The Plastic Bag Store

“The Plastic Bag Store”, bienvenue dans l’épicerie plastifiée de Robin Frohardt

Dernière mise à jour:

Alors que la situation écologique mondiale tend de plus en plus vers un scénario catastrophe – la quantité de plastique dans l’océan devrait, par exemple, dépasser le volume de poissons d’ici à 2050, de nombreux artistes et collectifs à travers le monde font donc leur possible pour alerter sur le sujet. Et si un grand nombre va s’appuyer sur l’aspect alarmant et effrayant du sujet, certains vont jouer sur d’autres tableaux, comme le sarcasme, l’humour et la caricature pour attirer l’œil du grand public. C’est, justement, cette deuxième voie qu’a empruntée la new yorkaise Robin Frohardt pour l’une de ses dernières installations, qui s’est conclue le 11 juillet dernier. C’est ainsi que l’artiste multirécompensée a invité le public américain dans son “Plastic Bag Store”, au Center for the Art of Performance de l’UCLA (Université de Los Angeles).

Photo prise à l'intérieur de "The Plastic Bag Store", une installation imaginée par l'artiste new yorkaise Robin Frohardt
Photo de fruits prise à l'intérieur de "The Plastic Bag Store"

“Fake Food, Real Garbage”, lutter par la caricature

Quand on observe “The Plastic Bag Store” de l’extérieur, il était assez aisé d’y voir une nouvelle enseigne qui semble, au premier abord, tout à fait normal. C’est là que la malice de Robin Frohardt entre en jeu. Reconnue pour ses talents de mise en scène – sa pièce de théâtre The Pigeoning est jouée dans le monde entier depuis 2013, l’artiste américaine use de tout son talent humoristique et symbolique pour faire passer son message. Il suffit, pour pleinement découvrir le travail de Robin Frohardt et ses collaborateurs, d’être attentif aux nombreux détails disséminés dans l’épicerie. Les réfrigérateurs sont remplis de pot de glace “Bag & Jerry’s” (en référence à la marque Ben & Jerry’s) ; des barquettes de saucisses couleur cendre et indiquées comme étant des “polluted sausage” ; les murs de la boutique qui sont inondés de publicités rouge vif et proclamant que vous êtes leur client le plus apprécié ou, encore, des palettes de fruits et légumes non comestibles, “The Plastic Bag Store” est truffé de références au consumérisme et pousse le parallèle à son paroxysme.

Photo prise à l'intérieur de "The Plastic Bag Store", une installation imaginée par Robin Frohardt

Pour appuyer son propos, Robin Frohardt s’est notamment baladée à travers les poubelles et sites d’enfouissement de Brooklyn (NY) pour ramasser des déchets et s’en servir de base pour les différents produits présentés dans l’épicerie. “The Plastic Bag Store” représente donc le parfait prolongement du travail de l’artiste new yorkaise qui n’a de cesse de s’attaquer au consumérisme et au capitalisme. Plus qu’un simple pied de nez, cette installation se voulait être une alerte pour le public, qui n’a pas toujours conscience que nous sommes en train de perdre la bataille écologique. En espérant que les prochaines installations de Robin Frohardt soit dans la continuité de “The Plastic Bag Store” et qu’elle soit, pourquoi pas, plus facile d’accès pour nous les européens.

Photo du rayon poissonnerie de "The Plastic Bag Store", une installation imaginée par Robin Frohardt
Photo prise à l'intérieur de "The Plastic Bag Store", une installation imaginée par l'artiste new yorkaise Robin Frohardt
Photo prise à l'intérieur de "The Plastic Bag Store"
Photo prise à l'intérieur de "The Plastic Bag Store", une installation imaginée par l'artiste new yorkaise Robin Frohardt

Revivez l’expérience “The Plastic Bag Store” sur le site dédié à l’installation et découvrez Ma rue par Achbé et ses mots doux à destination des passants.

The Plastic Bag Store

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.