« Pour les rappeurs, c’est du rock. Et pour les rockeurs, c’est du rap ». Avec cette réflexion Théo Cholbi, le chanteur du groupe, résume sûrement le mieux possible l’esprit de SÜEÜR. Fondé en 2017, le duo formé par Théo Cholbi et Florian Serrain démontre rapidement qu’il ne compte pas rentrer dans les clous. Rejoins 1 an et demi plus tard par Léo Goizet, le trio frappe très fort avec des textes millimétrés inspirés du Rap et une production mélancolique rappelant le rock underground. Après tout pourquoi se cantonner à un seul genre ? Rap US, Rock, Punk, SÜEÜR multiple les influences, toujours à bon escient. 

photo du groupe SÜEÜR pour Peut-être

Un clip narratif

Dans le visuel de « Peut-être », nous suivons les péripéties du champion du monde de MMA Norman Paraisy. Le clip, ainsi, la vie d’un sportif retraité qui chercher sa place dans la société. Cet ancien champion (5 fois champion du monde de MMA) cherche un sens à sa vie. Entre Paris et New York. Entre de petits boulots et sa vie sociale. On entre dans son esprit, dans sa détresse et nous plongeons dans le vide abyssal dans lequel il se retrouve à présent. Inspiré de sa vie réelle et de son envie de renaître, Norman Paraisy prête ses traits pour l’occasion et affirme sa curiosité grandissante envers le cinéma et la musique. Dans un contexte de légalisation du freefight en France (prévue pour février 2020), ce clip confirme que le trio SÜEÜR n’hésite pas à traiter de sujets forts dans leurs chansons. 

Suivez l’actualité du groupe sur leur compte Instagram.
Et jetez un œil à notre chronique consacrée à “en équilibre