best museum bum

#BestMuseumBum : Twitter, mon beau twitter, dis-moi qui a les plus belles fesses ?

94,7% des musées dans le monde ont fermé entre le 7 mai et le 7 avril 2020 selon une étude de l’ICOM (Conseil International des Musées). La crise du coronavirus n’épargne pas le monde culturel. Un tiers des musées sera contraint de réduire son personnel afin de surmonter les difficultés économiques qui accompagnent la crise. L’impact des fermetures des musées sera aussi important à court terme qu’à long terme ajoute l’étude.

Alors que plusieurs régions dans le monde se sont déconfinées et que plusieurs musées ont rouvert, les centres culturels font tout leur possible pour rameuter les férus d’art. C’est dans ce cadre que le musée de Yorkshire, en Angleterre a organisé sur twitter le #BestMuseumBum. Le challenge est simple : trouver les œuvres d’art qui ont les plus belles fesses et les poster sur Twitter avec ce hashtag. Si il est destiné aux conservateurs de musée (d’où les #curatorbattle), le challenge invite aussi les utilisateurs de Twitter à participer.

best museum bum challenge eboracum statue

Concours de fesses

Le 25 juin, le musée de Yorkshire organise un sondage. Les internautes doivent choisir qui du meilleur portrait ou des plus belles fesses sera le nouveau challenge du musée. Le résultat est clair : 78% des twittos préfèrent les fesses. Pour cela, le musée s’inspire du compte Twitter @museumbums qui, depuis 2018, poste les plus belles fesses dans l’art.

Et quoi de plus amusant que des postérieurs pour relancer l’économie des musées ? C’est l’idée du Yorkshire Museum le 26 juin 2020. Le musée tweet : « Cette statuette romaine en marbre fissuré représente un athlète au sommet de sa forme ! Elle a peut-être décoré la maison de ville d’un des habitants les plus riches d’Eboracum. Est-ce que quelqu’un a mordu dans ce postérieur ? ». Très vite, le post devient viral : les pages Twitter des musées deviennent des petits rats de musées à l’affût des plus beaux fessiers. Et ils ne sont pas les seuls : les internautes participent aussi au challenge.

“Marcellus” Cléomène d’Athènes

Cette statue de Marcellus semble conquérir les internautes. Elle épouse les codes de l’art grecque classique. Le Louvre, qui expose cette œuvre explique sur son site, que ce portrait du neveu d’Octave Auguste illustre l’idéalisation du corps. Le site ajoute une clé pour comprendre le postérieur proéminent. La sculpture est faite en contrapposto : ici, le corps en marbre de Marcellus repose sur une seule jambe. Cette technique italienne permet de faire ressortir les fesses du corps sculpté.

best museum bum challenge marcellus statue fesses
Crédit photo : @lisalamandre

“La délivrance” Emile Guillaume

Ci-dessous, “La délivrance” d’Emile Guillaume. Le compte Twitter du Château des ducs de Bretagne explique la tumultueuse histoire de la statue de Bronze : inaugurée en 1927, la statue choque par sa nudité : « Elle sera vandalisée, puis perdue avant d’être retrouvée, stockée, restaurée, réinstallée et enfin replacée sur son socle en 2018. » explique le compte Twitter. Le challenge donne aussi l’occasion de parler de pièces moins connues de l’histoire.

best museum bum challenge  délivrance statue bronze bras ouverts
Crédit photo : Château des ducs de Bretagne @ChateauNantes

“Apoxyomenos”

La statue d’Apoxyomenos est exposée dans un des musées à Lošinj. La statue de 1 mètre 92 a été découverte sous les eaux en 1996 par un plongeur belge près de l’île Croate. Elle a été remontée à la surface en 1999. Restaurée, elle a fait le tour des musées du monde. Selon le magazine Connaissance des Arts, la statue représente un athlète (d’où son nom : Apoxyomenos) se lavant le corps après un effort physique. La sculpture a été réalisée entre le Ier et le IIème Siècle av. JC.

best museum bum challenge statue triste se nettoie sport
Crédit photo : MUSEUMofAPOXYOMENOS (@mapoxyomenos)

“Museums all over the world are battling over who has the #BestMuseumBum ? We think they should stop looking and arguing because we have a winner over here on Lošinj! Who wouldn’t agree our bronze #Apoxyomenos deserves the gold?
@museumbums”

“The swimming hole” Thomas Eakins

Six hommes nus se baignent dans un lac ou près d’un ruisseau dans cette peinture sur toile de Thomas Eakins. Le peintre américain a réalisé ce tableau en 1884-1885. “The swimming hole a une place particulière dans le challenge puisqu’on peut y voir non pas une paire de fesses, mais bien cinq ou quatre suivant les angles. Selon un article de 1994 publié par Claire Barry, écrivaine et conservatrice de musée, le tableau ne fut exposé qu’une seule fois du vivant de l’artiste : à Louisville en 1886. La nudité de “The Swimming hole” n’était pas du goût de tous.

