Kseniya Galper

Kseniya Galper, une peintre “slow” passionnée par les portraits

Précises et géométriques, les peintures de Kseniya Galper parviennent à saisir les émotions humaines comme dans la réalité. Se décrivant elle-même comme une slow” painter, cette artiste basée à Boston aux États-Unis offre une nouvelle façon de contempler ses œuvres.

 Kseniya Galper, peinture  de Femme sur son téléphone
Femme regardant droit dans les yeux le spectateur

Fascination pour les portraits d’hommes et femmes

J’adore la géométrie de la forme humaine. Je suis infiniment fascinée par peindre des personnes, tenter de capturer des expressions faciales subtiles, des nuances du langage corporel, comment tout ça est influencé par le cadre du modèle, ou même par mon propre état d’esprit. J’aime à quel point cela peut devenir inconfortable quand une femme de la peinture regarde directement le spectateur, ou en quoi placer de façon curieuse un élément dans l’arrière-plan peut changer la signification de la peinture entière.

Kseniya Galper, pour booooom
Jeune fille au t-shirt blanc
Femme couverte d'un drap, on ne voit que son visage
Femme entourée d'un drap sur un lit peinture par Kseniya Galper

Des personnes comme vous et moi, voilà ce que représente Kseniya Galper. Cette peintre est passionnée par le côté réaliste que reflète une personne lambda. Comme la fameuse Joconde, les œuvres d’art de l’américaine passent par le regard des femmes dépeintes. Impossible pour le spectateur de s’arracher à cette œillade jetée directement dans nos propres yeux. Embarrassés des émotions qu’elles transmettent, nous n’avons qu’une envie : détourner le regard par gêne.

Femme assise à une table
Femme plus âgée dans une forêt
Portrait d'une femme aux épaules dénudées

C’est un véritable coup de réussite pour Kseniya Galper : les rôles sont échangés. Ce sont dorénavant les personnages des peintures qui possèdent le trait du voyeurisme, et non plus les observateurs d’art. À force d’être regardés sans relâche par ses modèles, nous prenons la place de tout autre objet artistique. Cette fois-ci, les peintures sont les spectatrices et non le public qui les entoure.

Femme dans l'enclore d'une porte
Femme dans un paysage

À quelques occasions, les visages de ces portraits seront camouflés ou les yeux ne fixeront par les nôtres. Pourtant, le décor et la position réaliste qu’incarnent ces personnages continuent d’imposer une sensation de malaise, comme s’ils étaient tout près de nous.

Femme assise dans une chaise
Femme tête dans les genoux peinte par  Kseniya Galper
Femme avec un livre en main

Kseniya Galper et le “slow” painting

Kseniya Galper se décrit elle-même comme étant une peintre “slow”. La peinture lente… quelle est sa signification ? Le concept du slow art revendique surtout le besoin de s’attarder pour observer une œuvre d’art. En partant de cette définition, le slow painting créé des peintures qui prennent leur temps et invitent les spectateurs à en faire de même. Les multiples détails présents dans ces œuvres invitent à la méditation de chacun d’entre eux.

Femme appuyée contre un mur avec une pomme en main
Femme lisant un livre
Kseniya Galper fait le portrait d'une femme nue

Pour son slow painting, Kseniya Galloper travaille principalement l’huile sur le bois à cause de la précision que cette technique permet. Ce processus implique alors l’observation, la mesure, l’obsession, la sur-analyse, l’abandon et le retour.

Homme dans un bar, peinture en cours de réalisation
Femme nue
Femme ornée de la couleur rouge
Femme nue sur un fauteuil

Pour visualiser le travail de Kseniya Galper, tout se passe sur son Instagram. Et si vous avez apprécié sa technique artistique, vous aimerez sans aucun doute celle de Lilli Waters.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
Les icebergs peints de Zaria Forman