Tamaya Sapey-Triomphe

Tamaya Sapey-Triomphe : faire de l’art brut avec juste des cartons

Image d'avatar de Victoire GlauzyVictoire Glauzy - Le 10 juin 2023

Du carton et un stylo noir, c’est tout ce qu’il faut à Tamaya Sapey-Triomphe pour exprimer ses idées. Entre projets personnels et demandes importantes, la carrière de cette jeune artiste semble très prometteuse.

Tamaya Sapey-Triomphe, née de parents artistes, est une graphiste et architecte française. Après avoir obtenu une licence d’Histoire de l’art, elle intègre l’École Nationale Supérieure de Paris-Malaquais. Au cours de ses études, elle s’est notamment intéressée aux architectures oubliées.

Dessin d'un immeuble avec des éléments pour le transformer.
Dessin de Tamaya Sapey-Triomphe

Son travail est rapidement remarqué : elle a travaillé pour de grandes marques telles que Nike, en créant une paire de baskets ornée de ses dessins. Elle collabore également avec le magazine Les Inrocks, pour lequel elle réalise des illustrations, ainsi qu’avec les Galeries Lafayette, où elle crée des vitrines pour la boutique emblématique parisienne dans le cadre du projet “Go for Good”. De plus, elle participe occasionnellement à l’émission matinale de Radio Nova, où elle réalise des dessins en direct.

Photographie de chaussures Nike avec des écriture et des dessins au stylo.
Projet Nike
Dessin abstrait avec des personnages colorés.
Projet Les Inrocks
Photographie de Tamaya Sapey-Triomphe devant ses décors pour les galeries La Fayette.
Projet La Fayette

Des réalisations brutes entre dessin et architecture

Tamaya Sapey-Triomphe s’inspire de choses simples comme les rituels quotidiens, les grandes et petites découvertes, ainsi que les rencontres que lui amène la vie. Durant ses études elle s’intéresse à l’art brut (ce qui se ressent dans son travail). L’art brut est un art marginal qui n’est pas réalisé à des fins commerciales, loin des idéaux des critiques d’art. Ce qui l’anime dedans c’est justement le caractère passionnel et spontané de cette catégorie.

Comme des dessins d’enfants, elle trace des formes simples représentants des objets ou des personnages. Constamment en noir et blanc, elle dessine sur des surfaces vierges à partir d’un même stylo, un Moji 038 noir. Cette utilisation est en contradiction avec le protocole des écoles d’architectures qui poussent les architectes à travailler avec des plans 3D. Tamaya Sapey-Triomphe, peu à l’aise avec les outils numériques, préfère construire ses plans à la main, elle trouve le dessin plus efficace et plus communicatif. 

Dessin abstrait avec pleins d'objets et de personnages.
Dessin de Tamaya Sapey-Triomphe
Dessin d'une main avec le mot suenos qui se répète à l'infini.
Dessin de Tamaya Sapey-Triomphe

Un autre symbole de son art est le carton, elle travaille la plupart de son temps avec ce matériau, plus pratique. En effet, le carton est peu coûteux et accessible, elle peut en trouver aisément. Elle apprécie la qualité résistante et à la fois flexible de la matière, lui offrant plus de maniabilité. En plus du côté pratique, l’artiste retrouve à travers le carton des convictions qui lui sont chères. Pour elle, il a quelque chose de démocratique, présent dans toutes les manifestations, le carton est le premier matériau utilisé pour faire passer un message. Il a un côté pamphlétaire antibourgeois.

Ses dessins sont faits dans l’immédiat, d’un seul élan et d’un trait vif. En vous baladant sur son site internet on peut contempler toutes ses œuvres, ses projets, mais aussi les scans de ses carnets. Sortes de journaux intimes en bande-dessinée, elle y trace ses doutes, ses joies, ses voyages et ses rencontres. On peut aussi découvrir toutes les explications sur ses projets. Datées par jour, les notes de l’artiste s’apparentent à un carnet de route.

Scan d'une page des carnets de Tamaya Sapey-Triomphe.
Carnet de Tamaya Sapey-Triomphe
Scan d'une page des carnets de Tamaya Sapey-Triomphe.
Carnet de Tamaya Sapey-Triomphe
Scan d'une page des carnets de Tamaya Sapey-Triomphe.

