RTFKT Clone X

Nike parie sur le métavers et achète le studio RTFKT

En achetant le studio RTFKT, créateur d’objets digitaux, Nike se lance dans la réalité augmentée et les NFT et mise sur le métavers.

nike NFT

Créé en janvier 2020, ce studio a pour ambition de donner naissance à l’ultime métavers et à des avatars aussi réels que possible. Ce projet qui devait voir le jour en 2040 s’est accéléré avec l’essor de la réalité augmentée, et les déclarations de Mark Zuckerberg, créateur de Facebook, sur le métavers.

Le futur de la réalité augmentée

En cette fin d’année 2021, Bill Gates, le co-créateur de Microsoft, écrit sûr son blog personnel, sur le futur du métavers. Pour lui, d’ici deux à trois ans, les réunions virtuelles passeront de la 2D au métavers, avec l’aide des nouvelles technologies et des casques virtuels.

Le métavers (méta-univers) est un monde virtuel fictif, qui permet de faire des visioconférences avec des avatars ou du shopping en ligne en réalité augmentée. Cet univers digital est en mode Sandbox (bac à sable). Ce mode, connu par son jeu vidéo du même nom, promet aux joueurs et donc aux utilisateurs de créer leur propre monde grâce à leur imagination.

Ce mode, qui se limite seulement à l’imagination, est déjà utilisé dans le métavers de Facebook : Horizon Worlds. Cet univers en VR (réalité virtuelle), est une plateforme sociale qui permet aux utilisateurs d’interagir entre eux avec des avatars, d’explorer et de créer des communautés.

Les ambitions de Nike x RTFKT

Pour se démarquer et avoir une longueur d’avance dans le métavers, Nike s’offre le studio RTFKT. Créé en 2020 par 3 amis, Benoit Pagotto, Chris Le et Steven Vassilev, ce collectif veut redéfinir les barrières du réel et la définition même de l’expérience virtuelle. Ils misent sur la création d’avatars uniques et de vêtements 100% virtuels.

Sneakers en 3D

En permettant aux marques d’acheter des créations en 3D, RTFKT leur permet de revendre les produits par l’intermédiaire des jeux en réalité augmentée. Il suffit à Nike d’acheter une création digitale, sous forme NFT Artistiques, pour qu’il puisse l’utiliser. Ce titre de propriété virtuel, permet de revendre les produits sur les plateformes tout en gardant les droits sur ces objets virtuels.

Pour John Donahoe, le PDG de Nike, qui s’était déjà lancée dans le domaine avec sa collaboration sur le jeu vidéo Roblox, RTFKT représente une grande avancée pour la marque. Cette start-up ambitionne avec Nike de remplir le vestiaire digital des utilisateurs, grâce à leur souhait d’habiller les avatars grâce aux NFT.

Cette acquisition est un nouveau pas vers une accélération de la transformation numérique de Nike, et nous permet d’aider les athlètes et les créateurs, en étant au croisement entre le sport, la créativité, le jeu vidéo, et la culture.

John Donahoe, PDG de Nike

Une course au métavers

Pour un individu qui se lance dans le métavers, et qui souhaite un avatar qui lui ressemble, le NFT est la clé pour s’approprier un avatar unique et en avoir la propriété. Récemment, RTFKT s’est associé avec l’artiste Takashi Murakami en créant 20 000 avatars sous la forme NFT. Une création qui a permis de récolter plus de 80 millions de dollars, et qui montre l’intérêt grandissant pour ces créations.

La marque Adidas s’est aussi lancée dans la course avec sa collection “Into the Metavers“. Révelée ce 16 décembre, la collection use des NFT et du blockchain, une technologie qui trace les objets qui appartiennent aux utilisateurs. Par-là Adidas veut se donner une place de choix dans le monde du métavers et l’univers évolutif du Sandbox.

Photo d'un tee-shirt de la nouvelle collection d'Adidas

L’utilisation des NFT et du blockchain permet aux marques de s’ouvrir au métavers. La réalité virtuelle est donc une opportunité pour les marques de mode, mais aussi pour les start-ups telles que RTFKT. En offrant des nouveaux designs aux avatars des utilisateurs, les marques veulent être présente aux prémisses d’un futur, encore plus connecté.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.