Charles Pétillon

Charles Pétillon ou la magie des ballons blancs

Charles Pétillon est un photographe français dont l’oeuvre est entièrement tournée vers l’installation de ballons blancs gonflables dans des situations subversives aux mises en scènes poétiques. Son œuvre est une ode à l’enfance, mais soulève parfois des questions plus profondes et nous renvoie souvent à une sorte de fragilité du monde alentour.

Installation de ballons sous une nef en fer et verre. Charles Pétillon

Entre le land art et la photographie, Charles Pétillon mène différents projets autour de ses ballons blancs. Son œuvre la plus iconique demeure la série Invasions datant de 2015. Cette série de photographies porte notamment sur l’installation de 100 000 ballons blancs dans Covent Garden à Londres créant un plafond surréaliste et monumental. L’installation porte le nom de Heartbeat et mesure plus de 54 mètres de long. La série Invasions couvre différents travaux de l’artiste, donc Covent Garden.

Installation de ballons sous une nef à Covent Garden par Charles Pétillon.
Vue de côté de l'installation de ballon dans une nef de Covent Garden.

 «Les invasions de ballons que je crée sont des métaphores. Leur objectif est de changer la façon dont nous voyons chaque jour les choses avec lesquelles nous vivons sans vraiment nous en rendre compte. »

Charles Pétillon à propos de ses ballons

Fortement intéressé par l’architecture, Charles Pétillon vient souvent investir des lieux marquants pour leur redonner vie, changer le regard qu’on leur porte. C’est le cas des piscines tournesols de l’architecte Bernard Schoeller, que Pétillon investie de ses ballons blancs. L’artiste se plaît à contempler les architectures pouvant paraître un peu désuètes, qui affrontent sans cesse dans l’espace urbain de nouvelles construction, toujours plus modernes et dans l’air du temps. Le sentiment de nostalgie comme celui de la lassitude vient enrichir le travail de l’artiste.

Ballons sortant d'une piscine tournesol.

La photographie suivante porte de le nom de Souvenirs de Famille. Dans une petite maison qui semble abandonnée, l’artiste Charles Pétillon y a installé des milliers de ballons. Ils sont si nombreux qu’ils sortent par les fenêtres et la porte d’entrée. L’artiste nous plonge tous dans nos souvenirs d’enfance et nous pousse à poser un regard neuf sur ces souvenirs qui peuvent sembler lointains et usités et qui pourtant sont si précieux. Leur fragilité, comme celle inhérente de nos parents vieillissants, fait écho à celle des ballons.

Ballons sortant d'une maison par les fenêtres et la porte d'entrée.

La photographie Co2 dénonce les impasses sociétales auxquelles nous devons tous faire face. L’automobile, objet de convoitise par excellence, n’est qu’un miroir du pouvoir que l’on aimerait avoir sur les autres, image brillante d’une réussite sociale affirmée. En même temps, nous ne pouvons oublier son aspect utilitaire, et la contrainte qu’elle fait peser sur des foyers complètement assujettis à son utilisation. Charles Pétillon a déclaré à propos de cette photographie : “cette image est une métaphore du débordement de l’individu dans le quotidien collectif, miroir des cicatrices qu’il a laissées sur le monde.”

Ballons remplissants une carcasse de voiture.
Ballons débordants d'un garage.

Toujours dans la série Invasions, Charles Pétillon a installé cette structure en ballons en forme d’ADN (Mutations 2). Le placement de la structure moléculaire de l’humain dans un espace naturel dépourvu de trace humaine laisse le spectateur réfléchir quant à sa place sur notre planète et sur son rapport à la nature. Néanmoins, l’œuvre de l’artiste se veut toujours poétique, fragile, onirique. Un message fort pour une installation quasi romantique.

Ballons en forme d'ADN dans la nature.

Avec sa sous-série Playstation 2, Charles Pétillon évoque le jeu comme élément inhérent à la société. En effet, le jeu est mobilier urbain, autant que présent dans la sphère privée. Du toboggan au terrain de foot, il vient y questionner “les usages parfois cathartiques et l’emprise obsessionnelle et quelquefois néfaste de ces jeux sur l’homme.”

Ballons sur un terrain de basketball.
Ballons sur un toboggan.
Ballons sur la mer.
Ballons dans la nature.

Si vous avez apprécié le travail du photographe Charles Pétillon, nous vous invitons à découvrir le travail de l’artiste Yoshiki Hase.

Le site de l’artiste