Après une énième offensive sur la capitale française et une autre à Versailles en mai dernier, l’artiste français Invader a décidé de faire de Djerba sa nouvelle muse. L’île tunisienne devient ainsi le 79ème territoire au monde à accueillir les mosaïques du street-artiste. Durant deux semaines, Invader a posé partout sur l’île ses visuels, inspirés du jeux vidéo Space Invaders et aujourd’hui iconiques.  

œuvre posée sur un mur de Djerba par l'artiste français Invader
œuvre posée sur un mur par l'artiste français Invader
œuvre pixélisée et posée sur un mur de Djerba par l'artiste Invader

Chacune des œuvres fut disposée avec un grand soin pour délivrer un hommage aux locaux. Invader a, ainsi, positionné ses visuels sur les façades d’entreprises locales, sur des maisons à l’architecture typique de la région ou, encore, sur des structures abandonnées. Chaque œuvre complète parfaitement ce qui l’entoure. On pense, ainsi, au dauphin qui trône fièrement sur un phare ou aux deux palmiers frappés par un soleil luisant au bord d’une plage. Djerba profite donc, comme ses prédécesseurs, de l’aura d’un des street-artistes les plus importants de notre époque pour redonner vie à cette région qui a bien à donner qu’on ne le pense. 

œuvre pixélisée et posée sur un mur de Djerba
œuvre pixélisée et posée sur un mur par l'artiste français Invader
dauphin pixélisé à Djerba et réalisé par l'artiste français Invader
œuvre pixélisée et posée sur un mur de Djerba
œuvre posée sur un mur l'artiste français Invader

Rendre hommage à une saga culte venue d’une galaxie très lointaine

Le timing qu’a choisi Invader est tout sauf anodin. En effet, son excursion tunisienne intervient quelque jours avant la sortie mondiale du 9ème épisode de la saga culte : Star Wars. En tant que véritable fan de la licence, Invader a décidé de venir sur les terres ayant accueillies l’équipe de tournage des premiers opus. N’avez-vous jamais rêvé de pouvoir fouler les paysages désertiques de Tatooine ? Et bien l’artiste français a réalisé ce rêve en partant exprimer son art en Tunisie. Le tournage ayant pris place dans plusieurs régions de ce pays, dont Djerba, et l’épisode clôturant la saga d’origine sortant en cette fin d’année, Invader a décidé de rendre hommage aux films qui l’ont marqué. Ne soyez donc pas étonnés de croiser un stormtrooper sur la façade d’une maison abandonnée ou un AT-AT pixélisé au coin d’une rue. Habillé dans une tunique qui n’est pas sans rappeler l’accoutrement d’un certain Obi-wan Kenobi, lui aussi visible sur le mur d’une maison, Invader a erré dans la nuit pour disposer ses mosaïques un peu partout dans l’île avec un seul but en tête : concilier l’artiste reconnu et l’enfant qui il y a longtemps fut émerveillé par une galaxie lointaine, très lointaine… 

Invader entrain de réaliser une œuvre
œuvre pixélisée et posée sur un mur de Djerba par l'artiste français Invader
extrait du premier film Star Wars
œuvre pixélisée et posée sur un mur de Djerba par l'artiste français Invader
stormtrooper pixélisé et posé sur un mur de Djerba par l'artiste français Invader

Retrouvez les œuvres de Invader sur sa page Instagram, ainsi que sur son site. Et pour plus de street-art jetez un coup d’œil à Divers City, un projet ambitieux qui rend hommage à cette culture.