war! street art

War !, la guerre en faveur d’un art urbain décoratif

Quand le manque de vie rend les centres-villes moroses, l’artiste War ! veut donner un aspect esthétique aux bâtiments en y invitant toute sorte d’animaux.

Furet représenté par War! à Rennes sur un mur.
Furet au milieu des “prairies”

C’est en autodidacte que War ! a apprit le dessin, le graffiti et la peinture. Au fil des années, il a ramené quantité d’animaux sauvages au cœur de la ville.

Le monde animal à l’honneur

Discret, furtif, War ! est un virtuose des fresques qui représentent la plupart du temps le monde animal. Il tire l’inspiration de son pseudo d’une chanson de Bob Marley « Rebel music ». Il compte faire la guerre au monopole de la production graphique dont bénéficient les publicitaires dans l’espace urbain.

Fleur dessinée sur un mur du centre-ville de Rennes pas War !
Fresque d'une grue
Une grue représentée par War !

En anonyme qu’il souhaite rester, il erre de nuit dans les rues de Rennes depuis 2009 pour illuminer l’environnement bien sombre de la capitale Bretonne. Son projet ? Ramener un peu de vie et de verdure dans le béton des centres-villes. En produisant des œuvres marquantes pour les habitants, il donne un aspect différent, un endroit hors du commun de la ville dortoir, un lieu qui peut devenir reconnaissable puisque unique.

Corbeau sur mur blanc signé par le street artiste War !
Crabe de la base sous-marine de Lorient en 2013
Crabe sur la base sous-marine de Lorient

Des œuvres peintes à l’aveugle ou presque

Pour réaliser ses œuvres, War ! utilise des perches au bout desquelles il attache ses rouleaux de peinture. Une prouesse technique puisqu’il dit de son propre aveu ne découvrir le rendu final qu’une fois le jour levé. Ayant commencé par le graffiti, War ! avait amusé bon nombre de voyageurs par le tag de l’expression, « le train-train quotidien » le long des voies ferroviaires. Quelques expositions de ses croquis réalisés sur des cartons ont aussi mis en avant ses travaux préparatifs effectués en amont des fresques.

"le train-train quotidien" inscrit en graffiti le long de la voie ferrée
Libellule peinte sur un mur par War!

La création d’un parcours découverte du Street Art

Ce street artiste, caennais d’origine, utilise des murs non autorisés pour exprimer ses envies de reconnexion à la nature. Véritable consécration pour lui : la création par la ville de Rennes d’un parcours de découverte des fresques. 

Plan de Rennes de l'artiste War! racheté par la ville
Plan de Rennes par War !
Décoration de l'entrée de l'aquarium de St-Malo par un hippocampe
Hippocampe de l’aquarium de St-Malo

Comme d’autres villes telles qu’Angers avec le parcours « Échappées d’art », le graffiti et le muralisme, pourtant encore considérés par la loi comme des dégradation, deviennent des attractions touristiques à part entière. Rennes accueille d’ailleurs l’événement « Le mur de Rennes » mettant à l’honneur les Street Artistes comme RNST qui disposent d’un mur pour créer une œuvre éphémère.

Furet dessiné qui marche sur les murs de Rennes

Des commandes sont maintenant attribuées à War ! comme pour l’hippocampe de l’aquarium de Saint-Malo. Il participera par ailleurs à la seconde édition du festival Gravity

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.