Ana Benaroya réinvente l’esthétique corporelle des superhéroïnes

Image d'avatar de Quentin GuédratQuentin Guédrat - Le 25 octobre 2023

Née en 1986, Ana Benaroya réalise des peintures au style graphique proche des comics. Ses toiles mettent en scène des personnages féminins au physique bodybuildé, s’éloignant des représentations féminines traditionnelles.

Les femmes de l'artiste sont de toutes les couleurs
Ana Benaroya, By the Ocean’s Roar

Les inspirations esthétiques d’Ana Benaroya proviennent de l’âge d’or des comics, période qui s’étend de 1938 à 1956. Les super-héros masculins des bandes dessinées américaines étaient alors représentés avec une musculature surdimensionnée. Les héroïnes féminines étaient dessinées avec des tailles fines et des courbes accentuées.

Deux héroïnes qui s'en vont vers leur destinée
Ana Benaroya, Nighthawks

Ana Benaroya et son style issu des comics

Des superhéroïnes ultra-musclées

Ana Benaroya réactualise cette esthétique de l’après-Seconde Guerre mondiale. Elle attribue à ses sujets féminins les caractéristiques traditionnelles des personnages masculins. Elles sont massivement musclées. Les femmes de l’artiste semblent provenir d’une autre galaxie. Elles sont bleues, oranges, rouges ou encore violettes.

Une héroïne rouge accroupie
Ana Benaroya, Tiger Beat
Une superheroïne rouge comme le feu selon Ana Benaroya
Ana Benaroya, The Siren’s Song

La force par le mouvement

Les œuvres de la peintre se singularisent également par leur dynamisme. Cet effet est rendu possible par l’usage de couleurs vives et par la représentation du mouvement de ses personnages. Par exemple, certains sujets de l’artiste sont présentés en train de courir. D’autres sont présentées sur des chevaux s’élançant à vive allure, elles apparaissent alors comme des amazones. Grâce au mouvement, l’artiste confère une force supplémentaire à ses personnages.

Cette toile illustre bien le mouvement que l'artiste insuffle dans son art
Ana Benaroya, You Made a Fool of Me, But Them Broken Dreams Have Got to End

Des personnages déshabillés

La nudité est importante dans les tableaux de l’artiste. Cela permet de banaliser l’exposition des corps féminins. Ses personnages se promènent entièrement nus et librement. Elles sont décomplexées et n’hésitent pas à prendre la pose telles des divinités. Leurs visages sont pleins de bienveillance ou de sérénité.

Ana Benaroya réinvente l'esthétique corporelle des superhéroïnes 1
Ana Benaroya, Constellation of my Heart

Divines héroïnes

L’artiste américaine transforme ses personnages héroïques en déesses. C’est grâce à son pinceau habile que la peintre apporte des nuances à ses peintures. Elle crée un effet de lueur sur la musculature de ses sujets. Il en résulte une impression de translucidité. Cet effet est particulièrement intensifié sur les sujets qui semblent émerger des flots tel Poséidon.

Une femme luisante et bleue
Ana Benaroya, If All The Young Women Were Fish in The Water
Une femme translucide sort de l'océan
Ana Benaroya, To the Open Arms of the Sea

Du romantisme lesbien

Les tableaux mettent également en scène des échanges romantiques entre les personnages. Elles sont certes des héroïnes, mais elles mènent aussi des vies ordinaires. Elles s’abandonnent au cours de cavales amoureuses et promenades nocturnes. Il y a aussi des scènes plus explicites présentées par l’artiste. Elles jouissent du confort de leurs lits et s’adonnent à des caresses, des baisers. Beaucoup de tendresse émane des toiles d’Ana Benaroya.

Deux héroïnes partent à l'aventure ou en cavale amoureuse ?
Ana Benaroya, Something Sour, Something Sweet
Deux femmes sur le point de s'embrasser
Ana Benaroya, I Can Hear Music

Le discours de l’artiste

À travers son travail artistique, Ana Benaroya valorise une image virile des personnages féminins. C’est une manière de lutter contre les stéréotypes de genre. Elle offre ainsi une alternative graphique contemporaine et inspirante.

Ana Benaroya représente une femme nue et allongée
Ana Benaroya, Leading Lady

Retrouvez toutes les créations de l’artiste sur son compte Instagram ! N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à cet article sur l’univers comics de Floor van het Nederend.

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Quentin Guédrat
Article écrit par :
Toutes les formes d'art m'attirent. C’est dans leur complexité que je trouve un attrait accru. Plus elles révèlent une signification profonde, plus elles exercent sur moi une certaine fascination.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.