Portrait de l'artiste FKJ (French Kiwi Juice) pour la sortie de son nouvel EP "Ylang Ylang".
©FKJ

Vincent Fenton, aka French Kiwi Juice, aka FKJ, lance son nouvel EP de 6 titres « Ylang Ylang » sur le label Roche Musique. L’artiste maintient la cohérence de sa patte musicale tout en y ajoutant de la profondeur, preuve d’une nouvelle maturité artistique. Un voyage intime lumineux et apaisant, mais pas seulement.

Visuel du nouvel EP "Ylang Ylang" de l'artiste FKJ.
©FKJ – Nouvel EP “Ylang Ylang”, label Roche Musique.

Qu’il compose en studio ou joue seul sur scène le producteur, chanteur et musicien FKJ multiplie les talents. On aime le voir jongler entre les instruments (saxophone, claviers, basse…) dans une ambiance électronique posée, groovy et envoûtante. Révélé par le single Lying Together, il s’est démarqué dès son premier EP en allant chercher des influences funk, jazz et soul sur lesquelles il pose régulièrement sa voix.

Très vite, il a intégré l’importance du live dans sa musique électronique et bâti un équilibre naturel entre instruments et machines. Lors du Showcase au Musée d’Art Moderne de Paris (pour la sortie de son album éponyme en 2017), il crée un univers coloré, solaire, voire charnel. Parfois, il se laisse même inspirer par l’environnement dans lequel il est immergé en ajoutant des sons inédits (on repense au live donné en Bolivie pour Cercle). Chaque concert devient une expérience nouvelle pour lui comme pour le spectateur, ce qui montre une ouverture sensible de l’artiste à ce qui l’entoure. Justement, cet entourage est un des points d’ancrage de son nouvel EP puisqu’il tisse le « récit de l’amour musical et familial » mais également « de la solitude et du temps qui passe ». 

« Un véritable voyage dans la capsule temporelle de l’artiste » 

Alors ce nouvel EP ? Un dépaysement sensoriel alors qu’on navigue à nouveau dans la bulle de l’artiste. Produit aux Philippines, « Ylang Ylang » fait voyager sur place. On enchaîne les coups de coeur. Et ça commence par le 1er titre, Earthquake, quand vient se poser sur la douceur d’un choeur, une voix plus grave. S’immiscent ensuite des notes chaleureuses de saxophone à leur tour perturbées par un dernier soubresaut. Le titre se termine par des bruits de tremblement de terre qui ancrent physiquement l’écoute (autrement dit, on a la chair de poule). La surprise arrive au second titre, Risk, pour lequel l’artiste a collaboré avec le rappeur américain Bas. On se laisse prendre dans les filets du récit dévoilé entre des lignes de notes groovy, un style musical slow listening, slow dance. Sans oublier que l’euphorie des notes électro n’est jamais bien loin de la mélodie tranquille. 

©FKJ & Bas, Risk (Official Audio).

Puis, il y a ce moment de délicate légèreté au 3e titre du nom de l’EP, Ylang Ylang, quand le piano retrouve cette langueur qui fait la spécificité de l’artiste. Son talent est aussi là : dans sa capacité à mettre de l’intimité dans une simple balade musicale. Comme si le voyage forçait à toujours plus épurer la création. Petit conseil : à écouter dès le réveil pour lui donner un goût de premier matin qui ne s’achève jamais. 

La suite, on vous laisse la découvrir. Les titres évoluent dans une simplicité élégante à laquelle l’artiste ajoute de la profondeur et donnent l’impression de jaillir d’un même souffle, en flux continu. Ce nouvel EP sonne juste. En alternant entre douceur et puissance, il ouvre un paysage émotionnel lumineux dans lequel se glissent des notes plus mélancoliques. Il ne s’agit pas tout à fait d’un voyage qui voudrait revenir aux sources mais surtout affirmer ses racines. D’ailleurs, FKJ le souligne très bien lui-même en confiant : « I am still the same ». 

Si « Ylang Ylang » fait référence à « la fleur des fleurs » reconnue pour ses vertus apaisantes on la suspecterait presque de posséder, en prime, quelques vertus aphrodisiaques…

FKJ, nouvel EP « Ylang Ylang », parution le 12 novembre 2019, Label Roche Musique. Retrouvez les actualités de l’artiste sur son site Internet.