Husa and Zeyada "Trick of the mind"

[Chronique] Démêlez les mélos 3 : Husa & Zeyada : danser ou planer ?

Aujourd’hui dans Démêlez les mélos, analysons comment le fait de proposer un cadre inédit peu aider à déstabiliser/intriguer l’auditeur !

Portrait en noir et blanc de Husa and Zeyada
(c)Aly Ramy

Dans « Long way home », la voix désinvolte de prévention des conditions de circulation aérienne se mêle à une instru minimaliste, mais si entrainante qu’il en devient difficile de coller une étiquette au groupe.

Créer un imaginaire visuel

En accompagnant chaque nouveau titre par une animation simple, le duo construit peu à peu un monde propre à lui et un cadre que ses fans reconnaissent et peuvent partager facilement. Husa & Zeyada s’effacent ainsi derrière leurs personnages et restent en retrait, n’accordant que peu d’interviews.

Groupe d’expérimental tout droit venu d’Egypte, Husa & Zeyada utilise l’imagerie bohème pour mieux faire voyager son public. Dans « Long way home », le duo propose une balade musicale organisée comme un vol en avion. Les consignes de sécurité de Zeyada introduisent d’abord, à la manière d’un commandant de bord d’un avion, le cadre du morceau. Prévenant de turbulences à venir, jusqu’à l’arrivée à destination, la chanteuse participe à poser l’ambiance mystique du single alors que les synthétiseurs de Husa, lents et légèrement désaccordés, insistent sur la distinction entre mélodies et rythme plus dansant.

L’art du contre-pied

On l’a compris, Husa & Zeyada jouent avec les attentes des auditeurs pour mieux les prendre à contre-pied. Avec son identité visuelle forte, le groupe n’est pas sans rappeler Gorillaz, à mi-chemin entre fiction animée et groupe musical constitué de personnages virtuels.

Ce « nouveau monde » permet de casser les codes en donnant l’impression de perdre la notion du temps pour leurs auditeurs. D’ailleurs, la déconnexion est renforcée par des choix de performance insolites comme lorsque le groupe posa ses machines au milieu d’un désert d’eau turquoise à White Island en Égypte l’année dernière.

Visuel de Husa and Zeyada pour l'album "Trick of the mind"
(c)Husa & Zeyada

La recette de Husa & Zeyada

Long way home est de ces chansons qui déstabilisent tant on hésite en tant qu’auditeur entre se laisser porter par l’ambiance planante ou par le rythme entrainant. Les chants en décalage, un peu comme dans le genre Drum and Bass, créé un groove nouveau. Comme si la monotonie de la voix de Zeyada portait leurs auditeurs vers un état second lors des performances live du duo.

Minimaliste et pourtant tellement imposant musicalement, c’est ainsi que l’on pourrait décrire les productions de Husa & Zeyada. Peuplé d’effets sonores et d’instruments qui occupent l’espace tout en laissant la place à la voix pour nous envoûter, leur musique est incomparable.

Alors, bouger la tête ou se laisser porter par le chant ? Telle est la question !

Suivez Husa & Zeyada sur YouTube ou retrouvez les épisodes 1 et 2 de Démêlez les mélos.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.