NTO invisible

Avec “Invisible” NTO démarre 2021 en beauté

Dernière mise à jour:

Après avoir changé de label en 2020, le DJ français NTO revient avec une techno toujours aussi poétique.

Anthony Favier - portrait NTO
Anthony Favier

Anthony Favier, alias N’to puis NTO signe un nouveau titre mélancolique. Une ode à la liberté qui s’inscrit dans la continuité naturelle de son œuvre, déployée dans le clip de son nouveau titre “Invisible”.

“Invisible”, la narration par la musique

Raconter la liberté

« Ce morceau, c’est pour tous ceux qui se sont déjà sentis “invisibles” aux yeux du monde.” Confie Anthony Favier, “L’atmosphère du titre est inspirée par l’idée d’un ado un peu marginal, introverti, qui cherche inconsciemment la personne auprès de qui il pourrait se sentir naturel, « visible » – tel qu’il est véritablement.” Une atmosphère qu’on retrouve dans un clip magistral. Porté par le jeune prodige Thomas Agouloye, le personnage principal fuit la violence des “bandes”. Pour s’échapper, il se transforme et devient invisible. Il évolue alors avec liberté, dans un espace qui ne lui est plus menaçant.

Cadre d'un bord de visage dans une salle de bain. Texte "From bobigny with love" crayonné dessus.
“From Bobigny with Love” @incendie_films
Plan flou d'un garçon devant une tour. Texte superposé "I produced the track and had something precise in mind. It was the first time I had an idea that precise. I pictured an invisible kid." NTO
“I pictured an invisible kid” @incendie_films
Deux plans superposés. En premier, une jeune fille extatique sur fond de tour de cité. Second plan, la jeune fille et le jeune homme sont plongés sur une voiture et rient ensemble.
Thomas Agouloye et Cherine Ghemri @incendie_films
Un plan du personnage principal, pas encore invisible, qui est entouré de personnages menaçants. Second plan, un caméléon dans une télévision.
@incendie_films

Un clip sur la liberté donc, réalisé avec justesse par Jean-Charles Charavin. Figure de proue de la maison de production INCENDIE, on lui doit par ailleurs le clip ultra-graphiques de “Driving Thru the night” de Petit Biscuit ou encore l’ensoleillé “N.U.D.E.S” de Claire Laffut et Yseult. Il réalise cette fois un clip précis et efficace, en proche collaboration avec le DJ. NTO déclare sur le compte Instagram d’INCENDIE : “J’ai produit ce morceau avec une image précise en tête. C’était la première fois que j’avais une idée aussi précise.

Une techno mélancolique signature

NTO s’est fait connaître grâce à sa techno poétique et mélancolique. Avec des morceaux comme “La clé des champs” ou encore “Petite”, il construit un univers léger et psychédélique. D’inspiration berlinoise, sa patte minimale évolue avec douceur. On retrouve aujourd’hui le fan de Django Reinhardt dans un morceau toujours aussi mélodique.

“Invisible” est un titre qui évolue en “chapitres”. Le personnage traverse divers états. Seul, libéré de la pression de son environnement, il découvre l’insouciance de la paix. Plus tard, il découvre son alter ego. Se développe alors une intrigue tragique mais attendue. Digne d’un opéra moderne, la trame suit au beat près le rythme du morceau.

L’année du renouveau

Un changement de label surprise

Après 7 ans de collaboration et un Olympia inoubliable, NTO a quitté en juin 2020 son label “Hungry Music”. Il rejoint du même coup la maison de disque Allpoints France, liée à Believe Recording, qui représente également Yuksek. Un changement d’air justifié par un besoin de liberté, justement, dans une expérimentation constante. Et l’artiste n’arrête pas là sa métamorphose. Il change aussi son pseudo : “Antho” n’est plus N’to mais NTO. Un graphisme épuré, pour une nouvelle voie.

Après la famille “Hungry Music”, qu’il avait fondé avec Worakls et Joachim Pastor, c’est désormais de ses proches qu’il s’inspire. Son premier titre “solo”, “The Kid and the Planes” est en effet dédié à son fils, toujours le nez vers le ciel. Son second titre, plus réflexif, est un travail d”équipe avec son frère. “Zig Zag” est le son des retrouvailles, de la réconciliation. Un morceau intime, consacré par une collaboration avec la fanfare techno allemande Meute.

“Invisible” et ses surprises …

Et pour célébrer dignement cette liberté retrouvée, Anthony Favier fait d’ “Invisible” le tournant de son œuvre. Un retour en grade pompe, à la hauteur de l’artiste français. En attendant, on se délecte sans modération du clip d'”Invisible” :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.