À tout juste 20 ans MC Blue Matter est le nouveau prodige du dessin. Beware Magazine a rencontré ce jeune artiste pour discuter avec lui de ses conceptions artistiques.

Originaire de Marcq-en-Baroeul, MC Blue Matter grandi dans ce quartier du nord de la France, où il développe une passion pour le dessin. Petit déjà, il porte un intérêt à l’art tandis que son père chirurgien, et sa mère peintre, l’encouragent dans ce domaine. L’enfant prodige du dessin, de son vrai nom Gabriel Amzallag, commence à faire ses armes dans divers univers musicaux qu’il se réapproprie avec le dessin.

“J’adore dessiner les rappeurs parce que ce sont des personnages hauts en couleurs”

Jeanjass et Caballero, par MC Blue Matter
Jeanjass et Caballero – MC Blue Matter

Quand est-ce que tu as commencé le dessin et qu’est-ce qui t’a amené à faire des portraits d’artistes ?

Je dessine depuis que je suis enfant. Avant je faisais surtout des petites BD de quelques pages, j’étais un énorme fan des comics X-Men. Un jour quand j’avais 14 ans, je suis allé à une exposition de Jean Michel Basquiat. J’ai adoré la simplicité de son art et je me suis identifié aux références qu’il mettait dans ses œuvres : Jazz, Hip-Hop, Pop culture ou encore Comic books. C’est à ce moment là que je me suis dit que je voulais faire du dessin. Je suis entré dans une librairie parisienne (Mona lisait) et j’ai acheté un livre de photos sur les rappeurs, par Mike Schreiber. Je me suis mis à dessiner chaque figure représentée dans le livre.
J’ai toujours aimé dessiner les gens, l’intensité du regard, la personnalité, la présence, les sourires. J’adore dessiner les rappeurs parce que ce sont des personnages hauts en couleurs. Ça me donne l’impression qu’ils se rapprochent plus du monde des supers héros que du monde réel.

Tu fais pas mal de dessins mais tu retouches aussi des photos, il y a un fils conducteur entre ces deux supports dans ce que tu fais ?

Mon médium préféré c’est le dessin mais j’adore mixer les deux.
Du dessin dans la photo.
De la photo dans du dessin.

MC Blue Matter - White Parental Advisory, Fur Coat

Ici, le fond est un mur jaune que j’ai pris en photo et que j’ai décliné en bleu et blanc. Ensuite j’ai utilisé une photo de zèbre pour faire la fourrure.
Je pense que quoi que je fasse il y aura toujours un élément surréaliste.
Quand je dessine sur une photo je me la réapproprie, je la fais entrer dans mon monde. Et quand j’incorpore des photos dans mes dessins j’ajoute quelque chose de plus réaliste, ce qui donne une certaine forme de profondeur à mon style, qui est assez simple.

MC Blue Matter - Photo et Dessin
MC Blue Matter - Dessin et Photo
MC Blue Matter - Photo avec dessin

Comment est-ce que tu définirais ton style ?

C’est toujours difficile de définir son style. Quand je fais un dessin j’essaie toujours d’être honnête et sensible. Mon but est de provoquer quelque chose chez la personne qui va voir mes dessins, une émotion, une idée.
Quand je regarde mes peintres préférés : Basquiat, Modigliani, Chagall, Picasso, Soutine, Frida Kahlo, Gauguin, Hockney… on peut voir l’artiste à travers ses œuvres. Je pense que c’est vraiment ça qui me plaît chez eux, et c’est également ça que j’ai envie d’accomplir avec mon travail.

Parmi tes œuvres, est-ce qu’il y en a que tu as préféré réaliser ? Un artiste qui t’a inspiré et que tu as aimé faire, ou un dessin dont tu es particulièrement fier ?

J’ai dessiné un bon paquet de personnes. À un moment j’arrêtais pas de dessiner Kanye West, je crois que j’étais son plus grand fan. Je connaissais les tracks les plus obscures, même les vieilles mixtapes, et j’étais obsédé par sa tronche ! Mais maintenant je crée de manière différente. Je préfère une bonne composition à un portrait de quelqu’un de célèbre.
Si la photo est cool je vais la dessiner, sinon non.

MC Blue Matter - Kanye West, Y

Plus encore que l’esthétisme, c’est vraiment une question d’émotion et d’aura.
J’étais fière de ce dessin par exemple. Il est simple mais tout est là. Ce qui est important c’est le message. (voire dessin ci-dessous).

