57/75 stan mathis

57/75, album des enchanteurs.

Image d'avatar de EmmaEmma - Le 6 mars 2023

Trois ans après la sortie de son album Plexus Solaire, Stan Mathis est de retour avec un nouvel album enregistré notamment au sein du mythique Labomatic Studios parisien.

Véritable boite de pandore des temps modernes, 57/75 porte en lui les espoirs de lendemains meilleurs (La beauté des timides) sans pour autant ignorer les affres d’une société disparate ( Excuse my French, Tu devrais avoir honte. ).

Palyndrome subtil ou se confondent mélodies rock et textes à la plume affûtée, cet opus est pour Stan Mathis une occasion de renouer avec la culture musicale des années 90’S, dont il n’a eu de cesse de s’inspirer.

Composé de douze titres, onze sont des compositions originales sauf une, qui est une reprise de Will Oldham, Tonight’s decision (and after). Concluant le disque avec brio, il en porte aussi l’ambivalence et le double sens qui en constituent le fondement.

A l’occasion de la sortie de son nouveau clip Hypatie, nous avons rencontré Stan Mathis qui a répondu à nos questions avec gentillesse et sincérité.

Extrait du clip  Excuse my french
Extrait du clip Excuse my french

Si tu devais te présenter à nos lecteurs en une phrase, que dirais tu ?

Que je suis un chanteur de rock français 

Tu as fait parti de nombreux groupes avant d’entamer une carrière solo. Au cours de cette dernière tu as sorti plusieurs albums, parfois teintés de notes pop-électro. Ton album 57/75 se passe d’accents plus rock, une manière pour toi de revenir à tes premières amours, de rendre hommage aux artistes qui t’ont influencé,

Oui effectivement j’ai exploré plusieurs univers différents, et sur cet album là j’avais envie de revenir aux origines étant donné que j’ai débuté ma carrière avec des groupes de reprises rock au début des années 2000.

La guitare, c’est ton instrument de prédilection ?

C’est le premier instrument que j’ai appris quand j’étais ado, et cela correspondait beaucoup à la musique qui était diffusée dans les années 90. J’écoutais beaucoup de Rock, du grunge et cette culture ne m’a jamais quitté.

Pourrais tu me parler de l’équipe qui t’a entouré pour réaliser cet album ?

J’ai eu la chance de collaborer avec Dominique blanc flanquant mais je n’oublie pas que mon amour de la musique est un amour d’auditeur et j’aime jouer avec des musiciens que j’ai rencontrés lors d’enregistrements de d’autres albums. On retrouve Yarol Poupaud et Michel- yves Kochmann aux guitares,Nicolas musset à la batterie, Jérôme Arrighi à la basse…

Nous avons aussi travaillé avec l’équipe de musiciens qui m’accompagnent depuis une dizaine d’années en live et en studio …

Tous les titres que tu chantes sont en français, sauf un qui est une reprise, pourquoi avoir choisit de chanter dans ta langue maternelle ?

Au départ pour une raison très simple, c’est parce que je ne sais pas écrire en anglais et je tiens à écrire mes propres textes, je préfère utiliser une langue que je maîtrise pour exprimer des idées détaillées.

Je pense que le texte ne doit pas être un prétexte pour faire des sonorités de plus :c’est une réelle intention, une vraie revendication. Parfois, cela donne l’impression de se mettre à nu intégralement mais je pense que l’impudeur est le rôle de l’art au sens large.

57/75 est un palindrome et ce qu’il y a d’intéressant c’est que tes textes sont très illustratifs de cette figure de style; Ils oscillent en effet entre espoir et désillusion. Qu’est ce qui t’a inspiré pour les réaliser ?

Sur cet album je voulais que ce soit un album très rock et engagé donc cela a influencé le contenu des textes.

Je suis allé vers des textes qui manifestaient un jugement critique mais avec le souci de ne jamais tomber dans le cliché et la caricature, et de rester auto critique

Ce sont des textes qui invitent à réfléchir aussi sur soit même…

Pour toi, le terme d’artiste engagé n’est pas juste ?

En ce qui me concerne, l’engagement n’est pas à prendre au sens commun, c’est plutôt un engagement a prendre du recul sur les choses qui nous entourent et sur soit même. J’essaie quotidiennement d’être une meilleure personne que celle que j’étais au départ

Vendredi 10 Février est sorti le clip de ta chanson Hypatie, une forme d’ode aux femmes qui ont marqué l’histoire…

Il est vrai que le sujet de l’égalité, des droits des femmes sont des sujets qui m’ont toujours intéressé et que ce sont des enjeux de société 

Je me suis beaucoup intéressé à ces sujets étant donné que mon entourage est aussi très féminin ce qui m’a conduit à m’intéresser à la question du féminisme.

J’ai toujours été impressionné par les femmes qui ont combattus pour leurs droits, et il y a celles qu’on connaît et celles que l’histoire a oubliées…

Mon titre hypathie rend hommage à toutes celles qui ont eu le courage d’élever la voix, et ma chanson n’a pour but que de leur donner de l’écho…

Le 27 janvier dernier a eu lieu ton concert de lancement d’album au Hard Rock café de Lyon, comment ça s’est passé?

Tout s’est bien passé comme je suis originaire de Lyon beaucoup de personnes sont venues pour voir ce que ça donnait. La soirée était festive, et l’ambiance très chouette.

Est ce que tu pourrais me parler de tes futurs projets ?

57/75 est sorti depuis plusieurs mois déjà. Mon intention était que cet album soit écouté, même si il n’est pas simple à défendre sur scène à cause des moyens qu’il demande.

J’ai aussi de plus en plus l’envie de réaliser un projet dont la production serait encore plus indépendante et qui me permettrait de tourner seul.

Avec quel artiste rêverais tu de faire un feat ?

Un artiste je ne sais pas mais un de mes rêves musical sera peut être bientôt concrétiser, à suivre…

En attendant de retrouver Stan sur scène, vous pouvez suivre son actualité les réseaux :

Son site

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Top 10 des séries connues ou méconnues qui méritent votre attention

Top 10 des séries connues ou méconnues qui méritent votre attention

Dans ce deuxième article, Beware vous propose ses recommandations personnelles,…

3 juillet 2024

Banksy dénonce la politique migratoire à Glastonbury avec une performance percutante

Banksy dénonce la politique migratoire à Glastonbury avec une performance percutante

Quelques jours avant les élections législatives britanniques, Banksy a profité…

1 juillet 2024

Visages multiples de Iain Macarthur

Visages multiples de Iain Macarthur

Ses coups de crayon dessinent des visages à n’en plus…

27 juin 2024

Emma
Article écrit par :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.