’album à venir. La romance va donc se poursuivre en 2023. Un nouvel opus enregistré et mixé par Thomas de Fraguier, préparé en totale autonomie, à la campagne. On y retrouvera donc beaucoup de love, mais aussi “un certain mysticisme, entre astronomie et astrologie”. Et quand on regarde un peu le monde autour de nous, on peut dire que ça tombe a pic.

extrait du clip Something Between Us Polycool 2022

Un shot d’ocytocine (mais oui, l’hormone de l’amour) qui va directement des oreilles au cœur, quelque part entre synth-pop entêtante et minimalisme doux.

En attendant sa sortie, on écoute en boucle Something Between Us. Parce qu’on à bien besoin de danser nonchalamment pour réchauffer nos cœurs, à l’ombre du soleil qui réchauffe déjà (un peu trop) nos peaux.

Encore

Si leurs productions musicales inspirent à la détente enjouée, les Polycool donnent l’impression de ne jamais s’arrêter. En fait, leur créativité est toujours florissante : projets musicaux annexes, expositions artistiques, fabrication de leur propre synthétiseur et pédales analogiques, construction d’un home studio. Réunir ces trois cerveaux bouillonnants d’idées en tout genres promettent encore de belles surprises. D’ailleurs s’il ne fallait retenir qu’une seule définition du groupe la voici : “Tous leurs projets sont sérieux, mais sans jamais se prendre au sérieux.

Allez maintenant que vous savez tout, vous pouvez regarder le clip juste ici :

Et pour plus de Polycool c’est sur leur site extrêmement fun juste .

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Notre sélection des festivals français du mois de juin 2024

Notre sélection des festivals français du mois de juin 2024

L'été approche à grands pas, amenant avec lui le retour…

28 mai 2024

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Noémie Arensma
Article écrit par :
Je m’appelle Noémie, ce qui fait de moi, d’après prénoms.com , une personne “sensible, intelligente et communicative”. Me connaissant, j’aurai peut-être ajouté deux ou trois adjectifs séduisants mais non moins réalistes, cependant, écrire requiert une certaine impartialité paraît-il. J’ai grandi à Toulon sous les chants des cigales et du Pilou-Pilou, côtoyant les cagoles en tong et le mistral. Sentant naître un léger décalage avec mon environnement (j’étais finalement plus intéressée par la culture générale que par celle des vignes), j’ai pris la direction de Montpellier. J’aime lire tout ce qui me passe sous les yeux, écrire, aller au cinéma, danser en concert et la bonne bière. En résumé et pour citer un grand homme je dirais que "je chante la vie, je danse la vie et je ne suis qu'amour". Et parfois, je suis sérieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.