jaffna odyssey
Jaffna © Leila Lakel

Jaffna nous offre un retour sur la release party de leur premier album “Odyssey”

Le 4 novembre dernier, avait lieu la release party de l’album “Odyssey” du très prometteur groupe Jaffna, aux multiples sonorités, tantôt électro deep, tantôt pop house indie. Avec Beware!, on fait partie de ceux qui les suivent depuis le début.

Jaffna a la release party d’Odyssey
© Leila Lakel

On ne pouvait donc pas rater l’occasion d’aller assister à leur retour sur scène, où ils ont partagé la scène avec Gone et Grand Soleil. Placé sous le signe de l’émulation acoustique et de l’émotion de retrouver leur public, Jaffna a livré une performance joyeuse. On vous propose un retour à chaud, de la conception de l’album à leur parcours musical en passant par leur bonheur de reprendre enfin la scène !

Beware : Vous dévoilez sur scène “Odyssey”, votre premier album, paroxysme de ces quatre dernières années où on a pu découvrir votre univers aux mille facettes, teinté de multiples influences. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le contexte de création de l’album ?

Jaffna : Cet album a été créé pendant le premier confinement, dans une période complètement hors du temps. On a commencé à travailler chacun chez nous, à nous envoyer des maquettes, des voix, des idées… À la fin du confinement, on a pu enfin se retrouver et finaliser tout ça.

Pour ce qui est de la direction musicale de notre parcours, ou de cet album en particulier, on ne s’est jamais fixé de limite sur le style ou un genre “à respecter”. On a toujours fait la musique qui nous plaisait sur l’instant. Cet album représente la synthèse de tout ce qu’on aime et de tout ce qu’on sait faire.

Vous avez évolué avec la scène, dans quelle mesure ça a trouvé une résonance dans votre travail ?

C’est vrai qu’on a complètement évolué avec la scène, et cela a beaucoup influé sur notre travail de prod’. On a fait toutes les premières parties de Thylacine pendant un an. C’était vraiment une expérience incroyable, on a énormément appris. On s’est rendu compte qu’on voulait plus produire de morceaux taillés pour le live, plus bruts, plus ” dark “.

Jaffna a la release party d’Odyssey
© Leila Lakel

C’est à la Bellevilloise que tout a commencé. Faire votre release party ici, c’est un peu boucler la boucle ?

La boucle est bouclée oui !

Stan. J’ai travaillé il y a dix ans au bar du club, où j’ai vu des centaines de concerts et de DJ. Je me suis toujours dit qu’un jour, je monterai sur cette scène, sans réellement y croire.

Bravin. Moi aussi, j’ai travaillé en extra au restaurant, et finalement des années après on monte tous les deux sur scène, c’est fou !

Ça faisait un petit moment qu’on attendait de vous retrouver sur scène, et vous de retrouver la scène, j’imagine… C’était vraiment très émouvant cette release ! Vos retours ?

C’était vraiment un concert magique pour nous. Premièrement par le lieu, mais surtout le retour sur scène après un an d’attente. Nous étions impatients de présenter notre album. On a eu des émotions et sensations très fortes, c’était très puissant comme retour!

Jaffna a la release party d’Odyssey
© Leila Lakel

Pour découvrir leur album, c’est ici!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.