Dans son nouvel album « Multitude », Stromae enchaîne les rôles 1

Dans son nouvel album « Multitude », Stromae enchaîne les rôles

Ce vendredi 4 mars 2022 le célèbre auteur, compositeur et interprète belge Paul Van Haver, dit Stromae, a dévoilé son nouvel album « Multitude ». L’occasion pour lui de créer de nouveaux personnages à interpréter.

Pochette de l'album de Stromae "Multitude".

Neuf années après le succès international de « Racine carrée », le chanteur est de retour. Fin 2021, il avait déjà révélé son titre « Santé » suivi ensuite par « L’enfer » pour annoncer la sortie prochaine de « Multitude ». Vendredi dernier, c’est l’album entier qui était disponible sur Internet. On y retrouve les talents d’imagination et d’interprétation qui ont fait son succès. 

La création de différents personnages

Dans « Multitude », Stromae fait défiler différents personnages qu’il a imaginés. Si nous ne connaissons pas le nom de tous, le chanteur dresse à chacun son portrait, avec plus ou moins de détails.

Ainsi, après avoir fait la connaissance de Rosa, Albert, Céline et Arlette dans « Santé », nous avons l’honneur de rencontrer Nicolas, un homme célibataire déprimé qui enchaîne les coups d’un soir, en écoutant « La solassitude ». Dans « Riez », l’artiste chante les rêves de deux hommes dont la vie est diamétralement opposée : quand l’un souhaite devenir chanteur et être riche, l’autre voudrait manger à sa faim et obtenir ses papiers. Enfin dans « Mon amour », nous écoutons les paroles et les excuses d’un homme infidèle.

La force de l’interprétation

Après le succès international de « Formidable » de 2013 où l’artiste joue à merveille le rôle d’un homme ivre après sa rupture avec sa copine, Stromae reprend ses interprétations dans « Multitude ». On y retrouve cette volonté de créer et d’interpréter des rôles, notamment dans ses chansons « Fils de joie », et « La solassitude » où il incarne un fils de prostituée pour la première et un célibataire déprimé pour la seconde. Cela permet de donner de la force à ses textes en les imageant. Stromae n’est alors plus seulement auteur et chanteur, il devient aussi interprète voire même acteur, avec son talent pour incarner les rôles qu’il imagine.

Un album aussi très intime

Si l’artiste s’amuse à créer et à incarner des personnages dans nombreuses de ses interprétations, d’autres chansons sont beaucoup plus intimes. Elles abordent la vie de l’artiste et notamment son combat contre la dépression dans « Invaincu » et « L’Enfer », ou sa paternité dans « C’est que du bonheur ».

Retrouvez l’actualité de Stromae sur Instagram.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.