Oeuvre de la série Métamorphe intitulée Goût par Reuben Wu et Jenni Pasanen
Reuben Wu & Jenni Pasanen, Taste (Goût), photographie et peinture digital, GAN, 2022

Reuben Wu et Jenni Pasanen : transmutations du sol terrestre

Dernière mise à jour:

Les artistes Reuben Wu et Jenni Pasanen s’associent dans la série Metamorphe, une série de six photographies surprenantes qui combinent photographie et intelligence artificielle.

Série Metamorphe par Reuben Wu et Jenni Pasanen
Série Metamorphe

Reuben Wu et Jenni Pasanen, fusion de deux artistes surréalistes

Quand Reuben Wu ne réalise pas des films ou ne produit pas de la musique, il parcourt les lieux les plus incroyables de notre monde pour en capturer leur essence. Un des photographes les plus connus d’Internet, bien connu chez Beware, il maîtrise parfaitement la lumière et surprend avec sa signature qui consiste à ajouter à ses compositions la technique de la peinture avec la lumière. Les photographies de Reuben Wu dépassent ce simple mot pour se transformer « en fragments de mémoire et d’imagination ».

Il nous avait déjà surpris avec sa série Lux Noctis qui représentait des paysages à l’allure futuriste, surplombés par d’étranges formes géométriques lumineuses ou encore avec sa série Aeroglyph, où il explore à nouveau les paysages avec des drones qui lui permettent de créer des atmosphères aussi fascinantes que troublantes. 

Photographie de Reuben Wu, série Lux Noctis
Reuben Wu, Origin, Lux Noctis

Cette fois-ci, le photographe britannique revient avec une série surnaturelle Metamorphe, en collaboration avec Jenni Pasanen.

Jenni Pasanen est l’exemple de l’artiste de notre ère qui fusionne esthétique classique et technique futuriste. Elle ne peint pas une toile avec un pinceau, ne dessine pas avec un crayon. À la place, elle utilise des réseaux antagonistes génératifs, des outils qui libèrent l’imagination pour créer quelque chose de fascinant et d’inédit. « La machine n’a pas d’émotion pour limiter ce qu’elle est capable de créer, ce qui l’amène à générer quelque chose que l’esprit humain ne pourrait jamais tomber seul » explique Jenni Pasanen. 

Série d'êtres masqués par Jenni Pasanen, peinture digitale
Jenni Pasanen, Masque Obscura, Printemps 2022, peinture digitale, GAN, intelligence artificielle

L’artiste utilise Artbreeder comme source d’inspiration et de base sur les œuvres, puis elle utilise les modèles BigGAN et StyleGAN. Grâce à sa technologie, Jenni Pasanen produit des images exceptionnelles en partant de son imagination. « Quand je crée, je crée à partir de mon cœur », a-t-elle expliqué au Creative Work Studios

Métamorphe, une série surnaturelle grâce au travail de la photographie et au travail numérique

Le projet a émergé en six mois. Six mois durant lesquels Pasanen et Wu ne se sont jamais rencontrés, ne travaillant qu’à distance avec l’objectif de créer quelque chose d’entièrement nouveau en utilisant le médium des réseaux antagonistes génératifs (GAN) combinés à la peinture et à la photographie. 

Certaines pièces de cette série ont été ensemencées à partir des créations AI / Gan de Jenni Pasanen tandis que d’autres ont évolué à partir de la photographie éclairée par drone de Reuben Wu. « Après de nombreuses itérations, nous avons affiné et peaufiné le travail à la main », expliquent les deux artistes.

Oeuvre de la série Métamorphe intitulée Goût par Reuben Wu et Jenni Pasanen Taste (Goût),
Reuben Wu & Jenni Pasanen, Taste (Goût), Metamorphe, 2022

On retrouve ici le travail caractéristique de Reuben Wu qui consiste à utiliser la technique de la peinture lumière à l’aide d’un drone. Grâce à cette collaboration avec Jenni Pasanen, ses photographies sont empreintes d’une atmosphère encore plus surnaturelle et inédite.

La brume ou les masses sont semblables à de la fumée qui évoque des pouvoirs surnaturels et attirent l’attention. Les masses touchent le ciel depuis les sommets des montagnes et des dunes de sable, comme si elles se déployaient pour renaître. La série Metamorphe se compose de 6 œuvres nommées en rappel des six sens de l’Homme : ouïe, odorat, toucher, odeur, vue et goût.

Photographie de la série Metamorphe par Reuben Wu et Jenni Pasanen  Hearing (Ouïe), Metamorphe, 2022
Reuben Wu & Jenni Pasanen, Hearing (Ouïe), Metamorphe, 2022
Photographie de la série Metamorphe par Ruben Wu et Jenni Pasanen  Sight (Vue)
Reuben Wu & Jenni Pasanen, Sight (Vue), Metamorphe, 2022

Elle représente un monde post-apocalyptique où la Terre apparaît après une métamorphose dans laquelle les êtres vivants se sont éteints et seuls les paysages naturels sont restés. Le monde que nous présente Wu et Pasanen est un monde en plein bouleversement, « un lieu de beauté mercurielle et fiévreuse ».

Metamorphe est perçante, troublante, envoûtante, comme si chaque construction des œuvres était bâtie sur des parties d’êtres disparus ou une réminiscence inconsciente de l’écologie révolue de la planète.

Grâce au travail photographique de Reuben Wu et au travail numérique survolé d’une couche d’intelligence artificielle de Jenni Pasanen, les deux artistes ont produit un travail que l’Homme n’aurait pu penser. 

Preception, Metamorphe, 2022
Reuben Wu & Jenni Pasanen, Preception, Metamorphe, 2022
Touch (Toucher), Metamorphe, 2022
Reuben Wu & Jenni Pasanen, Touch (Toucher), Metamorphe, 2022
 Smell (Odorat)
Reuben Wu & Jenni Pasanen, Smell (Odorat), Metamorphe, 2022

Pour en savoir plus sur Reuben Wu et Jenni Pasanen, rendez-vous sur Instagram !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.