Stefan Koidl

Stefan Koidl : L’artiste révélateur de l’autre monde

Bien au chaud dans votre canapé, vous êtes en train de regarder un film d’horreur donnant froid dans le dos. Pour vous rassurer, vous vous répétez que tout cela est irréel, que c’est uniquement du maquillage. Mais en êtes-vous bien sûr ? Venez découvrir le portrait de Stefan Koidl, l’illustrateur de l’autre monde créant des œuvres étrangement réalistes… 

Illustration Horrifique représentant un monstre géant à cornes aux yeux rouges et aux mains pointues se tenant devant des enfants terrorisés
Oeuvre inspirée de la légende de Krampus / © Stefan Koidl / Instagram
Oeuvre dans un pays asiatique représentant un homme portant un chapeau. traditionnel chinois. Il traine un chariot de nourriture. En face de lui, dans le brouillard une créature terrifiante se dresse avec des cornes ignobles sur la tête
© Stefan Koidl / Instagram

Les températures baissent, la nuit se lève plus tôt et les feuilles tombent, pas de doute, la spooky season va bientôt faire son grand retour ! Si vous êtes impatients comme nous, vous êtes tombés au bon endroit. Aujourd’hui, laissez nous vous conter l’histoire de Stefan Koidl, un artiste sculpteur et illustrateur spécialisé dans l’horreur et la science-fiction. Puisant son inspiration dans les âmes meurtries, préparez-vous à découvrir le visage caché derrière l’horreur, afin de vous permettre de relativiser… ou pas. 

Un homme blond est affalé sur une table de restaurant la tête enfoui dans les bras. À la fenêtre, des dizaines de créatures ne laissant paraître que leurs yeux blancs regardent le jeune homme la main sur la vitre.
© Stefan Koidl / Instagram
Oeuvre d'une femme regarde son reflet dans le miroir. Sauf que horreur, elle est prise d'assaut par des zombies aux longs cheveux et aux yeux blancs
© Stefan Koidl / Instagram

Né en Autriche, Stefan a toujours été passionné par l’art, le dessin et surtout l’horreur. En créant des atmosphères dérangeantes et très souvent angoissantes, il sait parfaitement transmettre à ses spectateurs toutes les émotions voulues à travers ses œuvres. C’est ainsi qu’il trouve son inspiration, bien qu’aussi influencé par des artistes très renommés dans ce domaine tel que John Park, Greg Rutkowski ou encore Sabbas Apterus.

Oeuvre représentant un village pris d'assaut par une sorte de fusée maléfique aux tentacules aiguisées transplantant les habitants
© Stefan Koidl / Instagram
Oeuvre horrifique d'une araignée mutante s'apprêtant à attaquer une petite fille à la silhouette noire et aux yeux blancs. Tout ça dans un décor apocalyptique rouge
© Stefan Koidl / Instagram

Jouer avec la peur lui offre ce stimulus créatif dupliquant son imagination pour traverser les frontières de l’art. Pour lui, si ses œuvres n’ont rien fait ressentir à son public, c’est qu’il a loupé quelque chose et qu’il doit les recommencer.  « Il faut que mes images racontent des histoires et je crois sincèrement qu’une peinture devrait faire ressentir quelque chose à son audience, que ça amène à une réflexion. J’aime tout particulièrement peindre des scènes effrayantes et sombres – je trouve ça excitant de “jouer” avec les peurs…! » Confia-t-il au site Liber Distri

Oeuvre représentant une femme nue aux yeux rouges accroupie dans une forêt au milieu d'autres femmes le corps embrochée sur un piquet.
© Stefan Koidl / Instagram
Oeuvre représentant une femme aux yeux et cheveux blancs hurlant d'agonie s'apprêtant à être broyée entre deux murs
© Stefan Koidl / Instagram

Au niveau de la technique, Stefan crée ses dessins en grande partie avec Photoshop. Selon lui, le logiciel est très souvent oublié des illustrateurs, c’est le seul qui lui permette d’obtenir ces traits pesants et âpres qui ornent ses illustrations de ce sentiment de peur. En utilisant des couleurs froides et hostiles, l’atmosphère s’aiguise. Il faut sentir toute la misère, la calamité qu’évoque l’œuvre. 

Pauvre représentant un homme dormant paisiblement. Au dessus de lui, une créature nue aux longs cheveux noirs et aux doigts crochus se tient accroupi sur l'oreiller.
© Stefan Koidl / Instagram
Oeuvre représentant un petit garçon offrant un coquelicot à une créature aux cheveux long et doigts crochus et aux yeux bandés.
© Stefan Koidl / Instagram

Après quelques années de pratique dans l’illustration, Stefan sent un manque apparaître., celui du réalisme. Créer des œuvres faisant réellement douter de la réalité de celle-ci. C’est ainsi qu’il se lance dans les masques inspirés de Krampus. Cette terrifiante bête de Noël, ayant pour mission de châtier les enfants pas sages, a su prendre une grande place dans la Pop culture ces dernières années. Le fait de se lancer dans les masques SF fût un très beau pari gagnant pour l’artiste !

Exposition de masques créés par Stefan Koidl. Ils représentent des monstres aux grandes cornes et aux bouches badigeonnées de sang
© Stefan Koidl / Instagram
Exposition de masques créés par Stefan Koidl. Ils représentent des monstres aux grandes cornes, aux bouches badigeonnées de sang et aux dents jaunes.
© Stefan Koidl / Instagram

Aujourd’hui, grâce à ce dévouement envers la création de son atmosphère artistique, Stefan Koidl a travaillé pour de nombreux studios renommés comme Dark Horse Comics LLC., Hi-Rez Studios, Ravensburger, Rhino Games Inc; Adreama Games et bien d’autres. Alors une question se pose maintenant, tout cela est-il réel ou fictif ? À vous de le découvrir, à vos risques et périls… BOUH ! 

Instagram de l’artiste: @stefankoidl

Site officiel de l’artiste : linktr.ee/stefankoidl

D’autres illustrations de Stefan Koidl

pripyat

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.