Pianiste depuis sa plus tendre enfance dans le sud de la France et biberonné à la French Touch pendant son adolescence, Joris Delacroix peaufine sa culture musicale au Bar Live à Montpellier avant de signer sur le label nîmois Way Of House.

banner 3

Un premier succès avec son album (Room with View) en 2011, un dernier opus (Night Visions) en 2018 à l’univers unique, Joris n’hésite pas à mélanger les genres entre sonorités électroniques purement rythmiques et mélodiques, allant parfois jusqu’à la trance. Innovant et à l’écoute de ses inspirations, l’artiste repousse les frontières et se lance des défis continuellement, comme avec son nouveau projet le Superset, performance hybride en Live et Dj set.

Time to lose : Inviter Joris était donc une évidence pour Hungry Music, label sans frontières de genres si ce n’est la mélodie et l’esthétique de leurs productions. Exercice passé avec brio, Joris propose avec « Time to lose » un track racé, captivant et hypnotique.

Joris au bureau

L’artiste dresse un tableau au paysage sonore « spatial ». Avec des vibes profondes, basses grondantes et une batterie précise, tandis que des mélodies dramatiques et arpèges s’ajoutent au voyage musical. « Time to lose », un morceau nostalgique mais puissant, dont l’énergie promet de belles envolées sur les dancefloors.

« C’est un morceau que j’ai commencé lors d’un week-end OFF, ce qui est assez rare dans ce métier. Le tiraillement entre l’envie d’en profiter, et l’angoisse de l’inactivité a donné le thème du morceau. « Time to lose », c’est une ode à l’inertie sous deux aspects, entre peur d’être inactif et plaisir d’en profiter. Cela s’est traduit par une production finale assez énergique et à la fois nostalgique ». JD.