gravity festival

Gravity, l’événement Street Art pour le climat de retour à Paris

Le festival Gravity revient pour sa deuxième édition à la fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand à côté de l’hippodrome de Longchamp. 

Cet événement consacré au street art et à la photographie aura lieu les 14 et 15 mai prochains dans sur le thème de « la gravité de la situation climatique ».

Une terre se détache de son socle de mappemonde, illustration de Jace pour Gravity 2021
illustration de Jace pour l’édition 2021 de Gravity

Le festival Gravity est organisé en collaboration avec le photographe Jonk et Notorious Brand, organisateurs de l’Underground Effect sur le parvis de La Défense depuis 2015. La première édition en 2021 avait posé les bases de ce qui semble être voué à devenir un rendez-vous annuel. Pendant deux jours, le Street Art et la photographie seront au service de la défense de l’environnement.

le château de la fondation GoodPlanet photographié par Marco Strullu
le château de la fondation GoodPlanet photographié par Marco Strullu
oeuvre de Licea pour le festival Gravity 2021
Licea pour le festival Gravity 2021

Des activités tout au long du festival

Les ateliers de pochoir ou encore des balades dans le parc du Domaine de Longchamp sont prévus pendant que dix artistes réalisent, en présence du public, des fresques en rapport avec l’écologie. 

Le line up, déjà été dévoilé,sera composé des artistes suivant : RNST, AERO, CEZ, Alegria Del Prado, Dawal, Mister Copy, Polka, RAME 13, WAR! et Tim Marsh.

L’accès à la fondation GoodPlanet et au festival est gratuit et vise à sensibiliser le plus large public aux enjeux climatiques. Des conférences seront organisées afin de réfléchir aux solutions à apporter face à la menace qui pèse sur l’environnement.

How dare you? œuvre de RNST
Portrait de Greta Thunberg par RNST à Paris (2021)
Fresque représentant une baleine par Tim Marsh
Fresque de Tim Marsh
Fresque à Genoa d'une baleine portant une maison par Rame 13
Swimming Whale (2021), fresque à Genoa réalisée par Rame 13

Les visiteurs auront accès à trois expositions au cours du Week End : une exposition en plein air du photographe animalier Vincent Munier ainsi que deux à l’intérieur du château avec celles de Planète Océan, qui propose une expérience de plongée en réalité virtuelle, et de Gravity avec sa centaine d’artistes contribuant à la sensibilisation au changement climatique.

Fresque représentant un éléphant par CEZ à Montévrain
Cez, fresque “Ganesh” à Montévrain (77)
Graffiti de War! à Rennes
Œuvre de l’artiste War! à Rennes

La défense de la nature dans le fond et la forme

Dans l’espoir de voir leur photo exposée durant cet événement, les professionnels comme les amateurs de la photographie peuvent soumettre jusqu’au 17 avril leurs meilleures illustrations du thème « La beauté de la nature ».

Immeuble recouvert d'un lion dessiné par Alegra del Prado au Mexique
Fresque réalisée par Alegra del Prado au Mexique
Femme aux dentelles créé par Mister Copy dans le XIIIe arrondissement de Paris
Femme aux dentelles créé par Mister Copy dans le XIIIe arrondissement de Paris

Le festival Gravity compte bien conserver un bilan carbone neutre dans les déplacements des artistes et des conférenciers, par exemple, pour rester cohérent avec le propos de l’événement. Comme l’année dernière, les artistes utiliseront de l’acrylique et des bombes, à base d’eau, non-nocives pour l’environnement.

Après s’être présenté en 2021 en tant que premier festival graffiti écologique au monde, c’est désormais dans une autre grande ville internationale que Gravity compte s’exporter, et ce, dès 2023 !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.