On a été au Positiv Festival

Image d'avatar de QuentinQuentin - Le 2 octobre 2015

Du beau temps, du soleil et de la bonne musique. Il n’en faut pas plus pour passer un bon week-end et c’est ce que nous a offert cette quatrième édition du Positiv Festival les 21 et 22 Août derniers aux Docks des Suds de Marseille.

De 19h à 04h le Vendredi et 17h à 06h le Samedi, le Positiv Festival n’a pas les horaires les plus simples mais quand on aime on ne compte pas.

©Simon Marquet
©Simon Marquet

La soirée du Vendredi était un peu dédiée à Paul Kalkbrenner. La plupart des personnes étant venues pour le voir. L’ambiance pour ce premier jour était à la découverte du Festival. Repérer les coins vitaux (bars, food-trucks, toilettes), voir combien de temps dure la traversée du festival (c’est rapide, ce qui est une bonne chose) et bien sûr du chill au soleil.

10386767_864984466942960_6437692831546891168_n

Le Samedi était la soirée la plus importante du Week-end. Une quatrième scène a été ajoutée. Les 4 scènes étant : TheSoundYouNeed, Yard, Embrace et la scène Techno.

Très grosse prog pour le samedi soir. Peut-être un peu trop grosse (Français = Pas content) sachant qu’a partir de 21h les concerts se chevauchaient et qu’il était difficile de se décider sur quel concert aller voir. Un petit bout de Fakear ? Joke ? FKJ pour commencer les festivités ?

©Simon Marquet

On commence ce Samedi avec un gros gros set de LIDO sur la scène Yard, je ne savais pas du tout ce que ça pouvait donner en live et aucune déception. Des basses bien lourdes qui font plaisir, une foule déchainée. Rien de mieux pour débuter cette journée de festival.

On enchaîne juste après avec le show du groupe de Montpellier, Set&Match.

Après la sortie de l’album, une tournée s’imposait et ils l’assurent comme des chefs. Pendant plus d’une heure de concert les Set&Match se donnent à fond et partagent tout ce qu’ils ont avec le public. MTP RPZ !

©Simon Marquet
©Simon Marquet

Pendant les 45 minutes de battement avant le concert de Nekfeu, un arrêt au stand s’impose.

T-Shirt, déodorant, bouteille d’eau, et c’est bon, on est prêt à braver la foule de jeunes ados impatients de voir notre cher rappeur national Nekfeu sur la scène Yard. Courte mais intense, c’est ce qu’on retient de cette performance (Une séance de dédicace à eu lieu après le concert pour les festivaliers n’ayant pas eu leur dose).

Petit plus, une sortie de secours n’était pas de trop.

Direction notre ami FKJ fidèle au poste. Son swing et son doigté son toujours au rendez-vous. Même si ses lives sont de plus en plus fréquent on ne se lasse pas de ce jeune bab drédeu.

©Simon Marquet
©Simon Marquet

Dans le même esprit que notre rappeur national, Joke fait son entrée sous l’acclamation d’un publique en furie.

Une chaleur, des beats puissants, et des punchlines connues de tous, il était temps de se défouler et d’entrer dans un état second où le seul maître à bord est le mic. Je vous voit venir avec votre, «  non mais c’est vulgaire ». Sachez que c’est peut-être la seule opportunité que vous aurez de crier «je tema ton cul j’encule la galanterie».

On re-check notre plan pour la énième fois, et c’est le rush tout arrive en même temps, MAIS COMMENT FAIRE POUR CHOISIR ?

Une idée, se diviser pour mieux régner.

Sango nous faisait de l’œil depuis le début, et la première idée était la bonne. De retour sur cette scène Yard, bien connue de nos déhanchés, ce jeune artiste des USA ami du fameux Kaytranada n’a fait que confirmer nos suppositions; ce mec est un petit génie. Le petit plus qui fait zizir, un final surprenant avec un son des Magic System, oui oui vous avez bien lu.

« Le temps passe comme des voitures » comme disait Benji des Nègre Marron, et très vite MrCAMARCK allait entamer un set magique et tout s’enchaîne et se fini sur sans aucun doute la meilleure performance de ce festival, WHAT SO NOT, devant les festivaliers en délire.

©Gregory Ke
©Gregory Ke

Un grand merci à l’équipe d’organisation qui a fait un fabuleux travail sur cette programmation qui était juste qu’une petite tuerie marseillaise.

Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Quentin
Article écrit par :
Je fais de la Radio, de la Musique et de l’Internet (Stalking). Mes propos n'engagent que Chuck Norris. ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.