MC Blue Matter

Qu’est-ce qui fait qu’un dessin va avoir du succès ou non ?

J’ai l’impression que pour qu’une œuvre ait du succès, elle doit être représentative d’un blockbuster. Mec connu, fond digital, technique de dessin plus réaliste. C’est pas grave j’aime bien ça aussi… Mais pas tout le temps.
Par exemple, ce dessin là a reçu très peu de likes, pourtant je l’adore à titre personnel. Je pense qu’il n’est pas assez mainstream.

MC Blue Matter - Motherly love 101

Maintenant j’ai tendance à plus trier ce que je poste sur mes réseaux, avant je postais tout. Aujourd’hui je fais plus attention à la cohérence des œuvres, et j’essaie vraiment de publier ce que je fais de mieux. Mais oui, parfois je me dis que j’aimerais bien poster des trucs plus expérimentaux.

“J’adorerais faire une collab avec Joey Bada$$, MF Doom ou encore Tyler, The Creator.”

Tu as des projets en cours en ce moment ?

Là je fais un stage en tant que graphic designer chez Jakarta Records à Berlin. Je fais des dessins pour leurs réseaux, pour des playlists et pour des pochettes d’albums qui sortirons bientôt.

 MC Blue Matter - Jakarta Records, Berlin

Tu tiens aussi le compte des Minis Kiffes (https://www.instagram.com/lesminiskiffes/). C’est une extension de MC Blue Matter ou c’est un projet indépendant ?

C’est carrément lié ! J’ai adoré faire les Minis Kiffes, j’ai eu pas mal de boulot du coup je l’ai un peu délaissé mais je vais bientôt m’y remettre.
MC Blue Matter ça parle de moi, Les Minis Kiffes ça parle des autres. J’ai été assez inspiré par Humans of New York (https://www.humansofnewyork.com), et j’ai voulu créer quelque chose qui s’en inspire. Les Minis Kiffes c’est mon interprétation du concept, en plus fun et avec des dessins.

Si tu pouvais, quel serait l’artiste avec qui souhaiterais collaborer ?

Je faisais beaucoup de collabs avant. Je dessinais quelque chose et l’autre artiste revisitait ce que j’avais fait et vice versa. Si je devais en refaire une maintenant ça serait peut-être avec Kimberly Elliott (https://www.instagram.com/linesbyher/) que j’adore.
Si on parle de musique j’adorerais faire une collab avec Joey Bada$$, MF Doom ou encore Tyler, The Creator. Et dans quelques années peut-être que je pourrais raconter à Kanye l’obsession que j’avais avec sa tronche.

Tant qu’on parle de musique, quels sont tes sons favoris du moment ?

En ce moment j’écoute beaucoup de styles différents. Je suis un grand fan de Bola De Nieve (boule de neige), c’est un chanteur cubain et son morceau “Ay Amor” est juste incroyable.

Bola De Nieve – Ay Amor

J’écoute beaucoup l’album des Jazz Liberatorz aussi. Un classique.

Jazz Liberatorz – Clin d’oeil

Et un de mes albums préférés : Timeless de Sergio Mendes. Sur le papier cet album ne devrait pas marcher, mais c’est du pur génie, impossible de s’en lasser.

Sergio Mendes – Timeless

Est-ce que tu as des projets à venir, et où est-ce qu’on peut les retrouver?

J’ai bien envie de me concentrer sur ma carrière en dehors du milieu de la musique, voir si je peux peut-être essayer de me faire une place dans le monde de l’art. À terme j’aimerais beaucoup faire ma propre BD et commencer à illustrer des articles de presse. J’aime me renouveler et essayer des nouvelles choses. Mes deux prochains grands challenges sont l’animation et la peinture à l’huile. Donc en somme tester de nouvelles choses et voir jusqu’où je peux aller !
Pour retrouver mes projets, je poste majoritairement sur mon compte Instagram donc c’est ici que vous pourrez voir le plus gros de mes projets.
https://www.instagram.com/mcblue_matter/

Matter - Bey & Jay
MC Blue Matter - Melodie Sinfonie II tricolore
MC Blue Matter - All Stars
MC Blue Matter - Super Rich Kids
MC Blue Matter - Super Rich Kids
MC Blue Matter - The Kiss 001 Pink Clouds