Des projets tout carton

Le Musée de Proximité

Le projet le plus représentatif du travail de Tamaya Sapey-Triomphe est sûrement son Musée de Proximité à Angerville. Dans le cadre d’un projet de fin d’étude, elle souhaite construire une structure éphémère. Cette idée lui vient de ses réflexions sur l’architecture actuelle et la non-nécessité de faire des choses durables dans un monde en proie aux changements constants. Elle observe les bâtiments de la ville, notamment ceux abandonnés et vides, et décide de monter son projet dans un vieux salon de coiffure. Le musée est fait en carton, c’est ce qui répond le mieux à l’état d’esprit et à la temporalité du projet ; le carton étant un produit éphémère et nomade.

Plan de construction du Musée de Proximité réalisé par Tamaya Sapey-Triomphe.
Plan de construction du Musée de Proximité
Photographie de Tamaya Sapey-Triomphe dans le Musée de Proximité.
Musée de Proximité

Pendant plus d’un mois le musée accueille diverses œuvres d’arts apportées par les riverains. Derrière ce geste, Tamaya Sapey-Triomphe souhaite questionner la place de l’art et le regard qu’on pose sur un objet. En fin de compte, qu’est-ce qui fait de ceci une œuvre d’art ? Proche de l’art brut, le musée nous pousse à reconsidérer ces objets qui ont une valeur particulière pour chacun de nous. 

Affiche pour le Musée de Proximité
Affiche pour le Musée de Proximité
Photographie des oeuvres du Musée de Proximité.
Musée de Proximité
Photographie des oeuvres du Musée de Proximité.
Musée de Proximité

Le studio de MYD

L’architecte avait rejoint le projet loufoque du compositeur MYD : « Le premier morceau participatif au monde ». Pendant deux semaines, MYD a habité les locaux de Radio Nova pour réaliser un track inédit avec les internautes. Pour réaliser le studio, le musicien fait appel à Tamaya Sapey-Triomphe. En quelques jours elle confectionne un studio tout en carton, clin d’œil au clip « Moving Men » de MYD en featuring avec Mac Demarco. Elle s’inspire aussi de Michel Gondry dans « La science des rêves » qui construit un plateau TV tout en carton. L’idée derrière son studio est de faire une bulle immergée, propice à la créativité de MYD.

Studio de MYD en construction.
Photographie du studio de MYD chez Radio Nova
Photographie de Tamaya Sapey-Triomphe en train de dessiner le studio.
Photographie du studio de MYD chez Radio Nova
Photographie de Tamay Sapey-Triomphe, MYD et Pedro Winter.
Photographie du studio de MYD chez Radio Nova

Les dessins qui ornent les murs en carton du studio sont tous réalisés à la main par Tamaya Sapey-Triomphe. Partie d’un thème général autour de MYD elle laisse faire son imagination pour transposer toute la psyché de MYD et de son parcours d’artiste. Le studio en devient presque un musée à l’effigie de la musique de MYD. Le dernier jour, l’artiste lui a demandé de dessiner la pochette du single en prenant soin de suivre les instructions des internautes. Les coups de stylo de cette jeune artiste immortalisent à la perfection le projet et le personnage de MYD

Zoom sur des dessins
Photographie du studio de MYD chez Radio Nova
Zoom sur des dessins.
Photographie du studio de MYD chez Radio Nova
Zoom sur des dessins.
Photographie du studio de MYD chez Radio Nova

Pour en savoir plus rendez-vous sur son site internet !

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Aakash Nihalani, l’art au bout du rouleau

Aakash Nihalani, l’art au bout du rouleau

Armé de ses rouleaux de ruban adhésif, Aakash Nihalani s’attaque…

19 avril 2024

L’explosion nucléaire du film Oppenheimer recréée par un macro vidéaste

L’explosion nucléaire du film Oppenheimer recréée par un macro vidéaste

Thomas Blanchard, un cinéaste français, a fait de la macro…

19 avril 2024

A la rencontre de MIMOSA

A la rencontre de MIMOSA

Mimosa est un trio composé de Noé Choblet, Théo Diguet…

18 avril 2024

Victoire Glauzy
Article écrit par :
Étudiante en Lettres, je me passionne pour l'Histoire de l'art et l'art contemporain en tant que reflet de notre société. L'apprentissage de la photographie en autodidacte me permet de voir le monde sous un autre angle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.