Le Turk : La photographie en plus grand 1

Le Turk : La photographie en plus grand

baby-alone Le Turk

Le Turk n’est pas un photographe, il est bien plus que cela. Selon lui, il est atterri tout à fait par hasard dans la sphère photographique. Observez son travail et vous constaterez en effet très vite que la photographie n’est pas le seul art impliqué dans ses photos. La décoration toute en couleur et la mise en scène des personnages rappellent avec emphase l’univers théâtral. Il crée sa marque de fabrique en implantant la photographie dans l’univers des Comics, lui aussi vivement suggéré dans les décors tragi-comiques.

Le Turk est un solitaire. Chaque univers de ses photos doit être fabriqué de ses propres mains. Une photo lui prend une semaine à être prise? Qu’à cela ne tienne, tout doit être parfait. Le Turk est donc plus qu’un photographe : c’est un ouvrier-décorateur, un maçon-maquilleur et un peintre-metteur en scène. Oui, Le Turk c’est un truc.

 

accueil

La technique photographique du Turk se caractérise par plusieurs éléments rassemblés dans une image qu’il aime à utiliser: la marmite. Oui, dans sa tête, ça mijote. Son processus de création se divise en trois parties distinctes : l’imagination, le travail et enfin la mise en scène. La photographie finale est le résultat de ces 3 étapes fondamentales. Il visualise une image et fait tout son possible pour créer l’univers qui correspond au plus près à cette vision hallucinante. Ce procédé est récurrent chez beaucoup de photographes, mais prend très rarement autant d’ampleur et de ressources.

L’investissement du Turk dans sa dynamique de création est renversant. S’il a besoin d’un peu d’eau, il creuse une piscine. Son “jusqu’au boutisme” et sa personnalité d’artiste-guerrier imposent le respect et l’admiration devant ses photos qui sont, de prime abord, déconcertantes.

jo-privat-est-mort

La création en studio : Toujours pris en intérieur sous lumières artificielles, ses clichés arborent des couleurs très saturées, poussées à l’extrême : il crée ses propres tons en même temps que ses décors. Dans ses photos, la lumière prend une aura particulière. On se retrouve ainsi vite plongé dans un univers fantaisiste dans lequel le photographe aime s’inscrire. Face à son travail, certains restent dubitatifs, d’autres en appellent au génie. Ce qui est sûr c’est que sa bizarrerie n’est pas commode… mais ça change. Chez Kungfu-photo et Beware, on aime dire que ses photos font l’effet d’un coup de pied retourné : ça claque et ça impressionne.

 

 

la-fabrique

la-guerre

le-peuple

le-prince

les-enfants-perdus

l-hiver

marie-sur-les-toits

Son site

__________

Rodolphe de Kungfu-Photo.com (site de conseils en photo pour les débutants et les ninjas ).

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.