DEFEND PARIS : 212 BLANKOK

defend_paris_29
LOOKBOOK00
LOOKBOOK01

La marque Defend Paris est de retour avec une vidéo pour le moins “street” : entre grosse cylindrées et moments de vie des gens de la cité du 212 Blankok, elle nous présente sa collection accompagnée de quelques belles acrobaties.

Axel Morin, dont Axel Morin vous a parlé il y a peu pour ses photos, est à la réalisation, accompagné de Julien Capelle.  Ensemble, ils forment le binôme Axel & Julien  et nous proposent de belles images et une post-production simple mais efficace.

La bande son est signée “Provok” : entre violons, chants et grosses basses, elle nous met très vite dans l’ambiance de la vidéo.

Ils m’ont confié quelques anecdotes du tournage : “Il s’est vraiment passé pleins de choses dans cette journée, on a pu partager des moments de vie riches et échanger avec les gens la cité“. Ils évoquent notamment la réaction des familles lorsque le show des motos à commencé : “Les familles étaient toutes à leurs fenêtres et regardaient les riders comme un spectacle“.

Quand on filmait sur le boulevard, les mecs frôlaient les voitures et les camions, en roue arrière à presque 70-80km/h“. Et comme si c’était inévitable, “Un rider a fait une chute, mais on a pas pu le filmer… Il s’en est sorti avec des égratignures et le sourire ! (rires)”.

«Les riders sont de vrais passionnés. Ils font ça pour le kiffe et rien d’autres !»

DEFEND est la mode avec une cause, imaginée par des designers français et Brahim Zaibat“. DEFEND t’encourage à supporter des causes qui te tiennent à coeur, notamment à travers deux collections “annexes” à DEFEND Paris, que sont DEFEND Children’s Rights et DEFEND Humans Rights. Une partie de ce que vous dépensez pour vous offrir un sweat ou un t-shirt cool est reversée à des associations qui agissent envers la cause de votre choix (les droits de l’Homme, les droits des enfants, etc …).”

defend_paris_01
defend_paris_03
defend_paris_04
defend_paris_06
defend_paris_19
defend_paris_22
defend_paris_27
defend_paris_30
defend_paris_36
Plus d'articles
BRUNCH FOCUS : Rémy Golinelli