Capture d'écran du projet Trinity par Thomas Blanchard

L’explosion nucléaire du film Oppenheimer recréée par un macro vidéaste

Image d'avatar de Aurelie CordonnierAurelie Cordonnier - Le 19 avril 2024

Thomas Blanchard, un cinéaste français, a fait de la macro vidéo sa spécialité et a décidé de recréer l’explosion nucléaire du film Oppenheimer en utilisant cette technique.

capture d'écran de la vidéo Trinity de Thomas Blanchard

Quand il a réalisé Oppenheimer, Christopher Nolan s’était mis un point d’honneur à ne pas avoir recours aux effets spéciaux pour reproduire l’essai nucléaire Trinity, testé par les forces armées américaines le 16 juillet 1945. Voulant un rendu aussi véritable que possible, le cinéaste a opté pour le huis clos.

Thomas Blanchard, très inspiré par la bande annonce du film, a décidé de reproduire le tout sous la forme d’une macro vidéo, comme une ode au travail de Nolan.

Au cœur du travail de Thomas Blanchard

Le principe de la macro vidéo ? Filmer autant de choses réelles que possible qui semblent surréalistes. Pour se faire, il a utilisé plusieurs objectifs dont un macro Canon 100 mm pour filmer des encres à alcool, de la poudre d’or, des bougies magiques et un tournevis électrique avec des trombones et un agitateur de laboratoire.

Capture d'écran du projet Trinity de Thomas Blanchard

Il a également utilisé un Red Helium 8K ainsi qu’un Ember FreeFly 5K avec un objectif Irix 150 mm et un objectif cinéma Célère 85 mm. Il a ensuite monté son projet Trinity en 4K.

Création du projet Trinity par Thomas Blanchard

Un essai nucléaire fait maison

Pas besoin de grands studios quand on a tout ce qu’il faut sous la main. Ainsi, ce sont 90% des séquences qui ont été filmées chez Thomas Blanchard, dans sa cuisine. La seule scène qui a nécessitée d’être en studio est celle de l’incendie, filmée avec l’Ember FreeFly 5K.

Ce projet lui aura coûté trois mois de travail. Trois mois passés à chercher des idées et du matériel, ainsi qu’à tester, filmer, monter et exporter le film. Et la séquence la plus difficile à créer aura finalement été retirée du montage final.

« J’avais filmé du sable en macro tremblant sur des sons haute fréquence, sur un haut-parleur de guitare. Nous l’appelons cymatique. Les vidéos étaient superbes mais malheureusement elles se sont pixélisées une fois sur internet. C’était très frustrant. Je pense qu’il y avait trop de détails dans les images », a-t-il confié au site PetaPixel.

trinity thomas blanchard

Le projet Trinity est à retrouver dans son intégralité sur le site de Thomas Blanchard.

Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Aurelie Cordonnier
Article écrit par :
Après des études d’histoire, Aurélie s'est tournée vers des études de journalisme. Férue de musique (notamment de hard rock, glam metal et heavy metal), de littérature et de cinéma, il était tout naturel pour elle que d’orienter son choix de carrière vers le journalisme culturel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.