roissy charles de gaulle c215

C215 va réaliser une fresque murale en hommage à Laurent, un migrant de 14 ans retrouvé mort

Nous sommes le mercredi 8 janvier. Comme des centaines de fois par jour, un avion se pose sur la piste d’atterrissage de l’aéroport parisien de Roissy. Sauf que cette fois, rien ne sera plus jamais normal. Laurent Barthélémy Ani Guibahi, un jeune ivoirien de 14 ans est retrouvé mort, caché dans le train d’atterrissage. L’adolescent, par le manque d’oxygène et le froid, s’est éteint avant d’avoir pu atteindre son rêve : la liberté. 

Cette véritable tragédie ne va pas rester sans suite. De nombreux hommages ont déjà été fait et c’est maintenant au milieu de l’art d’agir. Sous l’initiative de la ville de Paris, l’artiste C215 va réaliser gratuitement une fresque en l’honneur de Laurent. « Avec Laurent, c’est toute la tragédie humaine incarnée dans une seule personne… Cette histoire raconte le parcours de tous les migrants qui rêvent d’Eldorado. » regrette-il. Sous l’impulsion de Christophe Girard, adjoint à la mairie en charge de la culture, la ville de Paris recherche activement la façade pouvant accueillir cette œuvre qui sera, à coup sûr, touchante et d’une grande force. Une fois terminée, une cérémonie d’inauguration, prévue pour courant février, sera organisée en présence de la famille du défunt. De plus, Christian Guémy alias C215 a déjà prévu de se rendre à Abidjan, la ville natale de Laurent, pour y peindre un portrait de l’adolescent sur les murs de Yopougon, le quartier où il a vécu.