Quand on observe le travail de l’artiste new-yorkais Mike Lee, il est difficile d’imaginer que ses personnages sphériques prennent forme sur une toile à l’aide d’un pinceau. Pourtant, celui qui a évolué dans les plus grands studios de création 3D a bel et bien délaissé sa palette graphique pour nous offrir, en peinture, des moments de vie chargés de tendresse. Éliminant les détails superflus et affichant une technique hors du commun, les compositions harmonieuses de Mike Lee n’ont pas fini de voyager dans les galeries du monde entier. 

Mike Lee "Swimmers"
“Swimmers”

Après plus de 10 années passées à dessiner pour les studios de production LucasArt ou encore Hornet, Mike Lee a lancé sa carrière d’artiste en 2015 avec une première exposition collective à Los Angeles. Optant à ses débuts pour le crayon à papier, Lee réalise des scènes du quotidien résolument travaillées. Une rame de métro, un bar ou une rue, l’artiste nous fait prendre de la hauteur et nous perd agréablement dans la multitude de détails que suggèrent ses compositions. Pourtant, Mike Lee voulant jouer davantage avec la lumière, délaisse progressivement la mine graphite pour la peinture à l’huile et les nuances offertes par cette dernière. 

Mike Lee cafétaria

Mike Lee illustration

Avec ce changement, l’artiste se recentre naturellement sur l’essentiel et élimine les angles pour mieux jongler avec les tons monochromes. Les scènes globales de vie deviennent alors des corps géométriques qui flottent dans leur cadre, nous touchant avec grâce et légèreté. Mike Lee, avec ce virage artistique, signe ses premières expositions en solo aux États-Unis, notamment à la Arsham/Fieg Gallery de New-York puis au Japon, lui assurant la renommée qu’il mérite.

illustration par Mike Lee

Mike Lee

illustrateur Mike Lee

Au travers de ses peintures, l’artiste livre un imaginaire poétique. En septembre dernier, lors de son exposition baptisée I’ve Missed You à la galerie The Garage d’Amsterdam, Mike Lee s’inspire du sentiment de séparation rencontré par les familles de migrants afin de composer, en réaction à ce déchirement, une série célébrant l’amour et la joie des retrouvailles. L’artiste raconte à ce sujet : « L’aspect le plus important de mon travail est la visée émotionnelle que rencontre le public avec mes tableaux  ». Pour cela, Lee modélise ses sujets dans leur forme la plus abstraite, créant une atmosphère universelle immédiatement perceptible par tous.

dessin numérique Mike Lee
“Sweetheart” – I’ve Missed You
Mike Lee
“I’m Sorry” – I’ve Missed You

Retrouvez son travail ici et sur Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.