Un article du Risd Museum publié en 1996 explique une autre raison du fiasco de ce tableau : Thomas Eakins est professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Pennsylvanie lorsqu’il peint son tableau. Mais lorsqu’il le présente à l’académie en 1885, c’est la douche froide. Le mécène qui a commandé l’œuvre refuse de l’accepter. En 1886, la vie du peintre rattrape son tableau : il démissionne de ses fonctions après avoir soulevé le pagne d’un modèle dans sa classe. L’artiste se défend : « Je ne vois aucun problème à regarder la plus belle des œuvres de la nature : la nudité ».

fesses swimming
Crédit photo : Amon Carter Museum (@theamoncarter)

“Who has the #BestMuseumBum? We’ve gotten to the bottom of this and think Thoma Eakins’ “Swimming” is our cheeky winner at the Carter. #CarterArt”

On vous laisse regarder les autres fessiers qui ont conquis Twitter :

best museum bum challenge groupe peinture armes chien
Crédit photo : The Barber Institute (@BarberInstitute)
best museum bum challenge fesses rouges
Crédit photo : The Barber Institute (@BarberInstitute)
best museum bum challenge fesses femmes branche musée
Crédit photo : Bristol Museum & Art Gallery (@bristolmuseum)

Excuse us, could we still wiggle into the #CURATORBATTLE, please? Our late entry for the #BestMuseumBum…

Les internautes ne manquent pas d’humour :

best museum bum challenge fesses grise statue bronze colonnes
Crédit photo : @instajan66

I saw this work by Aristide Maillol last year at @KunsthalleHH
and it’s most likely the biggest butt I’ve ever seen. #bestmuseumbu

En réponse à ce fessier, une autre œuvre, avec comme commentaire : “Petits joueurs. Mine is bigger anywhere you look.”

best museum bum challenge fesses statue rue voiture rouge
Crédit photo : @Isabellegachet

“Petits joueurs. Mine is bigger anywhere you look.”

On trouve aussi des œuvres étonnantes…

best museum bum challenge mannequin ski nautique
National Maritime Museum Cornwall (@TheNMMC)

“Being a maritime museum means we don’t really have many Museum Bums but sometimes dreams do come true 🍑🍑 #museumbum”

Même le septième art s’y met !

best museum bum challenge  photographie sérigraphie homme nue fesses cinéma
@lacinematiquefr

“[DANS NOS COLLECTIONS]
Les travaux de Eadweard Muybridge, photographe britannique spécialisé dans la chronophotographie (décomposition du mouvement), et précurseur du cinéma. Ici, une planche de son ouvrage Animal Locomotion édité en 1887.⁣
BestMuseumBum”

Audience et confinement

L’objectif est d’attirer le plus de monde possible dans les musées. Le cas du musée de Yorkshire est différent. Le musée est fermé depuis le 18 mars 2020. L’institut applique donc les conseils de l’ICOM avec ce challenge. Un article posté sur le site de l’ONG conseille aux musées d’interpeller le public, en temps de Covid, grâce aux réseaux sociaux et notamment twitter : « Les fils Twitter peuvent vraiment booster votre narration » explique l’ONG après avoir testé un fil Twitter avec #FemmesDansLesMusées à l’occasion de la journée des femmes. Le bilan est réussi : « Le résultat a été exceptionnel, avec des musées et des professionnels qui ont partagé les contributions fondamentales des femmes au monde de la culture. »

best museum bum challenge screen twitter icom

Si le nombre de retweets en dessous du post de l’ICOM semble infime, c’est un trompe œil. Les internautes se sont appropriés le hashtag, tout comme d’autres musées du monde entier.

« Les hashtags sont des agrégateurs de contenu : vous pouvez les utiliser pour inviter votre public à suivre une histoire ou une série de posts, en se concentrant sur un sujet spécifique. »

ICOM

Le compte Twitter du Yorkshire Museum a décidé de renouveler ses curatorschallenge cette semaine. Mais suite au succès des challenges hebdomadaires, le musée a décidé de continuer cette semaine, avec une nouvelle forme de battle avec le #StarObject. L’objectif : faire découvrir aux visiteurs les œuvres les plus emblématiques et populaires qu’ils pourront admirer lorsque les musées rouvriront.

best museum bum challenge screen twitter challenge prochain yorkshire museum
best museum bum challenge screen twitter challenge prochain yorkshire museum starobject

Les challenges sur les réseaux sociaux ont le vent en poupe. Fin mars 2020, le Musée Getty proposait de reproduire des œuvres, confinement oblige, à la maison. Des centaines de milliers d’internautes se sont pris au jeu sous le hashtag #gettymuseumchallenge. L’objectif du Getty Museum de Los Angeles : tuer l’ennui des confinés et inviter le musée dans leur maison. Le résultat est époustouflant :

getty museum challenge reproduction peinture verte femme habilles noirs
Crédit photo : @ellaweehuizen
getty challenge museum edward hopper confinement
Crédit photo : @instangers

On vous partage ici le site du musée de Yorkshire. Si vous avez aimé le #BestMuseumBum challenge, vous apprécierez le travail photographique de Joe Whener : notre article mais surtout notre sélection des meilleurs photos du #gettymuseumchallenge