Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est de retour pour sa 9-ème édition !

Image d'avatar de Elisa BarthèsElisa Barthès - Le 22 mai 2023

Le Street Art investit les rues et les lieux culturels de Grenoble, du 26 mai au 2 juillet, dans le cadre du Street Art Fest. L’association Space Junk Grenoble, créatrice et organisatrice de l’évènement, met en place expositions, soirées, concerts et animations au 4 coin de la ville pour un mois de folie !

Affiche aux tons jaunes et roses

Le festival débute officiellement dans quelques jours, mais une avant-première a déjà été divulguée en avril dernier, avec la fresque de l’artiste Ink4rt dans une rue de Grenoble. Ces 1 mois sont l’occasion de célébrer la créativité et de la culture, autour d’activités diverses telles que des performances, des conférences, des ateliers… En bref, il y en aura pour tous les goûts ! 

Fresque sur une façade d'immeuble
A pale blue dot, via @grenoblestreetartfest.

Mettre en valeur la ville et le Street Art : un pari ambitieux

Une programmation intense

Le 2 juin prochain marque le lancement officiel du Street Art Fest de Grenoble. Il a lieu dans l’ancien musée de Peinture de Grenoble dès 18h30, et débutera par le vernissage de l’exposition collective avec les œuvres des artistes participants, puis avec une soirée/concert au jardin de la ville de Grenoble. Une belle journée en perspective, de quoi lancer en beauté ce mois de festival ! Cette année est riche en évènements, avec la participation de 30 artistes (muralistes, graffeurs, pochoiristes, colleurs), 35 nouvelles réalisations s’ajoutant aux 395 fresques déjà existantes, 5 expositions créées dans le cadre du festival, 2 soirées organisées avec des activités et des animations, des parcours en réalité augmentée, 50 créneaux de parcours de Street Art sur 20 dates et 3 Street Art Run les samedis matin. Des artistes locaux, nationaux et internationaux dévoileront leurs travaux au grand jour, dans un cadre urbain dynamique rempli de couleurs vives et de messages inspirants. Parmi eux, on compte le Français Ink4rt, le Belge Spear et l’espagnol Manolo Mesa. Le festival s’étend au-delà de Grenoble, avec la participation de 10 villes iséroise, dont Fontaine, Saint Martin d’Hères, Pont de Claix, Champ-sur-Drac, Seyssinet-Pariset, Meylan, Vizille et Saint Martin Le Vinoux. 

Présentation d'un artiste en pleine activité
Présentation d’un artiste, via @grenoblestreetartfest.

Participer au rayonnement du Street Art

Ce rendez-vous culturel est l’occasion pour les Grenoblois et bien plus, de découvrir les différentes facettes du Street Art. Le festival a contribué à la mise en lumière de ce mouvement artistique en faisant un état des lieux de celui-ci chaque année, tout en sensibilisant le public à cette pratique. Les deux objectifs principaux sont d’accentuer l’accessibilité de ses œuvres pour qu’un maximum de personnes puisse s’y intéresser, et de favoriser l’échanger entre les artistes et le public grâce à une médiation constante. Pour cela, plusieurs actions sont mises en place, dont des visites guidées avec des groupes scolaires, des ateliers de pratiques, des rencontres d’artistes et des initiations à l’usage de la bombe. 

Fresque sur une façade d'immeuble
Œuvre réalisée par Etien sur la Résidence Galliéni en 2021 via @grenoblestreetartfest.

Un acteur culturel Grenoblois

Au cœur de la politique culturelle de la ville

L’association Spacejunk Grenoble dirigée par Jérôme Catz prône depuis plusieurs années sa volonté d’enrichir et de mettre en valeur le territoire Grenoblois avec le Street Art. Nombreux sont les artistes qui, au cours des éditions précédentes, ont embelli la ville avec des fresques riche en couleurs. Depuis la fin du 20-ème siècle, la ville s’engage dans plusieurs mouvements artistiques, la plaçant comme un véritable laboratoire culturel. Elle s’est vue décorée par des grands noms tels que Ernest Pignon-Ernest, Calder ou Les Malassis, puis par une multitude de graffeurs. Ces créations artistiques offrent un nouveau regard sur la ville, une manière de se réinventer constamment. 

Fresque sur une maison
Bearded vultures and some of the last blue sea hollies from the Alps réalisée par Taquen en 2021 via @grenoblestreetartfest.

Un festival en développement constant

La première édition du festival se déroule en 2015, et fait sensation avec plus de 30 artistes et 40 réalisations. L’année suivante, l’évènement s’agrandit avec plus de 40 artistes et 100 créations à Grenoble. Les deux années d’après, le festival s’ouvre aux villes environnantes, notamment Fontaine, Saint-Martin d’Hères et Pont-de-Claix. C’est l’occasion pour eux de consolider leur image d’acteur culturel tout en élargissant leur notoriété. En 2019, le Grenoble Street Art Fest devient le Street Art Fest Grenoble-Alpes et accueille la première édition du Digital Street Art Fest, une manière innovante de présenter le Street Art. Le covid a évidemment eu son impact, mais a poussé le festival à se réinventer toujours plus. La 6-ème édition est quant à elle marquée par l’arrivée de l’application Street Art Fest, présentant un inventaire complet des parcours thématiques, la galerie multimédia crée autour chaque œuvre, etc. Le festival continue son développement avec des concepts toujours plus innovants, comme la mise en place de Street Art Run cette année. 

Pour suivre toute l’actualité du festival, retrouvez toute l’actualité sur leur page Instagram.

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Elisa Barthès
Article écrit par :
La photographie et l'écriture sont les deux choses qui m'animent. J'aime capturer des instants, et transmettre l'émotion du présent à ceux qui n'y étaient pas. Jouer avec les mots me permet de parler dans une autre langue que celle de l'image.

Laisser un commentaire

1 commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.